Mnibet

De Wikiscanthel
Royaume Bouddhinste du Mnibet

Drapeau mnibet.png

Données Politiques
Langues mnibétain
Capitale Ajita
Type de Gouvernement Monarchie Absolue Constitutionnelle
Sa Majesté l'Outamaraya Dorje Dorsel III de Nidhi
Son Eminence Spirituelle et Religieuse Namdak Paavan
'
Relations avec la CSH aucune
Autres
Système économique le yuon
Bibliothèque aucun
Forum Ancien forum
Site Ancien site

Localisationmnibet.png

Généralités

Le Royaume du Mnibet fut petite monarchie absolue et féodale nichée au coeur de la chaîne de l'Hamilaya, dans la région du Namkha en Tera Nova. Les Nobles y faisaient la loi dans leurs Cantons, sous l'autorité du puissant Outamaraya, le Roi Suprême Dorje Dorsel III. Le Clergé Bouddhinste influença la vie quotidienne et politique et prônait la paix du corps et de l'esprit, l'harmonisation et le contrôle des sens, sous l'autorité spirituelle du très sage Namdak Paavan, la réincarnation de Lama Choedaar. Le Tiers-État, enfin, vivait comme il pouvait de l'agriculture, de l'élevage et de l'artisanat.

Relations avec la CSH

Bien que le pays n'ait jamais eu de relations avec la CSH, plusieurs de ses émigrés sont aujourd'hui scanthélois et ont joué ou jouent un rôle important dans la vie politique du pays:

Démographie et religion

La religion de ce pays de plus de 9 millions d'habitants était le Bouddhinsme.

Organisation territoriale

Le pays était organisé en cantons. Les quatre Cantons du Royaume possèdaient chacun leurs particularités.

Le Canton Nidhi (4'200'000 hab.) était le Canton le plus important du Royaume car il était composé des terres de la famille Royale. L'Outamaraya en était donc son Seigneur. La capitale Cantonale, la grande ville Ajita (320'000 hab.), était ainsi la capitale du Royaume, où les flux commerciaux et financiers étaient les plus important du Mnibet. En périphérie, les nombreuses villes et villages produisaient la plus grande partie de l'artisanat Mnibétain. Niché au coeur d'une colline au centre ouest de la ville se trouvait le célèbre Grand Temple Nyima et la Grande Bibliothèque Royale, lieu de culte et de pèlerinage. Le Grand Temple Nyima était également le coeur du Bouddhinsme, car le Namdak y vivait entouré des plus grands sages. Encore plus au coeur de la ville se trouvait le Palais Royal, l'âme du Royaume, entouré par le quartier des Secrétariats Royaux.

Le Canton Kanakpriya (1'500'000 hab.), terre de la famille Noble des Kanakpriyas, était le Canton le plus montagneux car les montagnes de la chaîne de l'Hamilaya y étaient les plus rudes et l'altitude était la plus élevée du Royaume. Sa capitale Gîna (220'000 hab.) en faisait néanmoins sa richesse et celle du Canton de part les nombreux gisements de gemmes et de minerais présents dans la terre et la roche.

Le Canton Daksha (2'500'000 hab.), terre de la famille Noble des Dakshas, était quant à lui le plus différent de tous. En effet, l'altitude moyenne y était inférieure de 2'000 mètres à la moyenne nationale et il était traversé par le fleuve Zio-Djiand et ses nombreux affluents, ce qui faisait que les forêts et les marécages y avaient proliféré. La faune et la flore y étaient ainsi différentes du reste du Royaume. La capitale Fulan (280'000 hab.), le long du fleuve Zio-Djiand, était cernée de forêts, vivait de la chasse et la pêche, très fructueuses, ainsi que de l'exploitation forestière, bien rare au Mnibet. Les Dakshans, quant à eux, avaient le teint plus sombres et les yeux moins en amande que le reste des Mnibétains.

Le Canton Rusham (2'300'000 hab.), terre de la famille Nobles des Rushams, était fait en grande partie de hauts-plateaux où paissaient les nombreux troupeaux, notamment de yacks car la géographie des prairies facilitait leur élevage, et celui des autres bétails Mnibétains. L'agriculture y était également très développée dans ces terres fertiles et abondamment arrosées par les pluies. La capitale Udantika (250'000 hab.) était ainsi le centre des déplacements de la production agroalimentaire du Canton, véritable grenier national, afin de l'exporter dans le reste du Royaume et ainsi pallier à l'insuffisance agricole chronique des autres Cantons. Hormis la capitale, les Rushamans étaient dispersés dans le territoires en petits bourgs et également en familles d'éleveurs nomades.

