Zollernberg

De Wikiscanthel
Grand-Duché de Zollernberg

Drapeau zollernberg.png

Armes Zollernberg.png

Données Politiques
Langues zollernois
Capitale Wilhelstaufen
Type de Gouvernement Monarchie constitutionnelle
Grande-Duchesse Charlotte-Marie II
Premier Ministre Karl-August von Richthofen
Ministre des Affaires extérieures Alexander Lemberg
Relations avec la CSH Relations amicales
Autres
Système économique Narrativisme
Bibliothèque aucune
Forum Place Publique
Site S'y rendre

Localisationzollernberg.jpg

Grande nation du Continent Nord de l'Archipel, voisin direct de la CSH et pays ayant le plus de liens historiques, religieux et politiques avec la Confédération. Néanmoins, les relations se sont tendues depuis la tentative d'invasion de septembre 2004 et sont rompues depuis 2006, malgré une détente voulue par la CSH entre 2013 et 2016.

Histoire

Histoire Pré-ludique

=> Article détaillé: Zollernreich

Histoire ludique

Frédéric-Guillaume Ier monte sur le trône en août 2001. C'est alors un souverain absolue qui prend les rênes du pouvoir. L'austérité a marqué la fin du règne de François-Joseph II, son père. Les grandes familles zollernoises se sont retirées sur leur terre. L'État central était affaibli, les provinces ont continué à prospérer pourtant, en totale autarcie. Frédéric-Guillaume Ier annonce une vaste réforme de l'État et l'ouverture du pays à l'immigration.

La première année du règne de Frédéric-Guillaume Ier est marqué par le conflit territorial qui oppose la Semi-République de Krassland au Grand-Duché de Zollernberg, les deux ennemis héréditaires. La Semi-République, membre de l'ONA, occupe la partie occidentale du Wasserland qui lui a été attribué en toute illégalité par l'Organisation des Nations Virtuelles (ONV), l'ancêtre de l'ONA. En effet, le Grand-Duché n'avait pas signé les accords de Talamanca et ainsi n'était pas membre de l'organisation. Le Wasserland occidental, toujours terre de la Couronne est alors considéré comme étant sous occupation militaire.

En guise de provocation, ou par crainte d'une guerre, le Président Schweinwald ordonne, dès la réouverture des frontières zollernoises aux Nations de l'Archipel, la mobilisation de troupe et la tenue d'essais militaires en bordure du territoire zollernois. Le Grand-Duché y voit une tentative d'intimidation et mobilise 10'000 soldats à la frontière krasslandaise. Les deux armées se regardent, se jaugent, sans qu'il y ait de combat. Face aux provocations du gouvernement nationaliste krasslandais, le Grand-Duché choisit la voie de la diplomatie, sans succès.

Alors que le Krassland est désarmé, que son aviation se limite à quelques appareils cloués au sol et sa marine à quelques bâtiments de faible importance, le Zollernberg se dote d'une marine moderne, renouant avec sa tradition maritime. Une base navale voit le jour à Zorkney Harbour, le N.S.A.R. Victory, navire amiral de la Flotte, de classe Victory, est mis à l'eau et effectue avec succès sa première mission de patrouille dans les eaux territoriales zollernoises.

La puissance maritime est essentiel afin de compter dans l'Archipel. En septembre 2001, la marine grand-ducale sous le commandement de l'Amiral Duc de Silverstein, mobilise trois de ses navires de guerre, le N.S.A.R. Victory, le N.S.A.R. Kolstein et le N.S.A.R Ambyctète, au large de Nautia, afin de préserver la République de toute tentative d'agression de la Semi-République de Krassland, de lui apporter une aide humanitaire et de protéger les intérêts zollernois dans l'Archipel. Le Krassland se retire des eaux territoriales nautiennes sans qu'aucun coup de feu ne soit tiré. L'opération n'aura été qu'une démonstration de forces des deux puissances du continent Nord.

