El Futuro

De Wikiscanthel
Empire Fédéral d'El Futuro

Drapeau elfuturo.png

Armes Inconnues.png

Données Politiques
Langues français
Capitale El Futuro
Type de Gouvernement Empire fédéral
Empereur Speedy
'
'
Relations avec la CSH Aucune
Autres
Système économique n.c.
Bibliothèque aucune
'
Site Archives numériques

El Futuro (ou Empire Fédéral d'El Futuro) fut un pays actif entre 2000 et 2002. Il se situait à l'ouest sur le Continent Nord, là où le Belondor puis le SOD occupèrent le pays.

Géographie

  • El-Futuro était la capitale du pays. On y retrouvait la Rue Auguste Aujourdhui, l'une des rues les plus fréquentée de la Capitale. Rue sécante à la Rue de la Paye, sa forme changeant régulièrement de large à étroite, elle permettait une modulation des décors et des accès (voiture, piéton, etc.). La Rue de la Paye était, quant à elle, une rue créée par Iti lors de la rénovation de la Capitale. Elle prenait pieds dans le lac futuriste et se terminait en dessous des fondations de la butte du Palais, appelée parfois par les locaux «l'Acropole Impériale». Le Tunnel des Tours était, quant à lui, en plein coeur d'un immeuble; il traversait un centre commercial Hi-tech.
  • Ville Utopique était une ville importante du pays.
  • Frontal était le siège des partis politiques du pays.

Institutions

Le Palais était l'un des endroit les plus important de tout El Futuro. C'est là que siégeait l'Empereur, et que toute les décisions étaient prises. Il se trouvait à deux pas du Consultoir auquel il était relié par un tunnel secret. Dans ce palais, la salle de Conférence était un lieu très important. Toutes les allocutions y étaient retranscrites. On retrouvait ce qui se décidait au Palais de l'Empereur tout comme les allocutions et les lois votées au Consultoir.

  • «Al-Imperi-journ-al» était à ce titre le journal officiel du pays et des institutions.

Exécutif

Le secrétariat de l'Empereur, était un endroit richement décoré et très convivial. On y trouvait:

  • Bureau de Naturalisation
  • Le couloir de la naturalisation
  • Les discussions avec l'Empereur
  • La Confrérie, parti politique de l'Empereur
  • Le couloir du travail

Législatif

Le Consultoir était le bâtiment du parlement législatif. Les Chambres Consultaires étaient l'organe législatif du pays. On y discutait et débattait ainsi que proposait des lois.

Judiciaire

Le Tribunal était l'autorité suprême judiciaire du pays. Les litiges en tout genre, la prise de contact avec des avocats et des juges, la salle de jugements, un dépôt de plainte, tout s'y faisait.

Administration

Le Bureau de l'Emploi permettait quant à lui de chercher du travail afin d'y gagner sa vie.

Politique

Le château de Frontal était le principal lieu politique d'El Futuro. En effet, le siège politique ne se trouvait pas à El Futuro pour des raisons stratégiques. Les Futuriens craignaient que si El Futuro venait à être visé lors d'une attaque militaire surprise, la totalité des politiques ne seraient ainsi pas touchés n'étant de fait pas dans la ville.

Deux partis politiques existaient dans le pays:

  • La Confrérie: parti de gauche. Ses idées étaient l'aide poussée à la bonne condition de vie, l'aide poussée au travail, l'intégration de toutes les tranches de la société dans la politique, les affaires, et la vie culturelle, le rapprochement des citoyens. La Confrérie était opposée à la colonisation de la Lune et préférait ne pas s'étendre hors du terrain que la colonie lunaire post-futuriste lui avait offert. La Confrérie était pour le maintient du territoire de la CIDE, mais contre son extension. C'était le parti politique de l'Empereur;
  • Le Parti Trans Planétaire (PTP), parti d'opposition, était un parti de droite. Il était contre la CIDE, et opposé farouchement au maintient des basses tranches de la société dans le système politique Futuriste. Il militait pour un renversement du pouvoir de l'Empereur. Le parti était cependant ami avec El Futuro à cause du joug que tiennait l'Empire sur le passage par transport de molécule terre-lune.

Économie

La Zone industrielle d'El Futuro était le lieu principal économique, avec les deux rues commerçantes les plus importantes à savoir:

  • La Rue de la Paye, grande avenue commerçante où boutiques et magasins occupaient l'espace en plein centre-ville d'El Futuro;
  • Le Tunnel des Tours.