Les particularités Cantonales

Chaque Seigneur Cantonal avait son importance parfois capitale dans le Royaume. Par exemple, le Canton Rusham pouvait menacer de réduire à la famine le Royaume ou un autre Canton ; le Canton Kanakpriya pouvait bouleverser l'économie grâce à ses richesses minières mais ce cela aurait du faire face à l'autorité et la menace militaire Royale. Toutefois, ils se complétaient également, comme les Cantons Rusham et Kanakpriya qui vivaient de la vente de leurs marchandises, achetées le plus souvent par le Canton Royal. Le Canton Daksha semblait être le moins important mais il restait tout de même influent car ses marchandises rares, très prisées par la Noblesse et le Clergé, étaient travaillées par l'artisanat de luxe (orfèvreries) et constituaient une grande part de leurs possessions.

L'agriculture

Les pâturages clairsemés de la partie du centre et de l'ouest du Mnibet étaient parcourus par les éleveurs nomades qui y faisaient paître yacks et moutons et qui constituaient moins de 20%de la population du Mnibet. Les pâturages de montagne du nord d'Ajita sont utilisés par un élevage transhumant en été à partir des vallées.

La sévérité des conditions bioclimatiques limitait étroitement les possibilités agricoles, et une variété d'orge qui résistait au froid (tsingko), semée en avril-mai et récoltée en septembre, constituait la culture essentielle (consommée sous forme de farine grillée, le tsampa), complétée par quelques variétés de légumes: oignons, pois, yuanken (sorte de navet). Dans les vallées du Mnibet Est, plus chaudes, apparaissaient toutefois le maïs, les millets, les cultures fruitières (noix, pêches, abricots) et le riz.

La chasse, pratiquée principalement par les pasteurs nomades, et quelques activités artisanales qui étaient le fait des sédentaires (tissage de la laine notamment) complétaient ces ressources traditionnelles.

Les pâturages comme les terres cultivées étaient la propriété des Seigneurs. L'unité de base était constituée par le domaine seigneurial, dont dépendaient plusieurs centaines de familles paysannes réparties en trois catégories: les tsaipa , travaillant sur les terres seigneuriales, pouvaient se voir concéder des parcelles pour leur propre compte et utilisaient éventuellement des paysans des catégories inférieures, les duitchung cultivaient des champs loués au Seigneur Cantonale et les langsun étaient dans la dépendance totale de leur Seigneur.

Département Scanthélois Affaires Etrangères

Organisation
Carte du Micromonde - Ligue des États Modernes - Organisation des Nations de l'Archipel
Nations Reconnues
Abalecon - Armara - Avaricum - Edoran - Francovie - Krassland - Liberistant - Mézénas - Nadür - Pirée - Prya - Russlavie - Skotinos - Valdisky - Véran - Zollernberg
Pays Sans Activité Reconnus ou Intégrés
Freineubourg - Sri Pātnārāt
Nations Reconnues et Disparues
Athlétia - Belondor - Cité des Glaces - Cocagne - États du Sud - Fantispa - Fradeu - Libertas - Locquetas - Maurésie - Métropolibre - Nautia - Orion - Rileko - Sverige - Syldavie - Ydemos - Ys
Nations non Reconnues
Bangana - Belgoge - Kolozistan - Ligue Éburnéenne Décanale - Ostaria - Sud-Ouest Démocratique
Nations non Reconnues et Disparues
Aldarnor - Anarchland - Argentorate - Azeck - Daoude - Héalie - Laurasie - Méniro - Mnibet - Noordzeeland - Panaconda - San Pedro - Saraland - Silverland - Sorabe - Umujo
Traités
Aarosia I - Aarosia II & Annexe - Aarosia-Pyedné - Aldden-Kaora - Allancia - Bergenberg - Bonsecours - Brøkinshåvn - Chabot - Cocagne - Dangloyre - Elbêröhnit - Golfe de Locquetas - Havnsthor - Helvia - Hudiksvall/ZELEN -

Kaïtaïn - Kaora - Krassfürt-am-See - Micropolia - Mont-Pharys - Philippeville - Rabat - Scanie - Sorlop - Svetivostok - Ydemos

Traités internationaux
Traité de Bonne-Espérance - Charte de la LEM - Traité des Nations - Traité de Talamanca - Texte de Veledris
Documents de voyage
Passeports scanthélois & frenobourgeois