Manutoba

De Wikiscanthel
Provinces Libres, Unies & Indivisibles du Manutoba

Drapeau Manutoba.png

Armes Manutoba.png

Données Politiques
Langues français
anglais
cheminole
minuit
Capitale Bruinswick
Type de Gouvernement République parlementaire fédérale
Premier Gouverneur Jean-Bastille LaSalle des Moines de la Vendredye
Premier Gouverneur Jean-Bastille LaSalle des Moines de la Vendredye
Premier Gouverneur Jean-Bastille LaSalle des Moines de la Vendredye
Relations avec la CSH Aucune / Pays disparu
Autres
Système économique Dollar Manutobain ($M)
Bibliothèque aucune
Mailing-List Ancienne Place publique
Site Ancien site

Localisationmanutoba.png

Le Manutoba (ou Provinces Libres, Unies et Indivisibles du Manutoba) fut une nation ayant existé entre décembre 2007 et juillet 2008 avec une épidémie de flémingite pendant six mois. Une tentative de relance en mars 2009 fut brève mais ne permit pas au pays de se relever de l'épidémie de flémingite.

Géographie

Le pays était situé sur le Continent Nord, recouvrant en partie la place actuelle du SOD, du Kolozistan et d'Edoran.

Climat

Le Manutoba était connu pour son climat humide, ses forêts interminables et son sirop de maple. Située à l'ouest du Continent Nord de l'Archipel et directement sous l'influence du Rain Stream, le territoire manutobain avait la particularité d'être chaque jour, partout et sans exception, continuellement sous la pluie. On retrouvait des pluies fines et constantes dans le Bruinswick, des averses violentes sur la Wet Coast, de la neige fondue dans les Soaky Territories.

Étonnamment, les Manutobains étaient biologiquement adaptés à ce climat, et ils dépérissaient littéralement s'ils passaient un jour sans pluie, ce qui n'arrivait qu'à l'étranger. Un bricoleur manutobain avait heureusement inventé le Parasec (ombrelle pluvieuse).

Organisation territoriale

Le pays était divisées en Provinces au nombre de cinq:

  • Le Bruinswick, au nord du Lac Mouillé, et qui accueillait la capitale confédérale du même nom.
    • Gouverneur : Jean-Bastille LaSalle des Moines de la Vendredye (PLIC)
    • Habitants : 442'497
    • PIB : 2 349 $M
  • L'Ondario, à l'est, influencé par la culture krasslandaise (Krassnada) et peuplé de colons manunnites. Sa capitale était New Regensburg.
    • Gouverneur : John Carpenter (PLOC)
    • Habitants : 984'000
    • PIB : 1 753 $M
  • Les Avirondraches Mountains, poumon industriel du pays où serpentait le magnifique Saint-Torrent jusqu'à Flottawa, vitrine économique du Manutoba.
    • Gouverneur : Sir John-George Boismoulin de la Source des Forges (PLIC)
    • Habitants : 1'190'041
    • PIB : 2 041 $M
  • La Wet Coast, à l'ouest, couverte de forêts de conifères abondamment arrosées par le Rain Stream. Sa capitale était Tancouvert.
    • Gouverneur : Mrs. Eleanor Mary-Sue La Moisson du Terreau (PLOC)
    • Habitants : 714'000
    • PIB : 1 377 $M
  • Les sauvages Soaky Territories (Territoires Trempés) constitués de vastes plaines gorgées d'eau, et accueillant au nord la réserve du peuple Minuit. Sa capitale était La Plaine d'Eau.
    • Gouverneur : Robert Piercewall of Northumberry (PLIC)
    • Habitants : 129'401
    • PIB : 1 019 $M

Langues et Populations

Les langues officielles du pays étaient le français, l'anglais, le cheminole et le minuit. Le cheminole était une langue où l'anglais était écrit phonétiquement à la française. Ainsi, les «prévisions météorologiques» se disaient «ouézeur phorecaste» en cheminole.

Répartition des peuples nationaux

Le pays était composé de plusieurs populations diverses. Dans le nord, on retrouvait les Minuits. Au sud-ouest, les Cheminoles et les Chicoquins, au sud-est les Lurons et les Owilleekayak.

Histoire

Histoire pré-ludique

En 1733, Laurent-Philippe Le Phurée du Bois-Joly part de la Nouvelle-Rance pour explorer la région de la Cascade Géante et des sources de la rivière Missippipi, et fait construire plusieurs fortins imprenables dans les environs du Lac Mouillé. La réponse des indiens Chicoquins et Cheminoles ne se fait guère attendre : sous la Montagne-Qui-Parle, le gros des troupes rançaises est scalpé menu le 19 octobre 1736. Il faudra attendre l'arrivée d'un contingent de l'armée de Sa Majesté pour fonder les Provinces Libres de Manutoba, qui déclareront leur indépendance le 2ème février 1813, désormais fête nationale.

Institutions

Le Manutoba était composé de Cinq Provinces Libres, dotées d'une grande autonomie mais unies au niveau fédéral. Chaque province était gérée par un Gouverneur, élu par les habitants de la province.

