Kolozistan

De Wikiscanthel
Royaume du Kolozistan

Drapeau kolozistan2.png

Armes Kolozistan1.png

Données Politiques
Langues français
kolozistanais
Capitale Belgograd
Type de Gouvernement Monarchie Constitutionnelle
Roi Alexandre Ier
Premier Ministre Joseph Kirov
Ministre des Affaires Étrangères
Relations avec la CSH Officiellement aucune
Officieusement Mauvaises
Autres
Système économique n.c.
Bibliothèque aucune
Forum Place Publique
Site S'y rendre

Localisationkolozistan.png

Le Kolozistan (ou Royaume du Kolozistan) est un pays de l'Archipel situé sur le Continent Nord de l'Archipel, indépendant depuis le 1er février 2016. Au départ République parlementaire, le Kolozistan est devenu une Monarchie Constitutionnelle le 1er mars 2018.

Géographie

Le Kolozistan est un État situé sur le Continent Nord de l'Archipel, au Sud du Saint-Empire d'Edoran et au Nord du Sud-Ouest Démocratique. Il partage également une frontière avec la Sainte Russlavie à l'Est. D'une superficie de 33'843 km², le Kolozistan s'étend sur 200 kilomètres du nord au sud et 700 kilomètres d'est en ouest (aux points les plus extrêmes). L'altitude maximum est le Pic Belouchka: 2'680 mètre d'altitude. L'altitude minimum est la basse plaine de la Velga près de la Mer du Nord: 0,8 mètre.

Organisation territoriale

Le Royaume du Kolozistan est composé de 6 subdivisions :

  • 2 Kraïs
    • Novogrod
    • Dzerjinsk
  • 2 Oblasts
    • Makivka
    • Roudky
  • 1 Raïon
    • Travnà
  • 1 Ville à statut spécial

Démographie et Société

Le Kolozistan compte 3'656'843 habitants (2016). Le pays est au carrefour de deux cultures: celle latine héritée de l'Empire du Centuryon et celle slave héritée de la Russlavie. Cette situation se traduit depuis le XIXème siècle par une diversité ethnique, linguistique et culturelle.

L'indépendance définitive du Kolozistan datant de 2016, la population est hétérogène au niveau linguistique et religieux. Néanmoins, d'après le recensement fait pour l'indépendance et malgré une annexion qui a duré 70 ans (de 1946 à 2016), 78% des Kolozistanais se déclarent Cathodoxe-Orthodique, la religion des slaves et 64% des Kolozistanais parlent le kolozistanais, en plus du français.

Le taux de fécondité est de 1,6 enfants par femme.

Les dépenses publiques de santé sont de 4,2 % du PIB et les dépenses privées de santé de 3,2 %. Il y a environ 264 médecins pour 100'000 habitants.

Histoire

L'histoire du Kolozistan est ponctuée de guerres et de massacres en tout genre dans son Histoire, depuis des siècles. D'abord un petit Royaume, puis annexé par l'Empire du Centuryon, le pays est devenu indépendant le 1er février 2016 après une guerre civile. Malgré son indépendance, le pays a du faire face à des conflits permanents et à deux autres guerres civiles: la Guerre du Nord-Roudky en début d'année 2017, et la Guerre du Kolozistan en fin d'année 2017, après un coup d'État des Pavlovistes (extrémistes nationalistes), ayant pris le pouvoir en novembre 2017.

=> Plus d'infos

Institutions

Le système politique Kolozistanais pouvait, avant le 1er mars 2018, être qualifié de régime présidentiel. L’exécutif possédait beaucoup de pouvoir et un contrôle certain sur la justice, le législatif se cantonnant à valider ou refuser les projets de lois du gouvernement.

Depuis le 1er mars 2018, le Kolozistan est une Monarchie Constitutionnelle.

Exécutif

Le Roi est le Chef d'État. Le Gouvernement a le rôle de pouvoir exécutif.