Éducation et Culture

La Bibliothèque Futuriste

La bibliothèque avait originellement été conçue par Iti, le célèbre architecte futuriste. Cependant, celui-ci disparu avant de pourvoir proposer son projet à la communauté futuriste. Pour lui rendre hommage, le comité de la bibliothèque avait voté l'utilisation de l'un de ses plans comme Logo.

Le plan choisi fut le plus farfelus de tous ceux que Iti voulait proposer. Cet architecte faisait, en sachant que ceux-ci seraient refusés, toujours des plans de bâtiments étranges. Ainsi, la Bibliothèque futuriste décida de lui rendre un splendide hommage.

Le bâtiment, selon ce plan, aurait été concentré plutôt dans les sous-sols. L'accueil aurait eu la forme des initiales BF (Bibliothèque Futuriste), et le générateur électrique se serait placé dans cette étrange coque. Un grand mur aurait protégé l'édifice, dans l'optique de la défense en cas de guerre, mais surtout pour le symbole: une culture préservée. Les petites tourelles servaient de lien avec le temps en rappelant le Moyen-Âge.

La bibliothèque était censée contenir des textes de fiction écrits par des citoyens, des textes historiques, les lois, des documentaires audiovisuels et des «fictions futuristes».

Le Département de Recherches Archéologiques de l'Empire d'El Futuro

Le Département de Recherches Archéologiques de l'Empire d'El Futuro (DRAEEF), était sous le contrôle provisoire de Gonzales Aujourdhui. Ce site était le tout premier de l'Empire à proposer de faire ses propres recherches archéologiques. Il fonctionnait ainsi (archives):

1.Quelle utilité pour le DRAEEF? Le DRAEEF va servir à deux choses essentiellement. Son but initial étant de proposer des recherches archéologiques, il hébergera également les anciennes pages des sites du groupe-site de manière à pouvoir encore les utiliser après leur retrait, et à pouvoir y faire des pèlerinages, pourquoi pas… Le DRAEEF devrait expliquer les origines de l'Empire. Il ne faut pas oublier que le second monde reste très mystérieux, et que, à part les grandes périodes de l'histoire, on n'en connaît que très peu de choses. Un bon moment de détente: l'une des ambitions du DRAEEF. Tous les citoyens devraient pouvoir participer à des fouilles, participer à des constats de fouilles, à des expositions. Ainsi, chacun pourrait se détendre tout en apprenant. Rapporter de l'argent: c'est aussi l'un des buts du DRAEEF.

2.La direction du DRAEEF: Le DRAEEF étant une institution impériale, il n'est pas possible que le dirigeant du DRAEEF soit une personne à l'origine des capitaux. Alors, l'Empereur a décidé que ce seraient des élections qui désigneraient le dirigeant du DRAEEF. Ainsi, même si la bataille politique est à craindre, le dirigeant, élu deux fois par vie (au minimum) correspondrait aux exigences des consultés (les élections universelle directe mobilisant trop de moyens, ce serait les consultés qui voteraient, et non pas directement le peuple). Le dirigeant du DRAEEF toucherait un salaire en décalé. Selon ce qu'il aurait donné au DRAEEF (expositions, nouveaux sites de recherches) il toucherait à la fin du cycle de vie suivant son mandat son salaire. Cependant, une question reste encore en suspens: qui payera? Le contribuable n'a peut-être pas à payer des frais supplémentaires… Alors, l'Empereur envisage de mettre ce salaire sur le dos de la caisse commune "de tous". Le contribuable ne devrait cependant pas voir cet impôt augmenter, mais une telle manœuvre empêcherait le remaniement de cet impôt, ce qui pousse certains à croire que la création de la DRAEEF serait un moyen détourné de faire payer plus aux citoyens que prévu. En attendant la constitution d'un nouveau Consultoir qui se chargerait du vote, le DRAEEF est dirigé par Gonzales Aujourdhui.

3. Le DRAEEF: constitution illégale? En effet, la Constituante prévoit que chacune des institutions impériales créées doit recevoir un cachet impérial de permission d'agir par la chambre consultaire des cachets. Cependant, cela n'a pu être réalisé, car en l'absence de Consultoir officiellement désigné par le peuple, on ne peut avoir de chambres consultaires. Seule la validation par l'Empereur a été réalisée, mais entre nous, est-il vraiment sérieux de valider l'obtention de quelque chose qui n'a jamais été obtenu? Il se passe quelque chose de pourri au royaume d'El Futuro ! Cependant, en l'absence de Consultoir, il est vrai que l'Empereur a des pouvoirs illimités que seul son bon sens et sa morale brident, alors, on peut aussi admettre cette création sans rechigner: décision impériale!