Exécutif

Le Chef d'État était le Premier Gouverneur, élu parmi ses pairs. Il était tant le Chef d'État que le Chef du Gouvernement et le Représentant des Affaires Étrangères. Il siégeait au Bureau Octogonal. Le Premier Gouverneur pouvait aussi nommer des Secrétaires d'État pour le seconder dans sa tâche:

  • Secrétariat d'État à l'Économie et aux Finances
  • Secrétariat d'État aux Affaires Intérieures
  • Secrétariat d'État aux Affaires Extérieures

Législatif

La Maison du Parlement abritait le Conseil des Provinces, était composé des cinq gouverneurs, élisait l'un de ses membres Premier Gouverneur, qui occupait les fonctions de chef de l'État manutobain. Le Parlement est recomposé tous les deux mois. Les gouverneurs adoptaient les lois et résolutions.

Judiciaire

Aucune organisation judiciaire suprême n'était connue dans le pays.

Politique

La vie politique manutobaine était marquée par l'affrontement traditionnel entre les deux grandes formations politiques du Manutoba. Si la nuance entre les deux lignes politiques était très difficile à saisir pour un observateur étranger, les Manutobains étaient en revanche passionnés par les débats du Parlement.

Partis politiques

Deux partis existaient dans le pays:

  • Parti Libéral-Indépendantiste Conservateur (PLIC), favorable à l'autonomie totale des provinces. Dirigé par Jean-Bastille LaSalle des Moines de la Vendredye (Premier Gouverneur des Provinces Libres depuis janvier 2007).
  • Parti Libéral-Ouvrier Conservateur (PLOC), favorable à un État centraliste fort. Dirigé par John Carpenter (Gouverneur de l'Ondario depuis janvier 2007).

Économie

Économiquement, le Manutoba s'appuyait sur l'exploitation de ses immenses ressources naturelles: le bois, l'eau (barrages, centrales pluviomotrices), le fer, le charbon et les fourrures. La monnaie nationale était le Dollar Manutobain ($M).

Médias

Le Journal Le Temps était le principal journal du pays relatant l'activité nationale et internationale.

Culture

Éducation

Université de Manutoba

L'Université du Manutoba, fondée en 1883, était la principale université du pays. Elle était composée de quatre facultés:

  • Faculté de Sciences Apeuprèshistoriques et Institut des Dattes à Retenir Avant qu'Elles ne Tombent dans l'Oubli des Siècles
  • Faculté de Sciences Sociales et Anthropolitiques et notamment en Milieu Subarctique voire Minuit
  • Faculté de Sciences Géophtisiques et Institut National de Tétonique en Plaques et de Prévision du Temps qu'il Fera Demain Matin Notamment
  • Faculté de Néo-Zoolologie et de Crytobiologie Macromolaire Appliquée aux Espèces en Extinction de Voie (Je Pense par Exemple à l'Original Manutobain)

Relations avec la CSH

Le pays n'entretint aucune relation diplomatique avec la CSH. En mars 2018, le CMV reproduisit le drapeau, les armoiries ainsi que les armoiries et drapeaux des quatre provinces et du territoire manutobain.

Département Scanthélois Affaires Etrangères

Organisation
Carte du Micromonde - Ligue des États Modernes - Organisation des Nations de l'Archipel
Nations Reconnues
Abalecon - Avaricum - Edoran - Francovie - Krassland - Liberistant - Ligue ED -

Mézénas - Nadür - Pirée - Prya - Russlavie - Skotinos - Valdisky - Véran - Zollernberg

Pays Sans Activité Reconnus ou Intégrés
Freineubourg - Sri Pātnārāt
Nations Reconnues et Disparues
Armara - Athlétia - Belondor - Cité des Glaces - Cocagne - États du Sud - Fantispa - Fradeu - Libertas - Locquetas - Maurésie - Métropolibre - Nautia - Orion - Rileko - Sverige - Syldavie - Ydemos - Ys
Nations non Reconnues
Belgoge - Gwangua - Kolozistan - Livadia - Ostaria
Nations non Reconnues et Disparues
Aldarnor - Amyria - Anarchland - Angmar - Argentorate - Arsgentyne - Ayala - Azeck - Bangana - Bhoustani - Bretzelbourg - Bretzelburg - Cözland - Daoude - Deltarie - Edredonie - El Futuro - Eraluse - Eridan - Esialie - Fanz - Gallice - Héalie - Hubanie Maritime - Jaminaica - Kalésie - Katharsys - Kindistan - Krassauerstein - Laurasie - Legoslavie - Madha - Manutoba - Mazambala - Méniro - Mnibet - Néié - Noordzeeland - Norduska - Norvas - Nouvelle-Caucasie - Nyvélia - Panaconda - Persis - Poldévie - Républiques Orionnaises - Sainte-Croix - San Pedro - Sant Eustaquy - Saraland - Siegburg-Helzonie - Silverland - Sorabe - Sud-Ouest Démocratique - Thaurus - Tolpan - Turcosie - Umujo - Verlor - Vladivaïa - Wasteland - Ysiriam
Traités
Aarosia I - Aarosia II & Annexe - Aarosia-Pyedné - Aldden-Kaora - Allancia - Bergenberg - Bonsecours - Brøkinshåvn - Chabot - Cocagne - Dangloyre - Ébur - Elbêröhnit - Golfe de Locquetas - Havnsthor - Helvia - Hudiksvall/ZELEN -

Kaïtaïn - Kaora - Krassfürt-am-See - Micropolia - Mont-Pharys - Philippeville - Rabat - Scanie - Sorlop - Svetivostok - Ydemos

Traités internationaux
Traité de Bonne-Espérance - Charte de la LEM - Traité des Nations - Traité de Talamanca - Traité de Zozolulu - Texte de Veledris
Documents de voyage
Passeports scanthélois & frenobourgeois