Tolpan

De Wikiscanthel
Royaume de Tolpan

Drapeau TolpanCMV.png

Armes tolpan.png

Données Politiques
Langues français
Capitale Tolpan-Ville
Type de Gouvernement Monarchie
Roi Pantol XVIII
Gardien des Armes Duc Violet
Ministre des Affaires Lointaines
Relations avec la CSH Pays disparu
Autres
Système économique n.c.
Bibliothèque aucune
Forum Place Publique
Site S'y rendre

Localisationtolpan.png

Tolpan (ou Royaume de Tolpan), pays éphémère crée le 8 mars 2013 et disparu aux alentours du 29 juillet 2013, était situé sur le Continent Sud, sur une partie de la façade est d'Avaricum.

Géographie

Villes

Trois villes existaient dans le pays. Ces dernières étaient:

  • Tolpan-Ville, Capitale du Royaume, avec comme quartier important Topinambourg.
  • Tolpamare, avec la station balnéaire de Tolpan-Plage
  • Montolpan. On y retrouvait également le Cimetière des Hauts de Montolpan.

Histoire

Histoire pré-ludique

Fondé en l'an 726 de notre ère par Pierre Pan, le Royaume de Pan est un petit territoire montagneux qui parvient à maintenir son indépendance pendant plusieurs siècles. Non loin de là, les peuplades de la vallée changent continuellement de chef et de religion. Sa capitale, Panburg, l'actuelle Montolpan, est abritée par des murailles infranchissables.

Sur la côte, le commerce du petit cité-état de Tyara, qui correspondait alors à la vieille ville de Tolpan-Plage, commence à rapporter aux bourgeois assez d'argent pour envisager des alliances militaires. Tyara ne maîtrise en effet pas du tout son arrière-pays, constitué de garrigues sauvages et de maquis.

En 1140, le Marquis de Tol, élu Premier Ministre de Tyara, se rend à Panburg pour sceller une alliance avec Pierre XXIX de la maison de Pan. Un mariage arrangé plus tard, la dynastie des Pantol est créée : cela convient à tout le monde car le port permet l'exportation de la malignite, ressource naturelle des Monts de Pan, recherchée alors dans tout l'Archipel.

Prospère, le royaume, roublard, ne s'étend guère, mais s'enrichit et devient un lieu raffiné. Fragilisée par les attaques de pirates et les flottes étrangères qui gagnent en puissance de feu, Tyara est plusieurs fois détruite entièrement, ce qui occasionne la création d'une capitale plus éloignée de la côte. Tolpan devient une cité florissante dominée par les bâtiments gouvernementaux comme le Palais d'Azur, duquel on aperçoit l'océan.

Tolpan jouira toute son histoire d'une relative indépendance, même quand de plus puissants empires tenteront de l'assimiler.

De tous temps, la liberté de culte a prévalu à Tolpan, car les deux grandes religions locales, le culte de Pan (presque animiste) au sud et la religion tolique au nord, vaguement inspirée du poséydonnisme, ne sont pas réellement parvenues à s'entendre.

À cela s'ajoutent les nouvelles croyances créées récemment par les citoyens eux-mêmes...

Institutions

Le Roi

Le Roi était le chef d'état.

L'Exécutif

Le gouvernement tolpanais, constitué essentiellement d'un Gardien des Armes, équivalent d'un Premier Ministre, nommé par le Roi en fonction du résultat des élections qui avaient lieu chaque mois, en général le premier mercredi du mois. Le gouvernement se réunissait dans la Cour Droite du Palais d'Azur. Il définissait ainsi les politiques du Royaume.

Le Gouvernement était composé de:

  • Gardien des Armes, qui formait son gouvernement comme il l'entendait;
  • Ministre du Budget, personnage de haute importance, en charge de l'argent;
  • Ministre des Affaires Lointaines, s'occupant des relations diplomatiques;
  • Ministre de la Cité, dépositaire de l'ordre public.

Politique

Chaque premier mercredi du mois avait lieu l'élection du Gardien des Armes. Les citoyens intéressés devaient se porter candidats. Ils pouvaient former des alliances. L'alliance qui était la plus populaire (somme des opinions favorables des candidats de chaque alliance, à laquelle on ajoutait 10% par médaille militaire) remportait l'élection. Les candidats SDF n'étaient pas acceptés.

Défense

Les Forces Armées Royales étaient l'armée royale du pays.

