Fanz

De Wikiscanthel
Empire Démocratique de Fanz

Drapeau Inconnu.png

Armes Inconnues.png

Données Politiques
Langues français
Capitale Nokiopolis
Type de Gouvernement Empire constitutionnel
Empereur Pierre Ier
Gouverneur Régisseur
Personne de Contact
Relations avec la CSH Pays disparu
Autres
Système économique n.c.
Bibliothèque aucune
'
Site S'y rendre

Fanz (ou Empire Démocratique de Fanz), pays aujourd'hui disparu, était situé en Parranie. Il exista entre 2000 et 2001. Aujourd'hui, le Skotinos recouvre une partie de son territoire d'alors.

L'Empire de Fanz était un ensemble de plusieurs États Dominés, proche d'une structure d'un pays fédéral. À la tête de chacun de ces États, un Gouverneur Régisseur nommé par l'Empereur avec l'accord des habitants de cette province gérait l'exécutif.

Géographie

L'Empire Démocratique de Fanz occupait l'île principale de la Parranie et sa capitale était Nokiopolis.

Division administrative

Le pays était divisé en sept «États Dominés» et du Territoire Sacré de la Couronne des Dieux où résidait l'Empereur.

Territoire Sacré de la Couronne des Dieux

Le Territoire sacré se trouvait sur l'île Est. La capitale de Fanz, Nokiopolis, s'y trouvait. C'était l'une des provinces les plus riches en raison des superbes monuments attirant de nombreux touristes mais aussi parce que ses habitants y travaillent dur. Les paresseux n'y avaient pas leur place. La capitale de cette province est évidemment Nokiopolis. De nombreux habitants étaient du clergé (prêtres) du fait des sanctuaires qui parsemaient le territoire sacré. Les individus logeant dans le territoire peuvaient profiter de tous les loisirs mis à leur disposition (casino, voile, etc).

Plan de Nokiopolis

Province du Karstanz

Cette province était l'État Dominé le plus riche de Fanz. C'était grâce aux cadeaux de l'Empereur qui les avait offert pour récompenser la province de sa fidélité. En effet, lors de la Guerre Civile où le dictateur Dolante Céres avait tenté de s'emparer du pouvoir, seule cette province avait soutenu l'Empereur. Le tourisme y était florissant.

Principauté de Colstal

La principauté de Coltal était le lieu où se trouvaient les prisons de Fanz. C'est là qu'étaient envoyés les criminels. Ses habitants étaient extrêmement riches, juste récompense du fait qu'ils vivaient dans un lieu peu agréable. Ils étaient aussi exemptés d'impôts.

Province de Palatonac

C'était la province des études, de la culture et de l'éducation. On y trouvait des centaines d'universités, des milliers de bibliothèques. C'est là qu'habitaient les scientifiques, les écrivains, les musiciens, bref, tous les intellectuels.

Province de Loclocal

Cette toute petite province était celle où résidaient les soldats de Fanz. Les habitants étaient donc presque tous des militaires ou travaillaient pour l'armée.

Désert d'Argenllès

Le désert d'Argenllès n'était pas un désert de sable mais une banquise. De nombreuses espèces étonnantes d'animaux y vivaient. Cette province attirait en masse les chercheurs de Palatonac.

Province des Lacs Primordiaux

C'était la province la plus religieuse après le Territoire Sacré. C'est là, dit-on, que les dieux auraient placé les premiers humains. Cette province attirait beaucoup de touristes.

Province de Londanon et ses îles

Une province de pêcheurs. Le poisson étant très apprécié par l'Empereur et sa famille, cette province était très riche.

Histoire

(Extraits du Livre de l'Aube des Temps, Verset 1 de la Genèse de Fanz.)

La création des Terres de Fanz

«C'était il y a bien longtemps, lorsque la Terre était encore peuplée de ces créatures merveilleuses, les Fanzlacutli, les aimés des Dieux. Ils vivaient en harmonie avec les bêtes et les plantes et habitaient des huttes de soie. Ils chantaient, dansaient et leurs actes réjouissaient les Dieux.

Un jour, Dolomaclanti, le Créateur Suprème de l'Univers, décida qu'il allait créer une nouvelle race. Pour l'accueillir, il demanda aux Fanzlacutli de préparer un endroit sur Terre à devenir la Terre Sacrée des Dieux. Ces derniers se mirent à l'oeuvre et créerent, avec l'aide des Dieux, un véritable paradis. Immenses forêts, gigantesques océans turquoises, vastes plaines propices à l'irrigation.

Mais un des Fanzlacutli, Putilsi, le Mauvais, devint jaloux de ces êtres qui allaient profiter de ces terres que lui et ses frères avaient construit. Il tenta de s'emparer des Terres Sacrées.

