Gwangua

De Wikiscanthel
Empire du Gwangua

Drapeau Gwangua.png

Armes Gwangua.png

Données Politiques
Langues français
gwangua
Capitale Sogol
Type de Gouvernement Empire Fédéral
Sa Majesté Impériale
Chef du Grand Conseil
Ministre des AE Ousmane Doumbia
Relations avec la CSH aucune
Autres
Système économique
Bibliothèque aucune
Forum Place Publique
Site S'y rendre

Localisationgwangua.png

Le Gwangua (ou Empire du Gwangua) est un pays ayant débuté son ère ludique au sein de l'Archipel le 25 janvier 2018 et est reconnu par la plupart des pays le 9 février 2018.

Géographie

Le pays occupe la totalité de l'île d'Argentorate.

Division territoriale

Le pays est divisé en quatre royaumes fédérés entre-eux:

  • Royaume de Habsor
  • Royaume Darmena
  • Royaume de Luneda
  • Royaume Maramona
  • Territoire Impérial de Sogol

Parcs

Le pays contient plusieurs réserves naturelles et parcs. Dans les parc impériaux sont interdits la chasse, la cueillette, la pêche, les feux de camps, les dépôts de déchets et la construction de nouveaux bâtiments, usines, routes, exploitations agricoles est soumise à autorisation Impériale.

Parcs Impériaux

Histoire

Histoire pré-ludique

Depuis la nuit des temps, les Gwanguanas vivaient plus ou moins en paix sur l'île. Il y avait bien des conflits entre tribus mais rien de comparable à ce que ce peuple allait subir.

Il y a plusieurs siècles, des colonisateurs débarquèrent sur le territoire. Ils avaient des armes dont les peuples locaux n'avaient pas la connaissance et étaient d'une brutalité incroyable en comparaison aux quelques escarmouches entre tribus qui pouvaient se produire. Les hommes qui tentèrent de résister avec leurs sagaies et leurs boucliersfurent balayés par des hommes couvert de métal utilisant des armes à feu. Les blessés furent exécutés, les captifs réduis en esclavage, leurs femmes systématiquement violées, les enfants élevés dans le seul but de travailler pour les colons. Il y a bien eus des mouvements de résistance qui apprirent à se servir des armes des envahisseurs, à les voler, à les retourner contre leurs ennemis. Mais les répressions atroces et la supériorité militaire des colons firent taire toute rébellion organisée. Les oppresseurs étrangers finirent par faire de toutes les tribus des esclaves à leurs service. Ils construisirent leurs plantations, leurs demeures, les femmes gwanguamas continuèrent à être des objets sexuels. Les colons commencèrent ensuite à vendre les esclaves dont ils n'avaient plus besoin, à les élever pour ce commerce; ils ne gardèrent que les bouches utiles. Les Gwanguamas furent dispersés, vendus sur le marché du port principal de l'île.

Le peuple de ce pays fut dispersé aux vents à bord de navires surchargés ou la mortalité était abominable. Allongés les uns contre les autres comme des sacs, il n'était pas rare de passer plusieurs jours à côté d'un cadavre, souvent celui d'un ami.

Sur place, les esclaves gwanguamas y virent surtout une aggravation encore pire de leur situation. Dès lors cette île fût le jouet de différentes puissances.

Koffi Moutawa, libérateur et héros national réussit à faire de ce pays un pays libre après des siècles de servitude.

Constitution

La Constitution de l'Empire du Gwangua est la suivante:

