Grande Alliance

De Wikiscanthel
Grande Alliance
Drapeau GA.png
Données Politiques
Siège Tournant
Type d'organisation Organisation supranationale
Adhésion de la CSH NON
Autres
Première création Mars 2015
Dissolution 2017 (de facto)
Refondation Mai 2018 (initiation)
1er Sommet 4 Juin 2018
Charte 14 Juin 2018 (adoption)

AcadémieFrancovare.png En collaboration avec l'Académie Francovare.


La Grande Alliance est un regroupement supranational de Nations autoproclamées souverainistes. Refondée en 2018 après une première création en 2015, elle s’est imposée comme l’une des plus influentes organisations de l’Archipel avec l’ONA et la LEM.

Contexte de création

En mai 2018, le Régent de Francovie Archimède Parmentier profite de l'organisation de la première foire à l'armement de Rémipolis pour initier son idée de créer une organisation sécuritaire à l'échelle micromondiale. En effet les différents événements micromondiaux (l'ère jallaniste en Francovie et palvoviste au Kolozistan) avaient démontré l'incapacité de la communauté micromondiale (ONA et LEM notamment) d'agir avec rapidité lorsqu'il était nécessaire de faire intervenir les armées.

Ne pouvant le faire à la LEM qui ne souhaite pas avoir d'agence spécialisée dans le domaine militaire, Parmentier imagine une organisation sécuritaire qui pourrait être le «bras armé» (discours du 25 mai 2018) de l'ONA tout en favorisant le développement de nouvelles coopérations capables de casser les clivages et les blocs de l'époque. À ce titre, en plus de la Francovie qui représente le bloc de la LEM, il invite Edoran, représentant le bloc des monarchies de l'ancienne Grande Alliance et le Kolozistan qui représente plutôt les pays merksistes. Charles de Hauteville, Chancelier et Feld-Maréchal représenta Edoran tandis que le ministre de l'Intérieur et de la Défense Anatoli Bondartchouk représenta le Kolozistan.

Archimède Parmentier (à gauche) Charles de Hauteville (au centre) et Anatoli Bondartchouk (à droite) lors de la rencontre de Rémipolis
Se réunissant à la Mairie de Rémipolis, les trois hommes se mettent très vite d'accord sur la création d'une nouvelle organisation, respectueuse des souverainetés, accès dans le domaine militaire.

Alors que plusieurs noms sont envisagés, Groupe des Nations, G-3 ou encore Organisation de Sécurité et de Défense (OSD), Charles de Hauteville propose tout simplement de refonder la Grande Alliance. En effet, l'ancienne Grande Alliance créée en 2015 est à l'abandon depuis de nombreux mois au moment de la réunion de Rémipolis.

Les deux autres participants acceptent y voyant là une occasion de profiter des infrastructures déjà existantes (notamment celles à Zozolulu) de l'ancienne organisation.

Les trois pays se mettent d'accord pour se réunir quelques jours plus tard avec l'autre membre de l'ancienne Grande-Alliance: le Zollernberg qui sera le quatrième fondateur. Ils choisissent symboliquement Lédao à Nautia afin de se mettre sous le patronage de l'ONA. Le 4 Juin s'ouvre le sommet refondateur à Lédao et les quatre membres fondateurs signent la Charte fondatrice dix jours plus tard.

Le drapeau à la couronne est repris cependant contrairement à l'ancienne Grande Alliance, la nouvelle est ouverte aux républiques. Le drapeau est donc censé représenter les quatre membres fondateurs et au milieu les autres futurs éventuels membres. La couronne ne représente aucun motif religieux afin de respecter les croyances de chaque population. Dans les faits cependant, seule la LED est membre de la Grande Alliance sans être une monarchie ce qui place l'organisation en opposition frontale avec la LEM où tous les membres (en dehors de Mézénas) sont des républiques.

Membres

Membres actifs

États Observateurs

  • Drapeau avaricum.png Avaricum - membre observateur depuis Avril 2020

Fonctionnement

Institutions

La Grande Alliance est basée principalement sur le Haut-Comité de la Grande Alliance, organe central de l’organisation, qui rassemble les chefs d'États et de gouvernement et leurs représentants lors de sessions trimestrielles dans les différents pays débouchant sur des communiqués et des résolutions.

Lors de sa refondation en juin 2018, l’Alliance crée plusieurs autres institutions internes:

  • L’État-Major de la Grande Alliance (EMGA) basé à Baradhnaith en Edoran et chargé de la coopération militaire;
  • L’Institut de la Grande Alliance (IGA) basé à Zozolulu au Zollernberg et chargé de la coopération culturelle et éducative;
  • Le Centre de Coopération des Polices (CCP) basé à Travnà au Kolozistan et chargé de la coopération judiciaire et sécuritaire;
  • Le Comité Économique de la Grande Alliance (CEGA) basé à Picabie en Francovie et chargé de la coopération économique, financière et des transports.

