Hubanie Maritime

De Wikiscanthel
République Hubanienne

Drapeau HubanieMaritime.png

Armes Inconnues.png

Données Politiques
Langues français
hubanois
Capitale Hubain-Ville
Type de Gouvernement République
Président de la République Greunège d’Artois
'
Ministre des Affaires Etrangères Marc d'Argentat-Apuis
Relations avec la CSH Aucune / Pays disparu
Autres
Système économique n.c.
Bibliothèque n.c
Forum inconnue
Site archives archéologiques numériques

200px

La Hubanie Maritime («ou République Hubanienne») fut une nation ayant existé entre août 2004 et septembre 2006 date de hacking du site gouvernemental et faisant de fait disparaitre le pays.

Histoire

Des élections présidentielles se tinrent du 18 au 24 juin 2005. Le Président de la République Greunège d’Artois se représente à sa succession et est réélu pour un troisième mandat. Le 21 juillet 2005, la Hubanie Maritime reconnaît implicitement la reprise par la Maurésie de son indépendance face au Zollernberg.

Géographie

Le pays, insulaire, était situé au large d'un continent, qui n'apparaît plus aujourd'hui sur les cartes de l'Archipel, et qui se trouvait à l'ouest du Continent Sud.

Culture

Langue

En Hubanie Maritime, la langue traditionnelle parlée par les Hubaniens était l'hubanois dit récent (ou langue hubanaise). La langue utilisaitla règle du «verbe premier». Ce verbe premier était un verbe unique, le verbe «mouter», qui était un verbe placé au maximum dans les phrases et ce notamment dans les campagnes et les villages. Ce verbe pouvait ainsi avoir plusieurs significations, mais de telle sorte que cela ne gêne pas la compréhension de la phrase. Une seconde caractéristique de l'hubanois était de mettre une apostrophe là où un «e» aurait du se trouver. Toutefois, les colons parvinrent à leur faire placer des «e» dans leurs phrases, mais les Hubaniens gardèrent tout de même un apostrophe pour les «e» finaux des mots de plus de quatre lettres.

L'ancien Hubanois avait d'autres particularités qui raccourcissaient les mots.

Institutions

Exécutif

Le Président de la République fut Greunège d'Artois. Ce dernier le fut du début à la fin de l'existence du pays. Le 7 juillet 2006, ce dernier décède après avoir été hospitalisé quelques jours plus tôt pour soigner un cancer des poumons rendu à un stade avancé. Plongé dans le coma dès son arrivée à l’hôpital, son décès fut notifié notamment à la République d'Athlétia qui entretenait des relations diplomatiques avec le pays. Un hommage national lui fut rendu le samedi 8 juillet 2006 au Palais Présidentiel d’Hubain-Ville.

Anciens ministres des Affaires Étrangères:

  • Stanou (début 2006)
  • Marc d'Argentat-Apuis (dès juillet 2006)

Législatif

Un parlement législatif a probablement existé mais les archéologues n'ont pu retrouver de traces archéologiques de ce dernier.

Judiciaire

Un service judiciaire existait dans le pays. Il y avait des juges, des policiers, et des avocats indépendants.

Politique

En tant que démocratie libérale, il était autorisé de créer son propre parti politique. Une fois suffisamment important, ce dernier bénéficiait de locaux appelés «Quartier Général» mis à disposition par le Gouvernement afin d'y tenir des réunions de militants.

Économie

La banque et la bourse permettaient de multiplier la fortune des Hubaniens. La loterie était également une possibilité offerte pour s'enrichir. L'élevage d'animaux et la revente plus cher était un argument de promotion économique mis en avant par les autorités.

Médias

Le pays était une démocratie libérale et démocratique. Aussi, la presse existait et notamment le journal national Le Mouteur. Le neveu du Président d'Artois, Léonard D'Artois, fut journaliste et y travailla. Le journal fut la propriété de Spyder de novembre à décembre 2005 et Tikal Salek le fut de la fin mai 2006 au 19 septembre 2006.

Relations avec la CSH

Le pays n'entretient jamais de relation officielle avec la CSH. Il entretint cependant des relations avec Abalecon et Athlétia notamment ainsi qu'avec des tribus Truuks.

Département Scanthélois Affaires Etrangères

Organisation
Carte du Micromonde - Ligue des États Modernes - Organisation des Nations de l'Archipel
Nations Reconnues
Abalecon - Avaricum - Edoran - Francovie - Kolozistan - Krassland - Liberistant - Ligue ED -

Mézénas - Nadür - Pirée - Prya - Russlavie - Skotinos - Valdisky - Véran - Zollernberg

Pays Sans Activité Reconnus ou Intégrés
Freineubourg - Sri Pātnārāt
Nations Reconnues et Disparues
Armara - Athlétia - Belondor - Cité des Glaces - Cocagne - États du Sud - Fantispa - Fradeu - Libertas - Locquetas - Maurésie - Métropolibre - Nautia - Orion - Rileko - Sverige - Syldavie - Ydemos - Ys
Nations non Reconnues
Belgoge - Gwangua - Livadia - Ostaria
Nations non Reconnues et Disparues
Aldarnor - Amyria - Anarchland - Angmar - Argentorate - Arsgentyne - Ayala - Azeck - Bangana - Bhoustani - Bretzelbourg - Bretzelburg - Cözland - Daoude - Deltarie - Edredonie - El Futuro - Eraluse - Eridan - Esialie - Fanz - Gallice - Héalie - Hubanie Maritime - Jaminaica - Kalésie - Katharsys - Kindistan - Krassauerstein - Laurasie - Legoslavie - Madha - Manutoba - Mazambala - Méniro - Mnibet - Néié - Noordzeeland - Norduska - Norvas - Nouvelle-Caucasie - Nyvélia - Panaconda - Persis - Poldévie - Républiques Orionnaises - Sainte-Croix - San Pedro - Sant Eustaquy - Saraland - Siegburg-Helzonie - Silverland - Sorabe - Sud-Ouest Démocratique - Thaurus - Tolpan - Turcosie - Umujo - Verlor - Vladivaïa - Wasteland - Ysiriam
Traités
Aarosia I - Aarosia II & Annexe - Aarosia-Pyedné - Aldden-Kaora - Allancia - Bergenberg - Bonsecours - Brøkinshåvn - Chabot - Cocagne - Dangloyre - Ébur - Elbêröhnit - Golfe de Locquetas - Havnsthor - Helvia - Hudiksvall/ZELEN -

Kaïtaïn - Kaora - Krassfürt-am-See - Micropolia - Mont-Pharys - Philippeville - Rabat - Scanie - Sorlop - Svetivostok - Travna - Ydemos

Traités internationaux
Traité de Bonne-Espérance - Charte de la LEM - Traité des Nations - Traité de Talamanca - Traité de Zozolulu - Texte de Veledris
Documents de voyage
Passeports scanthélois & frenobourgeois