  • Article premier: L'Empire Gwangua comprend quatre royaumes et le Territoire Impérial de Sogol. Ils forment un tout indivisible dont aucune partie ne peut jamais être détachée par quelque motif que ce soit. Les rois sont responsables de l’application des volontés de l'Empereur sur leur territoire, leur titre se transmettent de père en fils suivant les mêmes modalités que pour l'Empereur.
  • Les quatre royaume de l'Empire du Gwangua sont :
    • Le Royaume de Habsor
    • Le Royaume Darmena
    • Le Royaume de Luneda
    • Le Royaume Maramona
  • Ces royaumes disposent d'une autonomie étendue. Ils peuvent organiser des élections municipales ou de toute entité selon la volonté des rois. Ils règlent les conflits entre tribus et peuvent nommer leurs chefs ou les faire élire.
  • Article 2: Sogol est la capitale de l'Empire Gwangua. Cette ville possède une autonomie totale sur le territoire indépendant l'entourant. L'Empereur y est le seul souverain.
  • Article 3: La souveraineté Impériale, est réunit dans la personne de l'Empereur, elle appartient au fils choisis par l'Empereur précédent parmi les princes de la dynastie Moutawa, conformément aux règles établies depuis la guerre de libération. Le choix de l'Empereur ne peut être contesté par les autres princes sous peine de haute trahison.
  • Article 4: Sa Majesté Impériale est, au titre de protecteur des cultes, le bienfaiteur de toutes les religions de l'Empire. Il est couronné par les trois principaux représentant de ces religions lors du sacre. A savoir l'imono de Sogol, le calarodina xatholic de l'Empire et le ravéron évangélia de Sogol.
  • Article 5: Sa Majesté Impériale ne peux être mis en cause par la justice ; sa personne est sacrée.
  • Article 6: La liberté des membres de la dynastie impériale gwanguama, leurs biens personnels, immobiliers et mobiliers, sont sous la garantie de tous. Ils ne peuvent être saisies.
  • Article 7: Sa Majesté Impériale compte au nombre des ses droits souverains les prérogatives suivantes :
    • Il nomme et révoque les ministres, il confère les grades, les fonctions et les insignes de ses ordres.
    • Il fait frapper la monnaie.
    • Son nom est prononcé dans toutes les cérémonie religieuse de l'Empire comme protecteur de tout les croyants.
    • Il conclut les traités avec les puissances étrangères.
    • Il a le pouvoir de déclarer la guerre.
    • Il commande les armées de terre et de mer et la garde Impériale
    • Il convoque et proroge le Grand Conseil, il peut y nommer des membres à sa convenance parmi les chefs de tribu ou autres citoyens.
    • Il dissout, s'il le juge nécessaire, le Grand Conseil et en nomme les nouveaux membres parmi les chefs de tribu ou autre citoyens

Institutions

Exécutif

Le pays est dirigé par l'Empereur qui est le Chef d'État. Ce dernier réside au Palais Impérial de Sogol. Ce palais contient deux salles importantes. On y trouve la Salle du trône où l'Empereur du Gwangua accorde des audiences. On y trouve également le Bureau de l'Empereur, pièce confidentielle où les affaires de l'État sont gérée par le Roi. Ce dernier nomme égalementdes ministres formant le Gouvernement du pays. Les ministres font partie du Gouvernement du pays composé de:

  • Ministère de la Défense dirigé par Kouadio Assalé
  • Ministère de l'Éducation dirigé par Jean Dogbo
  • Ministère de l'Économie et des Finances dirigé par Boku Bah
  • Ministère des Affaires étrangères dirigé par Ousmane Doumbia

Législatif

Le Grand Conseil est l'Assemblée des chefs de tribus du Gwangua. Ils y règlent les litiges judiciaires et proposent des lois. Le Grand Conseil à son siège à Sogol.

Judiciaire

Le Tribunal du Grand Conseil est composé de membres désignés par l'Empereur parmi les chefs de tribus est nommé par L'Empereur pour une durée de trois mois. Ils siègent dans le même bâtiment que le Grand Conseil. Ce bâtiment comporte également, dans ses sous-sols, la Prison Impériale.

Défense

Le pays est armé. À ce titre, le pays a signé un protocole avec la Ligue Eburnéenne Décanale (LED) pour établir dans les deux pays des bases militaires nationales, à Pebur en LED pour l'Empire du Gwangua et à Lunedon au Gwangua pour la Ligue Eburnéenne Décanale. Ainsi, l’exercice de la charge douanière des frontières de ces deux bases est sous le contrôle des autorités militaires de chaque base.