Liste des Chefs d'État

  • 1) Vladimir Illich Sokolov (PMLGK) - 01.02.2016 - 08.01.2017
  • 2) Joseph Kirov (PRK) - 08.01.2017 - 08.04.2017
  • 3) Joseph Kirov (PRK) - 08.04.2017 - 08.07.2017
  • 4) Svetlana Sokolova (PMLGK) - 08.07.2017 - 08.10.2017
  • 5) Nurzhan Kazakhaïev (FKC) - 08.10.2017 - 07.12.2017 (Renversé par un Coup d'État)
  • 6) Piotr Lazarenko (Ind.) - 07.12.2017 - 22.01.2018 (Renversé par la guerre civile)
  • 7) Roi Alexandre Ier - 01.03.2018 -

Liste des Premiers Ministres

  • 1) Aucun - 01.02.2016 - 08.01.2017
  • 2) Natalia Kovsky (PRK) - 08.01.2017 - 08.04.2017
  • 3) Natalia Kovsky (PRK) - 08.04.2017 - 14.07.2017
  • 4) Andrei Ioutchenko (PMLGK) - 14.07.2017 - 14.10.2017
  • 5) Svetlana Sokolova (PMLGK) - 14.10.2017 - 07.12.2017
  • 6) Aucun 07.12.2017 - 01.03.2018
  • 7) Joseph Kirov - 01.03.2018 -

Le Gouvernement est formé des ministères suivants:

  • Ministère de l'Intérieur et de la Défense
  • Ministère de la Justice et des Institutions
  • Ministère de l'Économie et des Finances
  • Ministère de la Santé et du Travail
  • Ministère de l'Énergie et des Transports
  • Ministère de l'Éducation et de la Culture
  • Ministère des Affaires Étrangères

Législatif

La Rada, composée de 200 députés (100 avant septembre 2017) est l'unique chambre du pays et l'incarnation du système législatif kolozistanais.

Politique

Partis politiques

De 2016 à 2018, le Kolozistan fut une République Parlementaire caractérisée par un très fort clivage politique. En effet les deux partis politiques principaux étant le Parti Merksiste-Luniniste-Godienkiste du Kolozistan (PMLGK), parti merksiste d’extrême gauche et le Parti pour la Renaissance Kolozistanaise (PRK) de tendance nationale-libérale et de droite. Toutefois, trois autres partis existaient au Kolozistan. La FCK, 3ème parti du pays et parti d’extrême droite nationaliste se distinguant du PRK par des valeurs anti-libérales, l'ULK, jeune parti politique libéral réclamant les droits fondamentaux au Kolozistan, parti le plus proche de la CSH idéologiquement, et enfin, le PSDK, parti de centre gauche décrédibilisé, dont le fondateur à été exécuté pour tentative de coup d'état. Le MTE, parti de gauche était également proche du PMLGK. Le MIS était également un parti de centre-gauche, qui a disparu après la Guerre du Nord-Roudky.

Après l'avènement de la monarchie, les deux partis politiques principaux sont toujours le PMLGK et le PRK, mais l'ULK a pris de l'importance. Le PSDK a toujours une assez mauvaise réputation et peine à se renouveler. Le MTE n'a pas survécu à la Guerre du Kolozistan, son fondateur ayant été abattu par les Pavlovistes. Quant à la FCK, parti d'origine des Pavlovistes, il est dorénavant dissout.

Anciens partis politiques

  • Le MIS, parti centriste anciennement allié au PRK durant les mandats de Joseph Kirov.
  • Le MNK, devenu le FCK, parti autoritaire qui niait cette orientation politique.