Deux ans plus tard, lors du VIIe Sommet à Habsor au Gwangua, le Haut-Comité procède à la création de deux nouvelles institutions internes:

  • Le Centre de Coopération Spatiale (CCS) basé à Pebur en LED et chargé de la coopération spatiale;
  • La Fédération Sportive de l’Alliance (FSA) basée à Habsor au Gwangua et chargée de la coopération sportive.

Présidences et Sommets

  • Juin 2018 - Nautia - 1er sommet de Lédao: fonde l'organisation en créant des institutions internes (CEGA, IGA et CCP) ainsi que la répartition des territoires au Micrarctique;
  • Janvier 2019 - Kolozistan - 2e sommet au Palais d'Hiver de Travnà: nomme les hauts-fonctionnaires de l'Alliance et coordonne l'intervention militaire au Bangana;
  • Avril 2019 - Edoran - 3e sommet à Nouvelle Allancia en Terre du Roi Henri: adhésion de la LED, création du statut d'observateur et dynamisation du Micrarctique;
  • Juillet 2019 - Francovie - 4e sommet au Palais de Peterhofen: adhésion du Gwangua, autorisation d'émission de décisions par les institutions internes et mise en place de manœuvre militaire annuelle;
  • Octobre 2019 - Kolozistan - 5e sommet à Sokolovsk: adhésion de la Russlavie, sanctions contre l'UTO et dynamisation de l'île d'Eru;
  • Janvier 2020 - LED - 6e sommet à Fergan: mise en place d'un secteur de réseaux aériens, ferroviaires et maritimes, détente envers l'[[UTO] et la LEM;
  • Avril 2020 - Gwangua - 7e sommet à Habsor: adhésion d'Avaricum, autonomisation des ainouts en Micrarctique, création de la FSA et du CCS.

Personnalités marquantes

En nombre de participation au sommet du Haut-Comité après le 7e sommet

  • 6 participations
Charles de Hauteville (Edoran): Chancelier et Feld-Maréchal
  • 5 participations
Charles IV d'Edoran (Edoran): Empereur
Marii (LED): Ambassadrice Principale
Anatoli Bondartchouk (Kolozistan): Premier Ministre, Ministre de l'intérieur et de la défense
  • 4 participations
Alexandre Ier (Kolozistan): Roi
Ekaterina Timochenko (Kolozistan): Premier Ministre, Ministre des affaires étrangères
  • 3 participations
Hannibal Ier (Gwangua): Empereur
Enora Bartley (Francovie): Consule de Francovie
  • 2 participations
Paul II (Francovie): Roi
Svetlana Sokolova (Kolozistan): Premier Ministre, Ministre des affaires étrangères
Baron Pahel Isaatiebitch (Russlavie): Ministre des affaires étrangères
  • 1 participation
Archimède Parmentier (Francovie): Premier Gouverneur
Philipp M. von Zabrücksi (Zollernberg): Premier Ministre
Lionel Ludonnier (Francovie): Consul de Francovie
Eugénie de Sabrevoix (Edoran): Ministre des affaires étrangères
Albert De Chambre (Francovie): Consul de Francovie
Kouadio Moutawa (Gwangua): Maréchal
Ewen (LED): Amiral
Marceau de Villeurban (Edoran): Chancelier

Critiques

Positivement, la Grande Alliance est jugée active et dynamique. Elle parvient à lancer des projets de fond malgré sa jeunesse et attire régulièrement de nouveaux membres de différents blocs diplomatiques (LEM, états merksistes, monarchies de l'ancienne Alliance, pays neutres, etc.). Elle se démarque par son investissement dans le domaine militaire abandonné volontairement (LEM) ou de fait (ONA) par les autres organisations. Elle a su ensuite s'ouvrir dans d'autres domaines, de l'économie à la culture en passant par l'humanitaire ou plus récemment par le spatial et le sport.

Négativement, la Grande Alliance est critiquée sévèrement pour ses interventions dans les Territoires Grisés et pour son bellicisme. Ses interventions militaires ou humanitaires auraient surtout des motifs financiers et non de protéger les civils. Au niveau organisationnel, elle serait peu démocratique, accordant tous les pouvoirs au Haut-Comité des Chefs d'État.

La Confédération de Scanténoisie-Helvetia, par son pacifisme actif, n'apprécie guère les manœuvres militaires et se montre critique envers certains membres de cette organisation. Néanmoins, la Confédération considère désormais que la plupart des actions militaires de cette alliance ne sont en réalité que des canulars destinés à détourner l'attention des problèmes récurrents que connaissent les nations membres de la GA.