L'armée est organisée en cinq sections:

  • La Garde Impériale. Celle-ci est totalement consacrée à la protection de l'Empereur, elle est sous son commandement direct.
  • L'Armée de Terre Régulière Impériale
  • L'Armée de l'Air Impériale
  • La Marine Impériale
  • Les forces aéroportées

Histoire de la Garde Impériale

Koffi Moutawa, le libérateur national, n'avait pas que des hommes bons parmi ses troupes. Comme dans tout groupe humain. Adisa Doumbia avait un sixième sens pour les repérer.

Un jour de revue militaire, Adisa Dumbia croisa le regard d'un des hommes passés en revue par Koffi Moutawa. Assez proche pour s'interposer, Adisa Dumbia prit deux balles de pistolet en pleine poitrine quand le soldat pointa son arme sur le futur Empereur Moutawa. L'interrogatoire du soldat ne donna que des délires paranoïaques, mais pendant ce temps Adisa Doumbia resta entre la vie et la mort pendant des jours.

Jusqu'à l'exploit d'Adisa Doumbia, l'ancêtre du roi Maramona actuel, le futur Empereur n'avait pas de garde rapprochée. Koffi Moutawa prit conscience que le danger pouvait venir de ses propres troupes. Il prit conscience que son assassinat pourrait mettre en péril tout la guerre de libération.

Dans un premier temps, il s'entoura de membre de sa tribu ayant eu un entretient avec Adisa Doumbia. À partir de ce moment, Koffi Moutawa fut gardé par douze hommes jour et nuit. Cette garde rapprochée le suivait partout mais ce n’était pas encore la Garde Impériale actuelle.

Quand le peuple gwanguama gagna la guerre d'indépendance, Koffi Moutawa fût proclamé Empereur. Sa position politique installée, il ne fut pas moins vulnérable. Beaucoup d'anciens colons voulaient sa mort, d'autres Gwanguamas voulaient son trône. Il dut donc se prémunir contre un assassinat ou contre une rébellion. La nécessité d'une garde beaucoup plus nombreuse et totalement dévouée à l'Empereur devint nécessaire.

L'Empereur demanda à Adisa Doumbia de rédiger un protocole pour sélectionner cette Garde Impériale. Ce dernier proposa des tests d'aptitudes très détaillés qui sont encore utilisés actuellement. En plus de ces tests psychologiques, l'Empereur décida que la Garde Impériale devait avoir des critères physiques précis. Ainsi les Gardes Impériaux doivent faire plus d'un 1.80 mètre et moins de 1.90 et avoir une condition physique exigeante testée par des épreuves athlétiques.

La Garde Impériale devint une véritable armée d'élite, toujours pourvu des meilleurs équipements, toujours irréprochable dans leur comportement. Les Gardes Impériaux doivent inspirer le respect et la crainte.

Économie

Plusieurs entreprises existent dans le pays:

  • L'Usine de Fournitures Militaires (UFM) est une entreprises publique qui fournit principalement l'armée gwanguama.
  • La Direction Navale Impériale (D.N.I) construit principalement des navires pour la Marine de Guerre Impériale mais aussi des cargos civils.
  • La Direction Aéronautique Impériale (D.A.I) est implantée à Sogol, proche de l'aéroport civil dont elle utilise les pistes.
  • L'usine Goyota a été fondé par Kouassi Doumbia, la Holding Bah en possède 49%. Cette usine produit des véhicules.
  • Les Usines Géothermiques du Gwangua (UGG) sont un réseau de centrales utilisant l'activité volcanique de l'île afin de produire de l'électricité.
  • Mines d'Habsor: Le massif montagneux du Pisces qui couvre le royaume de Habsor est riche en ressources : de la savonite, de l'or, des diamants , et toutes sortes de métaux
  • ONDOA: Entreprise de mécanique générale capable de fournir une haute qualité de pièces détachés et de machines outils pour toutes les entreprises de l'Empire.
  • Holding Dogbo: La Holding Dogbo est spécialisée dans l'exportation de denrées alimentaires du Royaume Darmena
  • Holding Bah :La Holding Bah as des intérêts dans beaucoup d'entreprises, de la société d'import export aux chantiers navals civils en passant par de plus petites entreprises dans tout l'Empire.