Personnalités importantes du pays

  • Vladimir Illich Sokolov, né le 30 août 1954 à Dzerjinsk (Kolozistan) est un homme politique kolozistanais. D'origine russlave, il fut l'un des nombreux résistants Merksistes face à l'occupation Centuryonne. Il est l'un des héros de la Révolution de 2016, étant l'un des chefs Merksistes à l'Est et arrivant le premier à Belgograd pour la libération du pays. Il est considéré comme le Père de l'Indépendance du Kolozistan. Il déclare l'indépendance du pays le 1er février 2016, et créé le Parti Merksiste-Luniniste-Godienkiste du Kolozistan, qu'il dirigera jusqu'au 04 mai 2017, laissant son épouse lui succéder. Il fut Président de la République du 1er février 2016 au 08 janvier 2017, battu par Joseph Kirov lors de la première élection Présidentielle du pays. Son mandat reste controversé : si les Merksistes considèrent qu'il a du gérer un pays en ruine, les Nationalistes l'accusent d'avoir fait stagner le pays et de l'avoir mis en léthargie. Il décède le 10 mai 2017, à l'âge de 62 ans des suites d'un cancer du poumon. L'annonce de sa mort plonge le Kolozistan dans une grande tristesse. Malgré son bilan présidentiel contrasté, il reste extrêmement populaire dans le pays.
  • Joseph Kirov: second et troisième Président du Kolozistan, il entreprend une politique ultraréactionnaire pour relever le pays. Il est également le fondateur du PRK et est connu comme un grand orateur. Il a occupé de nombreux postes politiques.
  • Percival Cupidus: fondateur du MIS, il fut Ministre de l'Intérieur et de la Défense avant de démissionner suite à la crise du Nord-Roudky, il est mort dans un accident de voiture à 36 ans.
  • Victor Pavlovitch: Fondateur du MNK (ancêtre de la FCK), il fut considéré comme un grand patriote par les uns, un dictateur en puissance par les autres. Il s'est suicidé d'une balle dans la tête après avoir perdu le contrôle du MNK au profit de Nurzhan Kazakhaïev. Les Pavlovistes se réclament de son idéologie.
  • Nurzhan Kazakhaïev: Président du FCK, refonte du MNK, il remet le parti d'extrême droite sur les rails en le dé-diabolisant. Il devient Président du Kolozistan mais disparaît subitement après une crise de flemingite. Son départ occasionne le Coup d'Etat des Pavlovistes, puis la Guerre du Kolozistan.
  • Max Koloshilov: Homme politique décrié, fondateur du PSDK, il fut la cause de nombreuses polémiques. Il fut condamné à mort et exécuté pour tentative de Coup d'État. Son exécution mena sur une profonde crise diplomatique entre la CSH et le Kolozistan.
  • Svetlana Ksenia Sokolova, née le 27 novembre 1968 à Tchernislav (Kolozistan), est une femme politique kolozistanaise. D'origine russlave, elle passa sa jeunesse à Dzerjinsk, où elle rencontrera son époux, Vladimir Illich Sokolov, qu'elle épousera en 1981. Mère de 2 enfants, elle travailla comme secrétaire de direction auprès du Maire de Dzerjinsk, avant de se lancer en politique en 2017 sous l'impulsion de son mari. Merksiste convaincue depuis sa jeunesse, elle devient Secrétaire Générale du Parti Merksiste-Luniniste-Godienkiste du Kolozistan le 04 mai 2017 après la démission de Vladimir Illich Sokolov pour raisons de santé, qui décèdera le 10 mai 2017. Elle fut candidate à l'élection Présidentielle de Juillet 2017, qu'elle remporta face à Joseph Kirov, devenant la première femme Présidente du Kolozistan. Son mandat est marqué par une certaine libéralisation dans la société, tout en instaurant le socialisme. Elle est également très diplomate sur la scène micromondiale, à l'inverse de son prédecesseur. Candidate à sa réélection en Octobre 2017, elle est battue dès le 1er tour. Aux élections Législatives d'Octobre 2017, le PMLGK et la FCK trouvent un accord de majorité à la Rada, lui permettant de devenir Premier Ministre. Elle en est chassée par le Coup d'Etat Pavloviste, puis emprisonnée. Libérée par Edoran grâce à Charles de Hauteville, elle est l'une des signataires des Accords de Dzerjinsk, mettant fin à la Guerre du Kolozistan.