4.Aujourdhui-site-net toujours sur le coup. Comme on pouvait s'en douter, c'est l'entreprise Aujourdhui-site-net qui a dû se charger de la création physique de l'entreprise. Le design du site est encore et toujours aux couleurs de celui de l'Empire. Il arbore de belles nuances de bleu, et se décline sur un principe technique identique aux autres sites impériaux. Encore habituellement, l'héberger est I(France) (l'Empire aurait-il un contrat avec ce site?). L'adresse du Département de Recherches Archéologiques d'El Futuro: http://draeef/ifrance.com

Le DRAEEF est à visiter en version Alpha actuellement. Sa version Betha ne devrait pas tarder. Quant à la version définitive de ce site, on le prévoit en même temps que celle du site de l'Empire.

Le Centre de Recherche Impérial

Le CRI était un centre de recherche basé dans la capitale d'El-Futuro.

Religion

La religion du pays était la religion de «La Sainte Église Simpsonss».

Relations avec la CSH

Les deux pays n'entretinrent jamais de relation officielle bien qu'entre 2001 et 2002, de petits échanges officieux se produisirent. Le fait qu'El-Futuro et la CSH n'entretinrent que peu de relations est principalement du au fait qu'à l'époque, El-Futuro tentait d'être aussi bien une nation intégrée à l'Archipel qu'une nation exlude. En août 2017, le CMV reproduisit le drapeau national du pays.

Département Scanthélois Affaires Etrangères

Organisation
Carte du Micromonde - Ligue des États Modernes - Organisation des Nations de l'Archipel
Nations Reconnues
Abalecon - Avaricum - Edoran - Francovie - Kolozistan - Krassland - Liberistant - Ligue ED -

Mézénas - Nadür - Pirée - Prya - Russlavie - Skotinos - Valdisky - Véran - Zollernberg

Pays Sans Activité Reconnus ou Intégrés
Freineubourg - Sri Pātnārāt
Nations Reconnues et Disparues
Armara - Athlétia - Belondor - Cité des Glaces - Cocagne - États du Sud - Fantispa - Fradeu - Libertas - Locquetas - Maurésie - Métropolibre - Nautia - Orion - Rileko - Sverige - Syldavie - Ydemos - Ys
Nations non Reconnues
Belgoge - Gwangua - Livadia - Ostaria
Nations non Reconnues et Disparues
Aldarnor - Amyria - Anarchland - Angmar - Argentorate - Arsgentyne - Ayala - Azeck - Bangana - Bhoustani - Bretzelbourg - Bretzelburg - Cözland - Daoude - Deltarie - Edredonie - El Futuro - Eraluse - Eridan - Esialie - Fanz - Gallice - Héalie - Hubanie Maritime - Jaminaica - Kalésie - Katharsys - Kindistan - Krassauerstein - Laurasie - Legoslavie - Madha - Manutoba - Mazambala - Méniro - Mnibet - Néié - Noordzeeland - Norduska - Norvas - Nouvelle-Caucasie - Nyvélia - Panaconda - Persis - Poldévie - Républiques Orionnaises - Sainte-Croix - San Pedro - Sant Eustaquy - Saraland - Siegburg-Helzonie - Silverland - Sorabe - Sud-Ouest Démocratique - Thaurus - Tolpan - Turcosie - Umujo - Verlor - Vladivaïa - Wasteland - Ysiriam
Traités
Aarosia I - Aarosia II & Annexe - Aarosia-Pyedné - Aldden-Kaora - Allancia - Bergenberg - Bonsecours - Brøkinshåvn - Chabot - Cocagne - Dangloyre - Ébur - Elbêröhnit - Golfe de Locquetas - Havnsthor - Helvia - Hudiksvall/ZELEN -

Kaïtaïn - Kaora - Krassfürt-am-See - Micropolia - Mont-Pharys - Philippeville - Rabat - Scanie - Sorlop - Svetivostok - Travna - Ydemos

Traités internationaux
Traité de Bonne-Espérance - Charte de la LEM - Traité des Nations - Traité de Talamanca - Traité de Zozolulu - Texte de Veledris
Documents de voyage
Passeports scanthélois & frenobourgeois