Ancienne Grande Alliance

À l'origine, il y a eu une première version de la Grande Alliance fondée en 2015. Héritière de la Triple Alliance, elle avait vocation à rassembler uniquement des monarchies (la plupart autoritaires) et d'accueillir Eridan et Avaricum.

Contexte de création

L'ancienne GA est fondée lors du 4e Sommet de la Triple Alliance à Wilhelmshof (Zollernberg) en Février 2015 qui doit transformer l'organisation dont sont membres Edoran, le Zollernberg et la Russlavie en terme générique de «Grande Alliance» avec l'arrivée de deux nouveaux membres, (Eridan et Avaricum).

Le sommet est retardé par des débats entre les quatre délégations présentes (Avaricum, Edoran, Eridan et Zollernberg, la Russlavie étant absente) sur le type d'organisation choisi, Avaricum préférant une simple organisation internationale sans institution interne alors qu'Edoran et le Zollernberg notamment voulaient une organisation supranationale mais respectueuse des souverainetés.

Finalement, les délégations se mettent d'accord et entament le processus de signature de la Charte. Cependant les délégations zollernoise et avaroise notamment, s'écharpent sur un détail protocolaire de l'ordre de préséance des signatures. Leurs positions sont irréconciliables et à la surprise générale, Avaricum annonce son départ.

Eridan restera et la Grande Alliance accueillera donc seulement 4 des 5 membres prévus.

Dissolution

Il n'y eut jamais de dissolution réelle mais l'organisation perdra au fil des mois son intérêt par deux événements. D'abord la sortie d'Eridan de la communauté micromondiale après son attaque contre l'ONA, les pays de la Grande Alliance participant eux même à la guerre contre le pays du continent fanzien. Puis par la sortie de la Russlavie après l'arrivée d'un gouvernement très critique envers Edoran au pouvoir à Murasibirsk laissant le Zollernberg et Edoran être les deux derniers membres de l'organisation.

Département Scanthélois Affaires Etrangères

Organisation
Archipel - Ligue des États Modernes - Zone Économique de Libre Échange Nordique - Organisation des Nations de l'Archipel - Grande Alliance
Nations Reconnues
Abalecon - Avaricum - Biéloslavie - Edoran - Francovie - Gwangua - Krassland - Liberistant - Ligue ED -

Mézénas - Prya - Russlavie - Skotinos - Transocéanie - Valdisky - Véran - Zollernberg

Pays Sans Activité Reconnus ou Intégrés
Freineubourg - Sri Pātnārāt
Nations Reconnues et Disparues
Aldara - Armara - Athlétia - Belondor - Cité des Glaces - Cocagne - États du Sud - Fantispa - Fradeu - Kolozistan - Libertas -Lienenberg - Locquetas - Maurésie - Métropolibre - Nadür - Nautia - Orion - Pirée - Rileko - Sverige - Syldavie - Ydemos - Ys
Nations non Reconnues
Bangana - Belgoge - Eiraen - Livadia - Sinésie - Sorabe
Nations non Reconnues et Disparues
Aldarnor - Amyria - Anarchland - Angmar - Argentorate - Arsgentyne - Ayala - Azeck - Bhoustani - Bretzelbourg - Bretzelburg - Cözland - Daoude - Deltarie - Edredonie - El Futuro - Eraluse - Eridan - Esialie - Fanz - Gallice - Ghawana - Héalie - Hubanie Maritime - Jaminaica - Kalésie - Katharsys - Kindistan - Krassauerstein - Laurasie - Legoslavie - Madha - Manutoba - Mazambala - Méniro - Mnibet - Néié - Noordzeeland - Norduska - Norvas - Nouvelle-Caucasie - Nyvélia - Ostaria - Panaconda - Persis - Poldévie - Républiques Orionnaises - Sainte-Croix - San Pedro - Sant Eustaquy - Saraland - Siegburg-Helzonie - Silverland - Sud-Ouest Démocratique - Thaurus - Tolpan - Turcosie - Umujo - Verlor - Vladivaïa - Wasteland - Ysiriam
Traités
Aarosia I - Aarosia II & Annexe - Aarosia-Pyedné & Annexe - Arendel - Aldden-Kaora - Allancia - Bergenberg - Bonsecours - Bonsecours II - Brøkinshåvn - Chabot - Cocagne - Dangloyre - Ébur - Elbêröhnit - Golfe de Locquetas - Havnsthor - Helvia - Hudiksvall/ZELEN - Kaïtaïn - Kaora - Krassfürt-am-See - Micropolia - Mont-Pharys - Philippeville - Rabat - Scanie - Sorlop - Svetivostok - Travna - Travna II - Wafa - Ydemos
Traités internationaux
Traité de Bonne-Espérance - Charte de la LEM - Traité des Nations - Traité de Talamanca - Traité de Zozolulu - Texte de Veledris - Traité d'Association ZELEN (2019)
Documents de voyage
Passeports scanthélois & frenobourgeois