Ydemos

De Wikiscanthel
République Démocratique d'Ydémos

Drapeau ydemos.png

Armes Inconnues.png

Données Politiques
Langues ydéen et français
Capitale New Balnéa
Type de Gouvernement Démocratie Parlementaire
Président Clem Yeats
Chancelier n.c.
Personne de contact
Relations avec la CSH Cordiales / Pays disparu
Autres
Système économique Transac
Bibliothèque n.c.
Mailing-List Place Publique
Ancien forum
Site archives archéologiques numériques

Localisation ydemos relief.png

Ydémos (ou République Démocratique d'Ydémos) fut fondée par des dissidents yssois en septembre 2000. Le pays périclita en janvier 2006. Le pays fut fondé par des Yssois émigrant en 2001 vers le Nouveau-Monde (Continent Sud suite à l'épisode de la Dévastatyon. Ce pays était hautement développé, hyperactif et s'impliquait fortement dans l'histoire micromondiale et archipélienne.

Le nom est la contration de Ys et «Demos»

Géographie et Histoire

Cette micronation était installée sur le Continent Sud. Trois zones climatiques s'organisaient autour, au début, de trois communes d'Ydémos. Des montagnes hautes et fraiches d'Ydel, à la canicule des déserts de Sumer on trouvait un climat chaud et agréable autour de New Balnéa, la capitale d'Ydémos.

Organisation territoriale

Le pays était divisé en quatre Dèmes (provinces) aux couleurs contrastées et aux traditions fortes. Parce que, pour les Ydéens, tout citoyen s'épanouissaitt dans son pays mais aussi dans sa ville, Ydémos proposait aux communes une organisation du pouvoir extrêmement décentralisée. Les Provinces étaient dirigées par des Démiurge, sorte de Maire.

  • New Balnéa - Démiurge: Furyo Corogne
    • New Balnéa fut fondée à l'endroit même de la découverte du Continent Sud par les pionniers yssois. Son nom vient de la petite station balnéaire yssoise, Balnéa. Siège du gouvernement, elle était le phare d'Ydémos, de par son activité, le prestige de ses dirigeants et sa richesse politique. Englobant Ysséopolis et Aldénopolis, elle est le symbole de l'histoire nationale, et assayait son aspect international. Première zone d'activité économique du pays, elle régnait sur la politique et représentait un modèle de dynamisme pour les autres communes. New Balnéa était le centre sur lequel tous les regards convergeaient à Ydémos.
  • Sumer-Ximodos - Démiurge: VJ Lamara
    • Sumer était la deuxième ville d'Ydémos. Elle fut fondée par un mouvement indépendantiste en l'année 2001 et dirigée par Hailé Sélassié: Les Babyloniens. Originellement appelée Babylone-Citée, elle fut installée dans la région de Sumer qui lui donna son nom lors de l'acquisition par la Babylonie du statut de protectorat ydéen. Après sa chute et sa disparition, Ydémos en reprit possession et lui donna le nom officiel de Sumer. Cette ville était riche en histoire et était un paradis pour les archéologues, au croisement des civilisations pryanne, babylonnienne et ydéenne. Elle fut aussi un pôle culturel important de par le prestige de son université qui enseigna le thailandais et la philosophie krasspoutinienne aux étudiants de l'Archipel, ainsi que par le projet Babel, qui réunissait les joueurs francophones et anglophones de facon exlude à Sumer dans le cadre d'un échange linguistique. Plus tard, l'île de Ximodos fut découverte et certains citoyens donnèrent le nom de Sumer-Ximodos à ce dème.
  • Ydel - Démiurge: Clem Yeats
    • Ydel étaitt une petite commune qui tirait son nom de la fameuse boisson préferée des Ydéens. De taille modeste, elle était la seule ville ydéenne à climat froid et non côtière. Aux pieds des montagnes, elle était à petite distance des pistes de ski, même si le sport n'était pas le fort des Lédyens. On y rigolait beaucoup, la paresse était de mise même si l'ambiance était chaude et les habitants réputés être parmi les citoyens les plus amicaux d'Ydémos. Loin de la capitale et de son agitation, Ydel était une petite bourgade calme et à fortes traditions. Elle était cependant la ville la plus jeune d'Ydémos, malgré la moyenne d'âge de ses habitants.
  • Dangloyre - Démiurge: Max Ilorin
    • Dangloyre est l'ancienne capitale de l'ex-Confédération des États du Sud (CES), devenue ydéenne depuis le traité ACES de février 2004. Sous sa période ydéenne, Dangloyre avait gardé un certain prestige et de nombreuses ambassades établies à Ydémos y étaient localisées. Dangloyre était également connue comme un important centre spatial micromondial, pour sa Faculté d'Études Spatiales et la Base Spatiale Ydéenne qui y était établie ainsi que sa base de lancement.

