Azeck

De Wikiscanthel
République Guavariste d'Azeck

Drapeau Azeck1.png

Armes Azeck.png

Données Politiques
Langues Français
Azeckois
Capitale Stazingrad
Type de Gouvernement République pop.
Président El Che
Chef du Gvt El Che Stalim
Calpulli des AE Camarade Caballera
Relations avec la CSH aucune
Autres
Système économique n.c
Bibliothèque n.c
ML Ancienne ML
Site Ancien site

Localisationfradeu.png

Histoire

Fondée par des anciens anarchistes d'Anarchland étant restés sur l'île de Fradeu, la République Guavariste d'Azeck fut une micronation ayant existé du 25 novembre 2003 à 2005.

La République Guavariste d’Azeck est originaire d’une communauté révolutionnaire-anarchiste qui subsistée à Anarchland IV. Max Caballera en était un des habitants mais il était jeune. Cette communauté était établie sur la Montagne du Diable, le plus éloigné possible des groupe capitaliste : Métropolibre. Tout se passait bien dans cette communauté fraternelle, jusqu’au jour où Kartaga Kelendaest commença à vouloir exclure cette communauté. La moitié des vivres étaient envoyés illégalement par certains membres qui habitaient à Métropolibre. Mais les relations entre la communauté anarcho-révolutionnaire et la communauté qui dirigeait la majorité de la ville se compliquèrent de plus en plus. L’approvisionnement en vivres fut coupé. La communauté avait du mal à subvenir à ses besoins alimentaires. C'est alors qu'un fâcheux évènement se produisit : Métropolibre, dirigée par Kartaga Kelendaest, s'en alla d'Anarchland pour rejoindre une nouvelle terre d'accueil. Laissant le contrôle total de l’île d’Anarchland à la communauté anarcho-révolutionnaire. Ses membres se sont alors éparpillés dans le Micromonde tout en conservant des contacts forts. Ils se mirent à réfléchir à la reconstruction d’un nouveau pays en décidant d'abandonner l’anarchie. Ils cherchèrent le système le plus proche de celui qu'ils avaient connu. Ce fut le Merksisme-Luninisme. Ils décidèrent alors de se fonder sur cette idéologie pour reconstruire leur nation. La République Guavariste d’Azeck était née.

Géographie

Azeck a occupé l'Île de Fradeu, au large et à l'est du Continent Nord. Le pays était situé sur les îles Éreliennes de Fradeu, en Mer de la Liberté. Après l'occupation des lieux tour à tour ou de façon simultanée par la RLI, la NRLI, Fradeu, des anarcho-guavaristes restèrent sur l'île et fondèrent Azeck un peu plus tard.

Stazingrad fut la capitale de la République Guavariste d'Azeck. Il s'agissait à la base d'un port maritime. La ville avait un aéroport international, l'Aéroport International de Stazingrad. La seconde ville était Cabalingrad.

Religion

La religion d'État était la religion Guavariste.

Économie

La république populaire était sous un régime socialiste. Les entreprises étaient toutes nationalisées et dirigées par l'État. L'exemple le plus flagrant fut la nationalisation de la société «Krassershavane». Fondée en 2003 par feu le Camarade Joe Le Klodo, au Krassland, elle était devenue en 2004, propriété de la République Guavariste d'Azeck. Ainsi, sa production de cigares a pu être relancée et fut l'entreprise leader dans son domaine, dans l'Archipel.

Institutions

Constitution

La Première Constitution de la République Guavariste d'Azeck fut la suivante:

I Présentation

  • Article 1 : La République Guavariste d'Azeck est fondée sur l'esprit de communion entre les citoyens. Ses symboles sont le drapeau national, son hymne et sa devise. Les langues officielles sont le français et l'azeckois.
  • Article 2 : La République Guavariste d'Azeck est fondée sur la doctrine Guavariste telle que définie par ses pères. Elle se réclame issue de l'idée originelle du luninisme et du merkisme.

II Des pouvoirs

1) De l'exécutif :

  • Article 3 : La République Guavariste d'Azeck est dirigée par un président. Le titre de la fonction est dénommé El Che.
  • Article 4 : Le président de la République Guavariste d'Azeck est élu au suffrage universel direct pour une durée de 3 mois.
  • Article 5 : Le rôle du président de la République Guavariste d'Azeck est honorifique. Il est chargé de maintenir la cohésion dans le pays et d'assurer la bonne coordination du travail du gouvernement. Sa tâche est de faire la promotion de son pays lors de ses différents déplacements et de garantir la continuité de l'Etat. Il est responsable du déroulement des votes.