Économie

Le Kolozistan est un grand fournisseur de vodka, de légumes et de fruits. L'agriculture a une grande place dans l'économie kolozistanaise. Néanmoins, la grande force économique du Kolozistan est l'industrie qui utilise l'énergie des centrales hydrauliques aménagées dans le pays. Il s'agit d'industries de transformation: conserveries, laiteries, textiles, travail du bois et des métaux. Le Kolozistan est également un énorme producteur de gaz.

Le tourisme au Kolozistan se développe de plus en plus. Les endroits à visiter sont les monuments religieux, les caves à vin ainsi que les nombreux musées à la gloire de la Révolution.

Relation entre la CSH et le Kolozistan

Les deux pays n'entretiennent aucune relation diplomatique. Toutefois, les Chefs d'État se côtoient de temps en temps sur l'Île Internationale.

En janvier 2017, le Kolozistan a demandé au CMV de lui proposer un nouveau drapeau. De plus, deux partis kolozistanais ont eu également recours en janvier 2017 aux services du CMV pour créer leurs logos. Ces mêmes partis, PRK et PMLGK ont demandé à GSP de leur fournir des affiches politiques pour la campagne présidentielle d'avril 2017.

En mars 2017, les JMO de Belgograd 2017 se tinrent dans le pays. La CSH remporta 7 médailles, 3 d'or (scanthir H, bobsleigh H/F), 2 d'argent (bobsleigh F et scanthir F) et 2 de bronze (patinage artistique H/F).

En juin 2017, le PSDK fait une demande de création de logo au CMV. En secret souvent, des personnalités politiques demandent régulièrement des affiches au CML bien qu'une loi locale interdise le commerce avec la CSH.

Crise diplomatique à l'été 2017 (Max Koloshilov)

En août 2017, les relations se dégradent fortement.

La CSH proteste contre l'exécution de Max Koloshilov, formulant par Sandra Wallso (DSHI), alors en visite au pays pour une éventuelle ouverture de ligne aérienne entre Aarosia et Belgograd, une demande de grâce à la Présidente Svetlana Sokolova, demande non retenue. Sa demande est considérée comme une ingérence malvenue.

Le DSHAE Sol Her réitère la demande publiquement. Avant l'exécution de Max Koloshilov, le Comité Scanthélois contre la Peine de Mort organise une veillée devant la maison du Kolozistan. D'autres veillées s'organise par la suite à Edoran, au Skotinos et en Pirée. Des drapeaux piréens et scanthélois sont brûlés au Kolozistan. La CSH décide d'ouvrir des discussions parlementaires sur d'éventuelles sanctions contre le Kolozistan tout en rappelant les termes du CEA au Freineubourg en discussion pour ouvrir des liaisons aérienne directes entre Bergenberg et Belgograd, mettant ainsi un terme aux tractations de savonaviaJet.

La guerre froide s'installe tant au travers des populations que de la presse et des gouvernements respectifs. En même temps, la CSH fait un puissant lobbying diplomatique contre la candidature kolozistanaise au Secrétariat Général de l'ONA qui débouche sur l'échec de la diplomatie kolozistanaise pour le poste de SG à l'ONA. Le DSHAE Sol Her y voit une réelle sanction de la Communauté archipélienne sur les pratiques barbares kolozistanaises de la peine de mort et met en garde Joseph Kirov et le PRK: leurs menaces belliqueuses répétées n'effraient désormais plus personne.

La tension monte encore d'un cran quand le PRK profère des menaces contre la CSH lorsque ce premier serait de retour aux affaires gouvernementales. Alors que l'UCS demande un débat sur des sanctions éventuelles contre le Kolozistan, de façon extra-parlementaire, les NRA demandent la dé-naturalisation des binationaux kolozistano-scanthélois alors que le POLPOT rappelle que le Kolozistan avec le PMLGK au pouvoir est plus un allié que le Kolozistan avec le PRK au pouvoir.