Quand les Dieux apprirent cela, ils voulurent punir Putilsi, mais dans leurs colère, ils annihilèrent tous les Fanzlacutli. C'est en leur hommage qu'ils baptisèrent cette terre Fanztonoclo, l'Empire de Fanz.»

La création des humains, les Enfants de Dolomaclanti

«Pendant plusieurs millénaires, les Terres de Fanz restèrent à l'état sauvage. Puis, un jour, Dolomaclanti décida qu'il était temps que ses enfants prennent possession de leurs terres. Il réunit alors les autres Dieux et leur dit : - Que chacun de vous donne à mes enfants un de ses qualités.

Alors, l'un après l'autre, les Dieux bénirent les Enfants de Dolomaclanti en leur donnant une qualité.

Ritumalaya, le dieu des eaux leur donna la capacité de construire des embarcations pour naviguer sur l'Océan, Tynufalocta, le dieu des Feux leur apprit à créer des flammes, Tonicalt, le dieu des mouvements les pourvu de membres pour se mouvoir et tous les autres Dieux en firent autant. Seul un dieu leur donna un défaut au lieu d'un qualité. C'était le frère jumeau de Dolomaclanti, Solobalti, le dieu de la Guerre.

C'est lui qui donna aux humains cette fâcheuses habitude qu'ils ont de se combattre au moindre désaccord.

C'est ainsi que les Humains arrivèrent à Fanz et qu'ils bâtirent notre puissant empire.»

Politique

Celui qui gouvernait l'Empire était le descendant des Familles Royales Bénies des Dieux. Son nom était Pierre Ier. Bien que l'Empereur était à la tête de l'État, chaque fois que ce dernier avait un projet de loi, une réforme quelconque en tête, il la soumettait au peuple qui votait. Toutefois, pour des cas comme les échanges diplomatiques, les impôts et autres cas spéciaux, il en parlait seulement avec le ministre approprié. Le peuple pouvait lui aussi proposer des lois à l'Empereur.

Constitution fanzainne

  • Préambule
    • L'Empire de Fanz n'est empire que par son nom et son empereur. Car c'est en fait une république. Mais dans des temps très anciens, Fanz était un vaste empire et les fanzais sont attachés à leur culture. Le peuple peut intervenir dans les décisions politiques, élit l'Empereur, est libre de créer son association, son parti politique, son entreprise... En s'inscrivant, les futurs fanzais ne s'impose que peu de choses : voter et obéir aux lois en vigueur dans ce pays.
  • Article 1 - De la demande de naturalisation
    • Pour participer aux débats politiques, à la vie culturelle... , un individu doit faire sa demande de naturalisation. Pour ce faire, il doit se rendre au Bureau de l'Immigration et remplir le formulaire qui lui est soumis. Un mail lui est envoyé peu de temps après, lui indiquant qu'il a été inscrit dans la liste des citoyens de Fanz.
  • Article 2 - Du vote des lois et des décrets
    • Lorsque l'Empereur a un projet de loi, de décret en tête, il la soumet au peuple qui vote. Un individu qui veut proposer une loi doit d'abord l'envoyer à l'Assemblée des Régisseurs qui la communique ensuite aux fanzais. Les lois ne doivent pas être en contradiction avec la présente constitution.
  • Article 3 - Des droits et des devoirs du citoyen
    • Alinéa A - Des droits du citoyen
      • Tout citoyen de Fanz a le droit de vote. Cependant, ce droit peut lui être enlever s'il commet une faute grave. Les citoyens fanzais peuvent proposer une loi à l'Assemblée des Régisseurs, mais cette loi doit être dans l'optique de cette constitution. L'Assemblée des Régisseurs est en droit d'apposer un véto sur une loi ainsi que l'Empereur. Tout fanzais à le droit de créer sa propre association, parti politique ou entreprise sans autorisation préalable. Il doit juste créer une page web pour cette association et communiquer son URL à l'Empereur.
    • Alinéa B - Des devoirs du citoyen
      • Tout citoyen de Fanz doit payer les taxes qui lui sont imposées. S'il crée une association, il ne peut en aucun cas forcer un citoyen à y adhérer. Le vote est un droit mais aussi un devoir. Tout fanzais doit OBLIGATOIREMENT voter à moins qu'on ne le lui est interdit pour cause de propos raciste, xénophobe ou sexiste, de crime ou de violation des droits des autres citoyens. Si un fanzais ne vote pas, l'Empereur et l'Assemblée des Régisseurs sont en droit d'exclure cet individu de la communauté fanzaine.
  • Article 4 - Du rôle des différentes institutions politiques
    • Alinéa A - Du rôle de l'Empereur
      • L'Empereur dirige Fanz. Il est élu par le peuple parmi une liste de candidats. Il représente Fanz dans les échanges internationaux. Il ne peut en aucun cas modifier la constitution ou une loi sans l'accord de la population.
    • Alinéa B - Du rôle de l'Assemblée des Régisseurs
      • L'Assemblée des Régisseurs est constituée des sept Gouverneurs Régisseurs des Etats Dominés. Ils sont élus par les habitants de la province correspondante. L'Assemblée des Régisseurs à pour rôle de s'occuper de la justice, d'examiner les lois proposées par la population.
    • Alinéa C - Du rôle de l'Assemblée du Soya
      • L'Assemblée du Soya est constituée de 3 citoyens fanzais élus tous les 6 mois. Ils ont pour tâches de faire appliquer les lois adoptées, de contrôler si aucun citoyen n'abuse de sa place dans la société, de vérifier qu'aucune idée xénophobe, raciste, sexiste ou tout autre idée discriminatoire ne circule à Fanz.
    • Alinéa D - Du rôle de l'Assemblée des Ministres
      • L'Assemblée des Ministres est composées des différents ministres et contrôlée par l'Empereur. Ils discutent entre eux des dossier en rapport avec leur poste. Les ministres sont élus par les citoyens.