Culture

La particularité première des Tolpanais était leur goût pour les arts et la littérature en premier chef. Poètes, essayistes, romanciers et autres chroniqueurs ont toujours été très bien vus à Tolpan. On disait que le Roi, qui maîtrisait par coeur les travaux des plus grands philosophes de l'Archipel, nomme le Garde des Armes en fonction de ses qualités littéraires. La vie ayant de tout temps été facile à Tolpan, grâce notamment aux faveurs d'une nature généreuse nécessitant peu de travail, le prestige social s'était bâti sur les talents des lettrés. Le «Royaume des Philosophes» exportait ainsi ses ouvrages et aphorismes de par le Micromonde. Le genre littéraire tolpanais par excellence était la quadruplette. Il s'agissait de quater vers de quatre pieds chacun, avec ou sans rimes.

Éducation

Le Royaume possédait une Université sise à Montolpan; L'Université Royale de Montolpan.

Économie

Les restaurants «Pablo» et «La Fourchette d'Or (4*)» étaient des restaurants connus et fréquentés, comme la Taverne du Sapajou à Tolpan-Ville. Le travail endurant et difficile à la mine Tolacier pendant 24 heures éreintait les travailleurs. Le souk de Tolpan-Ville permettait d'acheter toute sorte d'objets. Le pays commercialisait notamment, via «Concessionnaire Autolpan» des automobiles. Il était aussi possible d'acheter des livres, du matériel informatique, des peluches. Le pays possédait également une industrie horlogère produisant les Montres Excelsior Time Perfect Motion.

Transports

Le port de Tolpamare était un lieu d'arrivée et de départ du pays.

Drapeau et symboles

L'hymne national, «Soyons Fiers», fut composé par M. Louis de Valhert le 8 Mars 2013. Le titre fut trouvé par Son Altesse Pantol XVIII. Il était le suivant:

De Tolpan-Plage / À la capitale / Du Palais d'Azur / À la mer aux reflets opales.
Soyons fiers, fiers d'être tolpanais / De combattre aux côtés / De notre Roi bien aimé / Pour la gloire des Tolpanais / Et de la royauté, / Qui nous apporte / Paix, bonheur et prospérité.

Le drapeau et les armoiries du pays furent reproduites par le CMV début janvier 2018.

Relations avec la CSH

Le pays n'entretint aucune relation diplomatique avec la CSH pendant sa courte existence.

Département Scanthélois Affaires Etrangères

Organisation
Carte du Micromonde - Ligue des États Modernes - Organisation des Nations de l'Archipel
Nations Reconnues
Abalecon - Armara - Avaricum - Edoran - Francovie - Krassland - Liberistant - Ligue ED -

Mézénas - Nadür - Pirée - Prya - Russlavie - Skotinos - Valdisky - Véran - Zollernberg

Pays Sans Activité Reconnus ou Intégrés
Freineubourg - Sri Pātnārāt
Nations Reconnues et Disparues
Athlétia - Belondor - Cité des Glaces - Cocagne - États du Sud - Fantispa - Fradeu - Libertas - Locquetas - Maurésie - Métropolibre - Nautia - Orion - Rileko - Sverige - Syldavie - Ydemos - Ys
Nations non Reconnues
Belgoge - Gwangua - Kolozistan - Livadia - Ostaria - Sud-Ouest Démocratique
Nations non Reconnues et Disparues
Aldarnor - Amyria - Anarchland - Angmar - Argentorate - Arsgentyne - Ayala - Azeck - Bangana - Bhoustani - Bretzelbourg - Bretzelburg - Cözland - Daoude - Deltarie - Edredonie - El Futuro - Eraluse - Eridan - Esialie - Fanz - Gallice - Héalie - Hubanie Maritime - Jaminaica - Kalésie - Katharsys - Kindistan - Krassauerstein - Laurasie - Legoslavie - Madha - Manutoba - Mazambala - Méniro - Mnibet - Néié - Noordzeeland - Norduska - Norvas - Nouvelle-Caucasie - Nyvélia - Panaconda - Persis - Poldévie - Républiques Orionnaises - Sainte-Croix - San Pedro - Sant Eustaquy - Saraland - Siegburg-Helzonie - Silverland - Sorabe - Thaurus - Tolpan - Turcosie - Umujo - Verlor - Vladivaïa - Wasteland - Ysiriam
Traités
Aarosia I - Aarosia II & Annexe - Aarosia-Pyedné - Aldden-Kaora - Allancia - Bergenberg - Bonsecours - Brøkinshåvn - Chabot - Cocagne - Dangloyre - Ébur - Elbêröhnit - Golfe de Locquetas - Havnsthor - Helvia - Hudiksvall/ZELEN -

Kaïtaïn - Kaora - Krassfürt-am-See - Micropolia - Mont-Pharys - Philippeville - Rabat - Scanie - Sorlop - Svetivostok - Ydemos

Traités internationaux
Traité de Bonne-Espérance - Charte de la LEM - Traité des Nations - Traité de Talamanca - Traité de Zozolulu - Texte de Veledris
Documents de voyage
Passeports scanthélois & frenobourgeois