2) Du gouvernement :

  • Article 6 : Le président de la République Guavariste d'Azeck peut se faire seconder dans son action par les ministres.
  • Article 7 : Les ministres sont nommés par décret extraordinaire par le président de la République Guavariste d'Azeck.
  • Article 8 : Toute personne de nationalité Azeckoise peut devenir ministre.
  • Article 9 : Les ministres ne peuvent intervenir que dans les matières dont ils ont la charge. Ils disposent d'une administration ministérielle compétente pour leurs fonctions seules. Leurs compétences sont énoncées au moment de leur entrée en fonction.
  • Article 10 : Les ministres sont révocables à tout moment par le président de la République Guavariste d'Azeck ou par le peuple, suivant les mesures édictées au chapitre III de la présente constitution.
  • Article 11 : Les ministres se doivent d'assurer la bonne coordination de leur travail.
  • Article 12 : Les ministres s'expriment en décret simple.

3) Du législatif :

  • Article 13 : Tout citoyen de nationalité Azeckoise peut concourir à l'édiction des lois;
  • Article 14 : Toute mesure législative d'origine gouvernementale pourra être voté «pour urgence» dans un délai bref;
  • Article 15 : Toutes les mesures législatives devront être votées.

4) Du judiciaire :

  • Article 16 : Le pouvoir judiciaire est organisé suivant la lettre annexée à la constitution portant le titre : du pouvoir judiciaire Azeckois.

5) Des Affaires étrangères :

  • Article 17 : La République Guavariste d'Azeck peut engager des négociations diplomatiques avec les différents pays du micromonde et constater celles ci par écrits.
  • Article 18 : Un référendum préalable est nécessaire afin de permettre à la République Guavariste d'Azeck d'intégrer une organisation micromondiale.
  • Article 19 : Le président de la République peut déléguer ses fonctions de représentation à un citoyen, membre du gouvernement. Celui-ci prendra la fonction de ministre des affaires étrangères.

III De la révocation

  • Article 20 : Un ministre peut être révoqué de ses fonctions, pour cause d'absence de travail ou d'attitude irresponsable.
  • Article 21 : Le peuple Azeckois peut organiser à n'importe quel moment, une "motion de défiance" contre un ou plusieurs ministres. La majorité des votants suffit pour que les intéressés soient révoqués de leur fonction.
  • Article 22 : Le peuple Azeckois peut organiser à partir du début du 2ème mois de son mandat, une "motion de confiance" le président de la République d'Azeck. La majorité des 3/4 de la population suffit pour que le président soit révoqué de sa fonction. De nouvelles élections doivent avoir lieu dans un délai inférieur à un mois.

IV Des citoyens

  • Article 23 : Tous les citoyens doivent comprendre l'azeckois et le parler s'ils le peuvent.
  • Article 24 : Tous les citoyens doivent militer dans un parti politique, appelé soviet.
  • Article 25 : Les citoyens azeckois ont le droit de former des partis politiques mais ceux-ci ne doivent en aucun cas viser la destruction de l'État.
  • Article 26 : La liberté de penser est un droit inaliénable. Mais toute pensée portant atteinte à la sécurité de l'État sera supprimée.
  • Article 27 : Tout documents racistes, xénophobes ou antisémites, portant atteinte à la dignité de personnes, d'une communauté, ou à la sécurité de l'État, sera officiellement détruit et son auteur sera poursuivi en justice, pour être bannit définitivement de notre Nation.

V Des élections

  • Article 28 : Les candidatures des citoyens doivent être approuvées par les responsables des soviets concernés.
  • Article 29 : Tout candidat devra prêter serment sur le Praesidium Guavariste d'Azeck Général.
  • Article 30 : Les élections sont organisées sur la ML réservée à cet effet.
  • Article 31 : L'ensemble des votes (élections ou référendum) se fait sur la ML réservée à cet effet.
  • Article 32 : La durée d'un vote ne peut, sauf circonstances exceptionnelles, excéder une semaine.
  • Article 33 : Les campagnes politiques ne peuvent au minimum être inférieure à une semaine, au maximum excéder deux semaines.

VI De la vacance

  • Article 34 : Il ne pourra être mi-fin à la forme républicaine et démocratique des institutions durant la vacance du Président de la République Guavariste d'Azeck.
  • Article 35 : En cas d'empêchement prévu, l'intéressé devra en informer les citoyens en envoyant un mail sur la ML nationale.
  • Article 36 : En cas d'empêchement d'un des ministres, celui ci doit en plus des dispositions de l'article 35, ci dessus en informer le Président de la République Guavariste d'Azeck.
  • Article 37 : Si le Président de la République Guavariste d'Azeck est absent pour une durée déterminée, ses pouvoirs sont délégués au ministre le plus important.
  • Article 38 : Si l'absence n'est pas prévue, les dispositions ci dessus s'appliquent automatiquement.

VII De la révision

  • Article 39 : La présente constitution peut être amendée pour être conforme à l'évolution des mœurs des citoyens azeckois et du micromonde.
  • Article 40 : Tout amendement à la constitution ne pourra concerner qu'un sujet défini.
  • Article 41 : Tout amendement à la constitution ne pourra aller contre la forme républicaine et démocratique des institutions.
  • Article 42 : Tout amendement à la constitution devra être approuvé par l'ensemble des citoyens.

