Guerre du Continent Nord

De Wikiscanthel
Affaires Étrangères
Header DSHAE.jpg
Organismes micromondiaux
Ligue des États Modernes
Organisation des Nations de l'Archipel
Organisation du DSHAE
Le Chef
États reconnus
DSHAE Abalecon.png Abalecon
DSHAE Armara.png Armara
DSHAE Avaricum.png Avaricum
DSHAE Edoran.png Edoran
DSHAE Francovie.png Francovie
DSHAE Freineubourg.png Freineubourg
DSHAE Krassland.png Krassland
DSHAE Liberistant.png Liberistant
DSHAE Mézénas.png Mézénas
DSHAE Nadür.png Nadür
DSHAE Pirée.png Pirée
DSHAE Prya.png Prya
DSHAE Russlavie.png Russlavie
DSHAE Skotinos.png Skotinos
DSHAE Valdisky.png Valdisky
DSHAE Véran.png Véran
DSHAE Zollernberg.png Zollernberg
États reconnus et disparus
Athlétia
Belondor
Cité des Glaces
Cocagne
États du Sud
Fantispa
Libertas
Locquetas
Maurésie
Métropolibre
Nautia
Orion
Rileko
Sverige
Syldavie
Ydémos
Ys
Traités
Aarosia I
Aarosia II & Annexe
Aarosia-Pyedné
Aldden-Kaora
Allancia
Bergenberg
Bonne-Espérance
Bonsecours
Brøkinshåvn
Chabot
Cocagne
Dangloyre
Elbêröhnit
Golfe de Locquetas
Havnsthor
Helvia
Hudiksvall/ZELEN
Kaïtaïn
Traité de Kaora
Krassfürt-am-See
Micropolia
Mont-Pharys
Philippeville
Rabat
Scanie
Svetivostok
Talamanca
Veledris
Ydemos
Guerre
Guerre des Kafards
Guerre du Continent Nord
Conférences
Conférence d'Aarosia
Conférence d'Aarosia 2
Conférence d'Edoran
Conférence d'Edredonie
Conférence de Krassershaven
Conférence de Talamanca
Conférence de Veledris

Historique

La Guerre du Continent Nord opposa les forces armées de nombreuses nations de l'Archipel au printemps de l'année 2012. Les principaux belligérants de ce conflit furent le Grand-Duché de Zollernberg et le Saint-Empire d'Edoran.

Cette guerre fut déclenchée par l'envahissement de l'Edredonie, un petit protectorat scientifique d'Edoran situé en territoire krasslandais, par les forces armées zollernoises, le 20 mars 2012.

Le 28 avril 2012, après deux défaites la veille lors de la troisième bataille d'Edredronie et de la bataille des Zorcades, le Zollernberg sollicite un armistice.

Le 3 mai 2012, la fin de la Guerre du Continent Nord est proclamée, le Bloc Edorannais est victorieux.

Issue

Victoire finale du Bloc Edorannais.