Constitution

La dernière trace valide de l'existence d'une constitution remonte à la «Constitution Yeats» écrite le 02 mars 2005. Elle s'inspirait des constitutions passées, de leurs valeurs démocratiques, de leur sens de la séparation des pouvoirs, de leur respect des provinces et de leur autonomie. Elle apportait toutefois des éléments nouveaux, tels qu'une meilleure complémentarité entre les trois magistratures qu'étaient le Strategiat, l'Archontiat et l'Heliaquat et plaçait l'Ecclesia, le peuple, au centre de toute décision. Elle renforçait enfin l'aspect culturel ydéen en le rapprochant d'avantage des modèles grecs de la République d'Athènes. Malheureusement, aucune trace de cette Constitution de 2005 n'a cependant été retrouvée par les archéologues.

Institutions

Le pays eut d'abord un Président, un Gouvernement et une séparation des pouvoirs. Mais en 2004 déjà, la Présidence n'existait plus et était remplacée par un Chef de Gouvernement appelé l'Archonte.

Exécutif

Le Palais Archontial était le siège du Gouvernement. Le chef de l'Exécutif était appelé l'Archonte d'Ydémos. Clem Yeats occupa cette fonction. Le Palais Stratégial était le siège de la Diplomatie, du Renseignement, des forces de Police et de l'Armée. Le Statège était Furyo Corogne. L'Agence de Renseignement et d'Investigation (ARI) était sous ses ordres.

Législatif

L'Ecclésia était l'Assemblée des Citoyens d'Ydémos, siège du pouvoir législatif. Tous les habitants ydéens étaient membres de l'Ecclésia. On retrouvait à ce titre les membres suivants:

  • Max Barton (Sumer)
  • Furyo Corogne (New Balnéa)
  • Isaac Darwin (New Balnéa)
  • Novi Hooka (Ydel)
  • Max Ilorin (Dangloyre)
  • Indy Jones (Sumer)
  • VJ Lamara (Sumer)
  • Segeste (Dangloyre)
  • Clem Yeats (Ydel)
  • Nausicaa Ydea (Sumer)
  • Archedamos Ydeos (New Balnéa)

Judiciaire

Le Palais Héliaqual abritait le siège de la Commission électorale, de la Cour de Justice et du Bureau d'accueil des nouveaux citoyens. L'Héliaque d'Ydémos était Archédamos Ydéos. L'Héliaque recensait les décisions de l'Ecclésia portant sur des projets de loi. De plus, l'Héliaque présidait la Cour de Justice et était responsable de la publication et de la tenue des procès.

Politique

Partis

  • Le Mouvement des Démocrates Ydéens (MDY). Le parti invoquait qu'«avant toute idée ou orientation politique, le mot d'ordre du MDY est la concertation». Le parti était dirigé par Indy Jones. Au e-Parlement, le parti avait prit l'étiquette «centre-gauche».
  • Le Parti Néo Balnéen (PNB), fondé le 31 juillet 2002, et dirigé par Ydeo Callisto-de Parys. Le PNB s'appuyait sur la politique menée par la municipalité de New Balnéa. La loi du marché capitaliste et autant micromondialiste que faire se pouvait y était encouragée, mais les autorités (état, municipalité, région) devaient veiller à ce que les acteurs économiques les plus fragiles (individus, entreprises, collectivités locales) soient soutenues dans les périodes les plus difficiles qu'elles traversaient. C'était un parti prônant le libéralisme solidaire et tolérant. Au e-Parlement, le parti avait prit l'étiquette «centre-droit».

Économie

Avant son intégration au sein d'Aldden, l'yris ydéen était la monnaie légale du pays. Cette dernière fut remplacé par l'écu alddenien. La Société Transac Corporation (TDC Corporation) était sise à New Balnéa et la Banke de Chiloup faisait office de régime bancaire national. Les entreprises «Balne@ Technologies» et la «Balnéenne d'Alimentation» étaient des fleurons de l'industrie nationale. Enfin, le Cafe Del Sol était une chaîne de cafés-pub. Présent à Sumer et à New Balnéa, le Cafe Del Sol avait la particularité de faire front à la plage. À Ydel, le bar «La Grosse Cuite» était le lieu pour sortir.