VIII Du Guavarisme

  • Article 43 : Le Guavarisme est issus de l'interprétation des textes originels merksistes et Luninistes adaptés aux mœurs des citoyens de la République Guavariste d'Azeck.
  • Article 44 : Le Guavarisme est considéré comme doctrine d'État. Celui-ci sera appliqué et respecté dans toutes les couches sociales de la population, ainsi que dans l'ensemble de l'administration.
  • Article 45 : Le Guavarisme prône l'égalité entre les différentes couches sociales de la population et l'accès de tous au bonheur et au progrès.
  • Article 46 : Le Guavarisme est définit dans le Praesidium Guavariste d'Azeck Général.

IX Divers

  • Article 47 : La constitution de toute force armée est interdite sur le territoire de la République Guavariste d'Azeck. Toute personne enfreignant cette condition sera exclu immédiatement et définitivement du territoire de la République Guavariste d'Azeck.
  • Article 48 : L'octroi de titre autre que ceux reconnus par la République Guavariste d'Azeck est interdit.
  • Article 49 : Tous les citoyens qui exercent un travail, dans le secteur privé ou dans le public sont tenu à faire au moins deux pages web et à les fournir au Président pour que ce dernier les publie. Si ce dernier ne peut ou ne veut plus exécuter ce travail, alors, le Président peut réquisitionner les serveurs FTP de ses concitoyens.
  • Article 50 : Le respect de l'environnement est une nécessité nationale.

Gouvernement

Le Gouvernement, appelé le Tlatocan et composé de Calpulli (ministres) tirait ses origines de la Constitution. La majorité du temps, seuls quatre postes étaient pourvus:

  • El Che : Chef de l'État;
  • Calpulli de l'Information;
  • Calpulli de la Propagande;
  • Calpulli des Affaires Étrangères.

Le nombre de Calpulli pouvaitt changer suivant les besoins du pays.

Politique

Le Parti Guavariste d'Azeck a été créé en Novembre 2003 par le Camarade Caballera, fondateur de la République Guavariste d'Azeck, sur les idées de la doctrine guavariste, rédigée par les Camarades Caballera et Raspoutov. Le Parti Guavariste d'Azeck fut à la tête du pouvoir, dès la fondation de la République, en novembre 2003. Il fut dirigé par le Camarade Caballera puis par le Camarade Stalime, El Che de la République. Un de ses membres éminents fut le Camarade Raspoutov, Calpulli des affaires étrangères et de l'information.

Le PGA maniait la propagande électorale un temps dirigée par le Camarade Stalime. Cette propagande était relayée par Radio Stazingrad, l'hymne national, des films ou encore par des documents conservés aux Archives de la Centrale de Stazingrad ou publiée dans Le Petit Livre de l'Ouvrier Guavariste. AzeckTV diffusait également la propagande mais aussi un programme divertissant, notamment avec le jeu Fort Babord.

Diplomatie

Le pays signa des traités de reconnaissance avec les pays suivants:

  • Ydemos
  • La Cocosie
  • Le Royaume de Locquetas
  • L'Empire de Persis
  • L'Empire de Seth

Relations avec la CSH

Le pays n'entretint aucune relation avec la CSH bien que Max Caballera fut citoyen par la suite de la CSH.

Armoiries et Drapeaux anciens

Le CMV a restauré les deux anciens drapeaux d'Azeck en mai 2017:

Département Scanthélois Affaires Etrangères

Organisation
Carte du Micromonde - Ligue des États Modernes - Organisation des Nations de l'Archipel
Nations Reconnues
Abalecon - Armara - Avaricum - Edoran - Francovie - Freineubourg - Krassland - Liberistant - Mézénas - Nadür - Pirée - Prya - Russlavie - Skotinos - Valdisky - Zollernberg
Nations Reconnues et Disparues
Athlétia - Belondor - Cité des Glaces - Cocagne - États du Sud - Fantispa - Fradeu - Libertas - Locquetas - Maurésie - Métropolibre - Nautia - Orion - Rileko - Sverige - Syldavie - Ydemos - Ys
Nations non Reconnues
Bangana - Kolozistan - Ostaria - Véran
Nations non Reconnues et Disparues
Aldarnor - Anarchland - Argentorate - Azeck - Daoude - Héalie - Laurasie - Méniro - Mnibet - Noordzeeland - Panaconda - San Pedro - Saraland - Silverland - Sorabe - Umujo
Traités
Aarosia I - Aarosia II & Annexe - Aarosia-Pyedné - Aldden-Kaora - Allancia - Bergenberg - Bonsecours - Brøkinshåvn - Cocagne - Dangloyre - Elbêröhnit - Golfe de Locquetas - Havnsthor - Helvia - Hudiksvall/ZELEN - Kaora - Krassfürt-am-See - Micropolia - Mont-Pharys - Philippeville - Rabat - Scanie - Scanie II - Sorlop - Svetivostok - Ydemos
Traités internationaux
Traité de Bonne-Espérance - Charte de la LEM - Traité des Nations - Traité de Talamanca - Texte de Veledris
Documents de voyage
Passeports scanthélois & frenobourgeois