Transports

La Zone portuaire de Lunedon (ZPL) est le principal port du pays où l'on importe et exporte des marchandises. Cette zone est en partie une zone franche: elle s'étend sur des hectares autour du port de Lunedon qui est la porte d'entrée et de sortie de presque toutes les marchandises de l'Empire. Il s'agit en partie d'une zone franche pour les cargaisons ne faisant que passer par la zone portuaire ce qui a attiré de nombreuses entreprises de négoce. Ainsi beaucoup de marchandises transitent par la zone portuaire sans vraiment rentrer sur le territoire de l'Empire.

L'Aéroport de Sogol (SOG) est l'aéroport international du pays. GwanAir est la compagnie aérienne nationale et ses avions, des Mazaris («Libellules» en gwangua) sont produits par la Direction Aéronautique Impériale (DAI).

  • GwanAir: GwanAir est la compagnie aérienne Impériale.

Médias

  • L'Eclair du Gwangua: L’Éclair du Gwangua vous informe en toute liberté !

Culture

Le pays possède une université, l'Université de Sogol.

Département Scanthélois Affaires Etrangères

Organisation
Carte du Micromonde - Ligue des États Modernes - Organisation des Nations de l'Archipel
Nations Reconnues
Abalecon - Avaricum - Edoran - Francovie - Krassland - Liberistant - Ligue ED -

Mézénas - Nadür - Pirée - Prya - Russlavie - Skotinos - Valdisky - Véran - Zollernberg

Pays Sans Activité Reconnus ou Intégrés
Freineubourg - Sri Pātnārāt
Nations Reconnues et Disparues
Armara - Athlétia - Belondor - Cité des Glaces - Cocagne - États du Sud - Fantispa - Fradeu - Libertas - Locquetas - Maurésie - Métropolibre - Nautia - Orion - Rileko - Sverige - Syldavie - Ydemos - Ys
Nations non Reconnues
Belgoge - Gwangua - Kolozistan - Livadia - Ostaria
Nations non Reconnues et Disparues
Aldarnor - Amyria - Anarchland - Angmar - Argentorate - Arsgentyne - Ayala - Azeck - Bangana - Bhoustani - Bretzelbourg - Bretzelburg - Cözland - Daoude - Deltarie - Edredonie - El Futuro - Eraluse - Eridan - Esialie - Fanz - Gallice - Héalie - Hubanie Maritime - Jaminaica - Kalésie - Katharsys - Kindistan - Krassauerstein - Laurasie - Legoslavie - Madha - Manutoba - Mazambala - Méniro - Mnibet - Néié - Noordzeeland - Norduska - Norvas - Nouvelle-Caucasie - Nyvélia - Panaconda - Persis - Poldévie - Républiques Orionnaises - Sainte-Croix - San Pedro - Sant Eustaquy - Saraland - Siegburg-Helzonie - Silverland - Sorabe - Sud-Ouest Démocratique - Thaurus - Tolpan - Turcosie - Umujo - Verlor - Vladivaïa - Wasteland - Ysiriam
Traités
Aarosia I - Aarosia II & Annexe - Aarosia-Pyedné - Aldden-Kaora - Allancia - Bergenberg - Bonsecours - Brøkinshåvn - Chabot - Cocagne - Dangloyre - Ébur - Elbêröhnit - Golfe de Locquetas - Havnsthor - Helvia - Hudiksvall/ZELEN -

Kaïtaïn - Kaora - Krassfürt-am-See - Micropolia - Mont-Pharys - Philippeville - Rabat - Scanie - Sorlop - Svetivostok - Ydemos

Traités internationaux
Traité de Bonne-Espérance - Charte de la LEM - Traité des Nations - Traité de Talamanca - Traité de Zozolulu - Texte de Veledris
Documents de voyage
Passeports scanthélois & frenobourgeois