Économie

L'Empire de Fanz était basé sur un système de tours. Chaque tour durait une semaine. À chaque tour, les citoyens de Fanz recevaient un salaire. Ce dernier pouvait aller de 200 µ (µ est l'unité de la monnaie fanzaise, le lotloc) qui est le revenu minimum jusqu'à 6000 µ, salaire de l'Empereur et de ses proches collaborateurs.

Le revenu minimum était celui des citoyens ne travaillant pas. Le salaire changeait en fonction du métier. Pour trouver un métier, le citoyen avait deux solutions : soit fonder sa propre entreprise en espérant que cela marche, soit en se rendant au Bureau de l'Emploi et en répondant à une annonce. Les métiers de la politiques faisaient l'objet d'un vote du peuple.

Département Scanthélois Affaires Etrangères

Organisation
Carte du Micromonde - Ligue des États Modernes - Organisation des Nations de l'Archipel
Nations Reconnues
Abalecon - Armara - Avaricum - Edoran - Francovie - Krassland - Liberistant - Ligue ED -

Mézénas - Nadür - Pirée - Prya - Russlavie - Skotinos - Valdisky - Véran - Zollernberg

Pays Sans Activité Reconnus ou Intégrés
Freineubourg - Sri Pātnārāt
Nations Reconnues et Disparues
Athlétia - Belondor - Cité des Glaces - Cocagne - États du Sud - Fantispa - Fradeu - Libertas - Locquetas - Maurésie - Métropolibre - Nautia - Orion - Rileko - Sverige - Syldavie - Ydemos - Ys
Nations non Reconnues
Belgoge - Kolozistan - Ostaria - Sud-Ouest Démocratique
Nations non Reconnues et Disparues
Aldarnor - Amyria - Anarchland - Angmar - Argentorate - Arsgentyne - Azeck - Bangana - Bhoustani - Bretzelbourg - Cözland - Daoude - Deltarie - El Futuro - Eraluse - Eridan - Esialie - Fanz - Héalie - Hubanie Maritime - Jaminaica - Kalésie - Krassauerstein - Laurasie - Legoslavie - Madha - Mazambala - Méniro - Mnibet - Néié - Noordzeeland - Norduska - Norvas - Nouvelle-Caucasie - Nyvélia - Panaconda - Persis - Sainte-Croix - San Pedro - Sant Eustaquy - Saraland - Silverland - Sorabe - Thaurus - Tolpan - Umujo - Vladivaïa - Wasteland
Traités
Aarosia I - Aarosia II & Annexe - Aarosia-Pyedné - Aldden-Kaora - Allancia - Bergenberg - Bonsecours - Brøkinshåvn - Chabot - Cocagne - Dangloyre - Ébur - Elbêröhnit - Golfe de Locquetas - Havnsthor - Helvia - Hudiksvall/ZELEN -

Kaïtaïn - Kaora - Krassfürt-am-See - Micropolia - Mont-Pharys - Philippeville - Rabat - Scanie - Sorlop - Svetivostok - Ydemos

Traités internationaux
Traité de Bonne-Espérance - Charte de la LEM - Traité des Nations - Traité de Talamanca - Traité de Zozolulu - Texte de Veledris
Documents de voyage
Passeports scanthélois & frenobourgeois