Politique

Partis politiques

Plusieurs partis politiques existent au Zollernberg:

  • Parti Conservateur Zollernois (PCZ): parti politique d'obédience conservatrice, le PCZ fut fondé en 2004. Il est, avec le Parti Libéral, l'un des principaux partis zollernois. Dominant depuis longtemps la vie politique, il est majoritaire au Parlement depuis décembre 2015. Les relations binationales entre la CSH et le Zollernberg ont singulièrement été moins bonnes voire tendues sous gouvernement PCZ.
  • Parti Libéral Zollernois (PLZ): parti politique d'obédience libérale. Fondé en 2004, il est, avec le PCZ, l'un des principaux partis zollernberg. Il est dans l'Opposition Loyale depuis décembre 2015. Les relations binationales entre la CSH et le Zollernberg ont singulièrement été meilleures sous gouvernement PLZ.
  • Parti Nationalizte Zollernois (PNZ): parti politique d'obédience nationaliste concurrent du parti conservateur, du parti libéral et du parti Whigz.
  • Parti Whig Zollernois (Whigz): parti politique où l'on trouve par exemple Alexander Lemberg, ou encore, Edorel Gatline.
  • Parti Zorthodoxe-Démocrate (Zentrum): parti d'obédience religieuse zorthodoxe.
  • La Ligue Patriote (LP), parti est d'obédience nationaliste, isolationniste, pour l'interventionnisme économique et laïciste. Classé à l'extrême-droite, ce parti, fondé par le conservateur de Kreuzunburg en rupture avec son parti, créé la surprise lors des 29è élections générales en remportant la province de Wasserland en 2017, l'année de sa création.

Élections

Au Zollernberg, il existe deux types d'élections: les élections générales et les élections provinciales, se déroulant chacune le même jour selon le calendrier des premières fixées par la constitution quinze jours après la dissolution du Parlement. Elles ont lieux en moyenne toutes les 22 semaines.

La loi électoral de janvier 2008 établi que la qualité d'électeur appartient à tous les Sujets de S.A.R. Seuls les hommes ayant atteint la majorité, fixée à 21 ans, sont alors concernés. L'arrêté MAI-XXI-7 du 15 mai 2013, du ministre Chesterfield (PLZ) sous le gouvernement Gatline (Whig) formalise cette disposition et élargi le corps électoral l'ouvrant aux femmes majeurs de trente ans révolus.

Le décret PM-XXV-3 du 8 août promulgué sous le gouvernement Muller II (PLZ) établi l'égalité entre les hommes et les femmes.

Le décret PM-XXV-7 précise les conditions d'inscription sur les listes électorales:

  • être sujet de Son Altesse Royale ayant l'âge requis pour voter;
  • avoir déclaré sa résidence principale dans la province entre la fin des dernières élections générales et quinze jours avant le début des suivantes, celle-ci valant inscription sur les listes électorales à renouveler à chaque élection.

À noter que, la loi électorale fixe la résidence principale des pairs dans la province de leur pairie et les évêques dans celle de leur diocèse.

Relations avec la CSH

Le Grand-Duché fut et est le pays ayant eu le plus d'interactions avec la CSH autant avant qu'après 2006. Avant 2006, le pays agissait en tant que Nation protectrice de la Confédération, après 2006, en tant qu'ennemi menaçant. En CSH, on l'appelle communément et souvent encore "Le Grand Voisin".

Depuis l'Affaire des Lettres de Justice, crise diplomatique entre 2004 et 2006 ayant abouti sur l'abrogation de tous liens diplomatiques et politiques avec le Zollernberg, plus aucune relation formelle n'a existé. Toutefois, en 2013, puis en 2015, sous gouvernement élésien, une tentative de reprise du dialogue a été relancée du côté scanthélois, menant au final sur la Crise diplomatique scanthélo-zollernoise d'avril 2016, seconde crise diplomatique scanthélo-zollernoise ayant pour conséquence la suspension de reprises de liens diplomatiques et politiques avec le Zollernberg.

Il est intéressant de se rendre compte que la diplomatie scanthélo-zollernoise est la plus problématique: en effet, la seconde crise diplomatique a mené non pas sur une abrogation de relations, mais seulement sur une abrogation de «reprise» de relation. Autant dire que si les deux pays ne peuvent s'ignorer dans la vie de tous les jours tant par les liens démographiques ou historiques, les liens formels diplomatiques ont semblé, pendant presque plus de 11 ans, impossibles à restaurer.