Forces en présence

Bloc Edorannais

Bloc Zollernois

  • Drapeau mercenaires.png Mercenaires de Fischer

Etats officiellement Neutres

Chronologie

  • 18 mars : Parution dans un journal conservateur zollernois d'un manifeste de l'aile nationaliste revendiquant de nombreux territoires du Continent Nord.
  • 20 mars :
    • Parution dans le même journal d'une carte représentant les territoires que les conservateurs zollernois souhaitent rattacher au Grand-Duché du Zollernberg : on y trouve notamment toutes les Savonifères scanthéloises. Indignation des principaux pays de l'Archipel.
    • La 2ème Flotille du renégat montgolfiérisé Fischer met ses services de mercenaire au profit du Grand-Duché du Zollernberg.
  • 21 mars :
  • 22 mars :
    • Bataille d'Edredonie : Au cours de la nuit, Klaus Störtebeker, maréchal en chef de l'armée d'Edoran lance les bombardements sur l'Edredonie. Destruction d'une grande partie de la flotte zollernoise.
    • Réaction krasslandaise avec envoi de chars pour bloquer l'accès terrestre au zollernois acculés.
    • L'Empereur Charles III d'Edoran s'adresse à son peuple
    • Le Grand-Duché du Zollernberg cherche à convaincre le Belondor de rester neutre.
    • Des espions krasslandais réussissent à reprendre possession des SuperDahus de Noddia, sous le nez de Maxou.
    • La République Oumouyenne met son aviation à disposition du Grand-Duché du Zollernberg
  • 23 mars : Ultimatum d'Edoran au Zollernberg sur l'Edredonie. Refus d'abandon par le Zollernberg.
  • 24 mars :
  • 25 mars : La bataille du Golfe du Locquetas fait rage et les forces zollernoises semblent avoir pris le dessus.
  • 26 mars :
    • Victoire zollernoise à la bataille du Golfe du Locquetas
    • Massacre de ressortissants scanthélois vivant au Grand-Duché du Zollernberg (1). Réaction immédiate des autorités scanthéloises
    • Proposition de plan de paix du Krassland, rejet par le Saint-Empire d'Edoran
    • Entrée de troupes navales armaréennes dans le Golfe du Locquetas, provoquant l'ire du Zollernberg
  • 27 mars :
    • Bombardement par les forces zollernoises de Chisinau et de Port-Royal, villes d'Edoran. Nombreuses victimes civiles. Condamnation par la Confédération de Scanténoisie-Helvetia
    • Sabotage des installations de Port-Zaid au Zollernberg par des forces infiltrées d'Edoran.
    • Bataille d'Edredonie : Déploiement des forces navales armaréennes au large des Zorcades
    • Bataille d'Edredonie : Sortie en mer des flottes zollernoises
    • Bataille d'Edredonie : Bataille aérienne entre les forces d'Armara et de la République Oumouyenne
    • Fuite des premiers ressortissants scanthélois suite au massacre de Kolstadt, à travers les Savonifères
    • Le Krassland installe un camp de réfugiés.
    • La République d'Ayalé met ses ports à la disposition des forces armaréennes
  • 28 mars :
    • Bataille d'Edredonie : Bataille sous-marine entre les forces armaréennes et des forces inconnues.
    • Invasion du territoire barbare des Truuks à l'ouest de la CSH. Condamnation edoranaise et scanthéloise.
    • La Diplomatie Scanthéloise informe le Zollernberg qu'aucun navire zollernois ne sera toléré dans les eaux scanthéloises de la Mer du Nord. Elle demande aux autres nations de condamner cette invasion. Intervention de la Maurésie et de la Laurasie à la suite de la requête scanthéloise.
    • Renforcement des troupes zollernoises à la frontière scanthélo-zollernoise.
    • Mise en place des filières d'exfiltration interne par les CCSSSS
    • Froid intense en CSH.
  • 29 mars :
    • Arrivée des premiers réfugiés en Confédération
    • Le Cözland se déclare neutre dans cette guerre, et expulse le représentant zollernois de son sol
  • 30 mars :
    • Bombardement de Wilhelstaufen par les dirigeables edorannais. Premières victimes civiles zollernoises du conflit.
    • Froid intense sur toute la Confédération. Prémisse de gel de la mer
    • Les mercenaires tentent de bloquer la Confédération mais le froid intense les empêche de mener à bien leur action.
    • Bataille d'Edredonie : Sortie de la marine zollernoise pour forcer le blocus edorannais
  • 1 avril :
    • Gel total des côtes scanthéloises par les storaltistes
    • Bombardement d'Allancia par les zollpins zollernois. Destruction d'une école
    • Bataille au large de l'Edredonie entre les forces armaréennes et les mercenaires de Fischer
  • 2 avril : Communiqué des Forces Noires visant ouvertement tous les belligérants et s'opposant au rattachement de forces d'un bout de leur empire.
  • 4 avril :
    • Bombardement de Laredo (Armara) par les forces militaires de la République Oumouyenne
    • Bataille d'Edredonie : Victoire zollernoise qui met en déroute la flotte edoranaise
  • 6 avril :
    • Envahissement d'anciennes îles nautiennes et yssoises par les forces militaires zollernoises. Condamnation officielle du Krassland, d'Armara, de Méniro et de la Laurasie
    • Information des autorités krasslandaises d'une forte pollution au large de l'Edredonie
    • Bataille d'Edredonie : Débarquement zollernois sur les côtes. Reprise de l'Edredonie par les forces zollernoises
    • Manoeuvre militaire krasslandaise visant à détruire la flotte zollernoise par réactions chimiques
  • 8 avril :
    • Méniro entre en guerre contre le Zollernberg et mobilise sa marine
    • Manoeuvres de sabotage orchestré par les ZZZ en Edoran
  • 9 avril : Bataille d'Edredonie : Seconde bataille : Victoire du Zollernberg
  • 10 avril : Bataille Navale entre les forces de Meniro et les forces zollernoises : Éclatante victoire zollernoise
  • 14 avril :
    • Officialisation par le Zollernberg du rattachement des Tribus Truuks, nouvellement appelé Nordenmark
    • Les ZZZ sont chassés d'Edoran
  • 25 avril :
  • 26 avril :
    • Entrée de Méniro dans la bataille
    • Bataille d'Edredonie : Débarquement des forces edorannaises et repli zollernois
    • Mort du Prince Zabrucksi, feld-maréchal du Zollernberg et instigateur de la guerre lors de la bataille des Zorcades
  • 27 avril : Le Zollernberg demande un trêve. Un cessez-le-feu est mis en place par Edoran. Edoran demande une capitulation du Zollernberg
  • 28 avril : Lancement de l'Opération Ultime par Edoran
  • 29 avril : Le Grand-Duc Louis du Zollernberg demande officiellement une armistice à Charles III, Empereur d'Edoran
  • 30 avril :
    • Rencontre aux Zorcades entre les deux feld-maréchaux du Zollernberg et d'Edoran
    • Enumération des exigences edorannaises
  • 1 mai :
    • Nouvelles exigences edorannaises
      • Une capitulation face à Edoran, Armara et Méniro
      • Une reconnaissance de la souveraineté d'Edoran sur l'Edredonie
      • Une reconnaissance de la zone d'influence édoranaise et de son inviolabilité par le Zollernberg
      • Une non-agression envers Armara et Méniro
      • 100 milliard d'Edo au titre de dommage de guerre
      • Démilitarisation du Golfe du Locquetas et de la Mer du Nørd
      • Non agression envers la Confédération de Scanténoisie-Helvetia
  • 3 mai :