Médias

Les journaux avaient une place importante dans le pays. Aussi, on retrouvait:

  • Vue D'Ailleurs, un journal bi-hebdomadaire.
  • L'Ydeen (anciennement intitulé L'Aldénien) était un journal quotidien.
  • WEK (Web Edition Konception) était un média chargé de conception web.
  • Kanal Radio Ydémos était la principale radio du pays.

Éducation et culture

Gastronomie

La boisson locale, symbole fort de la culture ydéenne, était l'ydel. Originaire de la commune d'Ydel, d'où elle tirait son nom, elle fut inventée par Krystof de Parys. Elle était désormais produite par la société Ydel Co, délocalisée à Sumer.

Sport

La Féderation Intermicronationale de Football, Simulation Sportive (FIF) avait son siège à New Balnéa. Le Racing New Balnea était le Club de Football local de la capitale avec beaucoup de supporteurs.

Relations avec la CSH

Un temps très proche de la CSH au temps de l'IP Anneslia, les relations ont été subitement coupées à cause du raz-de-marée. Ydémos est à l'origine du sommet des micronations de Kaora.

Drapeaux

Le CMV a restauré en juillet 2012 le drapeau national du pays. Ce dernier était parfois carré, parfois rectangulaire. Il tirait ses origines du drapeau yssois, mais la couronne avait été remplacée par l'étoile ydéenne et le R et D pour la «République Démocratique». En mars 2018, après des recherches intensives, des vieilles archives des trois drapeaux initiaux des Dèmes furent retrouvés et reproduits par le CMV.

Département Scanthélois Affaires Etrangères

Organisation
Carte du Micromonde - Ligue des États Modernes - Organisation des Nations de l'Archipel
Nations Reconnues
Abalecon - Avaricum - Edoran - Francovie - Kolozistan - Krassland - Liberistant - Ligue ED -

Mézénas - Nadür - Pirée - Prya - Russlavie - Skotinos - Valdisky - Véran - Zollernberg

Pays Sans Activité Reconnus ou Intégrés
Freineubourg - Sri Pātnārāt
Nations Reconnues et Disparues
Armara - Athlétia - Belondor - Cité des Glaces - Cocagne - États du Sud - Fantispa - Fradeu - Libertas - Locquetas - Maurésie - Métropolibre - Nautia - Orion - Rileko - Sverige - Syldavie - Ydemos - Ys
Nations non Reconnues
Belgoge - Gwangua - Livadia - Ostaria
Nations non Reconnues et Disparues
Aldarnor - Amyria - Anarchland - Angmar - Argentorate - Arsgentyne - Ayala - Azeck - Bangana - Bhoustani - Bretzelbourg - Bretzelburg - Cözland - Daoude - Deltarie - Edredonie - El Futuro - Eraluse - Eridan - Esialie - Fanz - Gallice - Héalie - Hubanie Maritime - Jaminaica - Kalésie - Katharsys - Kindistan - Krassauerstein - Laurasie - Legoslavie - Madha - Manutoba - Mazambala - Méniro - Mnibet - Néié - Noordzeeland - Norduska - Norvas - Nouvelle-Caucasie - Nyvélia - Panaconda - Persis - Poldévie - Républiques Orionnaises - Sainte-Croix - San Pedro - Sant Eustaquy - Saraland - Siegburg-Helzonie - Silverland - Sorabe - Sud-Ouest Démocratique - Thaurus - Tolpan - Turcosie - Umujo - Verlor - Vladivaïa - Wasteland - Ysiriam
Traités
Aarosia I - Aarosia II & Annexe - Aarosia-Pyedné - Aldden-Kaora - Allancia - Bergenberg - Bonsecours - Brøkinshåvn - Chabot - Cocagne - Dangloyre - Ébur - Elbêröhnit - Golfe de Locquetas - Havnsthor - Helvia - Hudiksvall/ZELEN -

Kaïtaïn - Kaora - Krassfürt-am-See - Micropolia - Mont-Pharys - Philippeville - Rabat - Scanie - Sorlop - Svetivostok - Travna - Ydemos

Traités internationaux
Traité de Bonne-Espérance - Charte de la LEM - Traité des Nations - Traité de Talamanca - Traité de Zozolulu - Texte de Veledris
Documents de voyage
Passeports scanthélois & frenobourgeois