Toutefois, le 7 novembre 2016, le Zollernberg a missionné une délégation reçue à Aarosia. Alors que des manifestations anti-zollernoises se sont produites notamment en Scanténoisie, le DSHAE Sol Her a accepté la demande de rencontre diplomatique avec Alexandre de Klausbourg. Les deux hommes ont tenté une reprise du dialogue qui fut mise en suspend tant que le Zollernberg entretint des relations diplomatiques avec l'Union des Républiques Orionnaises (URO). Le Grand-Duché décida alors de rompre ses relations diplomatiques le 11 novembre 2016 avec l'URO ce qui fut salué au niveau international. Le Traité de reconnaissance entre les deux pays, dit Traité du Golfe de Locquetas, reprit la base des discussions menées à l'époque en octobre 2013 par Shivana Pal. Ce TRM règle la démilitarisation du Golfe d'Edoran et les eaux territoriales de chacune des deux parties et porte sur une reconnaissance mutuelle de la frontière commune entre les deux États. Le Traité offre la possibilité à la CSH d'utiliser une puissance protectrice zollernoise dans des cas très stricts. Le Traité permet également la reprise des échanges économiques, universitaires, culturels, de justice, audiovisuels et médias ainsi que de transports.

Le TRM fut amendé par le Parlement fédéral le 18 janvier 2017 et ratifié à 39:10:1, normalisant ainsi, près de 11 ans après le début des ruptures diplomatiques entre les deux nations, les relations bilatérales. La CSH fut à ce titre le premier pays à présenter au niveau international ses condoléances suite au décès du Grand-Duc le 19 janvier 2017.

À la suite du décès de Son Altesse Royale le Grand-Duc Victor-August Ier le 19 janvier 2017, la Cheffe d'État est la Kronprinzzezzin Charlotte-Marie II.

Le TRM est ratifié par le Parlement zollernois le 2 février 2017 à 234:1.

Voir aussi

Département Scanthélois Affaires Etrangères

Organisation
Carte du Micromonde - Ligue des États Modernes - Organisation des Nations de l'Archipel
Nations Reconnues
Abalecon - Avaricum - Edoran - Francovie - Krassland - Liberistant - Ligue ED -

Mézénas - Nadür - Pirée - Prya - Russlavie - Skotinos - Valdisky - Véran - Zollernberg

Pays Sans Activité Reconnus ou Intégrés
Freineubourg - Sri Pātnārāt
Nations Reconnues et Disparues
Armara - Athlétia - Belondor - Cité des Glaces - Cocagne - États du Sud - Fantispa - Fradeu - Libertas - Locquetas - Maurésie - Métropolibre - Nautia - Orion - Rileko - Sverige - Syldavie - Ydemos - Ys
Nations non Reconnues
Belgoge - Gwangua - Kolozistan - Livadia - Ostaria
Nations non Reconnues et Disparues
Aldarnor - Amyria - Anarchland - Angmar - Argentorate - Arsgentyne - Ayala - Azeck - Bangana - Bhoustani - Bretzelbourg - Bretzelburg - Cözland - Daoude - Deltarie - Edredonie - El Futuro - Eraluse - Eridan - Esialie - Fanz - Gallice - Héalie - Hubanie Maritime - Jaminaica - Kalésie - Katharsys - Kindistan - Krassauerstein - Laurasie - Legoslavie - Madha - Manutoba - Mazambala - Méniro - Mnibet - Néié - Noordzeeland - Norduska - Norvas - Nouvelle-Caucasie - Nyvélia - Panaconda - Persis - Poldévie - Républiques Orionnaises - Sainte-Croix - San Pedro - Sant Eustaquy - Saraland - Siegburg-Helzonie - Silverland - Sorabe - Sud-Ouest Démocratique - Thaurus - Tolpan - Turcosie - Umujo - Verlor - Vladivaïa - Wasteland - Ysiriam
Traités
Aarosia I - Aarosia II & Annexe - Aarosia-Pyedné - Aldden-Kaora - Allancia - Bergenberg - Bonsecours - Brøkinshåvn - Chabot - Cocagne - Dangloyre - Ébur - Elbêröhnit - Golfe de Locquetas - Havnsthor - Helvia - Hudiksvall/ZELEN -

Kaïtaïn - Kaora - Krassfürt-am-See - Micropolia - Mont-Pharys - Philippeville - Rabat - Scanie - Sorlop - Svetivostok - Ydemos

Traités internationaux
Traité de Bonne-Espérance - Charte de la LEM - Traité des Nations - Traité de Talamanca - Traité de Zozolulu - Texte de Veledris
Documents de voyage
Passeports scanthélois & frenobourgeois