Le 10 septembre 2017, le Parlement vote une Résolution Diplomatique Parlementaire (Kolozistan-2017) sur la peine de mort et le Kolozistan. La rupture diplomatique semble effective, alors que le PRK introduit un texte de sanction contre la CSH à la Rada. Toutefois, au plus haut sommet de l'État, Svetlana Sokolova et Shivana Pal semblent tenter d'apaiser le tout ou du moins maintenir un dialogue ouvert.

Détente et emballement positif

Lors de la Conférence Ferroviaire Internationale sur le Transterranovien (CFI-TTN) qui déboucha sur la CFCN en avril 2018, la CSH invite le Kolozistan à la table. Ce dernier répond présent et est représenté par le Roi du pays. Pour la Fête nationale, Shivana Pal en profite pour inviter les représentants étrangers à s'exprimer devant l'Assemblée Fédérale, ce que le Roi fait avec bon coeur. Lors de l'élection de Sokolova en tant que Première Ministre du Royaume, cette dernière se rend en CSH afin de rencontrer Shivana Pal et de lui proposer de rédiger conjointement un traité. Le Traité de Reconnaissance Mutuelle avec le Royaume du Kolozistan passe ensuite de justesse (21:20) la rampe au Parlement le 3 juillet 2018. La CSH ouvre son ambassade au Kolozistan le 18 août 2018.

Archives

Ancienne place publique

Drapeau et Armoiries

Département Scanthélois Affaires Etrangères

Organisation
Carte du Micromonde - Ligue des États Modernes - Organisation des Nations de l'Archipel
Nations Reconnues
Abalecon - Avaricum - Edoran - Francovie - Kolozistan - Krassland - Liberistant - Ligue ED -

Mézénas - Nadür - Pirée - Prya - Russlavie - Skotinos - Valdisky - Véran - Zollernberg

Pays Sans Activité Reconnus ou Intégrés
Freineubourg - Sri Pātnārāt
Nations Reconnues et Disparues
Armara - Athlétia - Belondor - Cité des Glaces - Cocagne - États du Sud - Fantispa - Fradeu - Libertas - Locquetas - Maurésie - Métropolibre - Nautia - Orion - Rileko - Sverige - Syldavie - Ydemos - Ys
Nations non Reconnues
Belgoge - Gwangua - Livadia - Ostaria
Nations non Reconnues et Disparues
Aldarnor - Amyria - Anarchland - Angmar - Argentorate - Arsgentyne - Ayala - Azeck - Bangana - Bhoustani - Bretzelbourg - Bretzelburg - Cözland - Daoude - Deltarie - Edredonie - El Futuro - Eraluse - Eridan - Esialie - Fanz - Gallice - Héalie - Hubanie Maritime - Jaminaica - Kalésie - Katharsys - Kindistan - Krassauerstein - Laurasie - Legoslavie - Madha - Manutoba - Mazambala - Méniro - Mnibet - Néié - Noordzeeland - Norduska - Norvas - Nouvelle-Caucasie - Nyvélia - Panaconda - Persis - Poldévie - Républiques Orionnaises - Sainte-Croix - San Pedro - Sant Eustaquy - Saraland - Siegburg-Helzonie - Silverland - Sorabe - Sud-Ouest Démocratique - Thaurus - Tolpan - Turcosie - Umujo - Verlor - Vladivaïa - Wasteland - Ysiriam
Traités
Aarosia I - Aarosia II & Annexe - Aarosia-Pyedné - Aldden-Kaora - Allancia - Bergenberg - Bonsecours - Brøkinshåvn - Chabot - Cocagne - Dangloyre - Ébur - Elbêröhnit - Golfe de Locquetas - Havnsthor - Helvia - Hudiksvall/ZELEN -

Kaïtaïn - Kaora - Krassfürt-am-See - Micropolia - Mont-Pharys - Philippeville - Rabat - Scanie - Sorlop - Svetivostok - Travna - Ydemos

Traités internationaux
Traité de Bonne-Espérance - Charte de la LEM - Traité des Nations - Traité de Talamanca - Traité de Zozolulu - Texte de Veledris
Documents de voyage
Passeports scanthélois & frenobourgeois