Conséquences

Les conséquences de cette guerre sont désastreuses pour plusieurs parties :

  • Bien qu'Edoran soit vainqueur, le pays a subi plusieurs destructions de villages et de villes. Le sabotage organisé par les ZZZ a détruit une partie du complexe industriel édorannais. En revanche, diplomatiquement parlant, Edoran en sort grand vainqueur, avec la reconnaissance par le Zollernberg de son influence sur une bonne partie du Continent Nord et la démilitarisation des principales mers.
  • Au Zollernberg, les conservateurs soutenant la thèse du panzollernisme ont été chassés du pouvoir, et certains emprisonnés. La mort de leur leader a porté un coup dur à leurs ambitions. Les côtes Sud du pays ont été ravagées et le Zollernberg a publiquement reconnu sa défaite, ce qui porte un coup dur à son prestige. En revanche, il a pu conservé quelques conquêtes territoriales, notamment à l'ouest de la Confédération de Scanténoisie-Helvetia. De plus, les conditions du traité sont extrêmement dures et peuvent susciter une volonté de révolte du peuple.
  • En Confédération de Scanténoisie-Helvetia, la diplomatie a remporté une éclatante victoire avec la démilitarisation des mers autour de la Nation, demandes fortes des autorités fédérales. Mais le prix a parfois été dur pour les minorités scanthéloises expulsés du Zollernberg.
  • Dans les autres pays, les conséquences ont été diverses. Méniro et la Laurasie se sont lancées dans de délicates opérations d'annexions territoriales suscitant le désapprobation des autres nations. Armara a sombré dans le totalitarisme avec l'avènement d'un empereur, et une autre guerre se poursuit dans les eaux du Sud. Le Krassland sort lui renforcé sur la scène micromondiale et peut paraitre en mesure de reprendre son ancestral conflit avec le Zollernberg.