Histoire de 2004

De Wikiscanthel

Le 10 février 2004, l’UCC et la LS riposte par la voix de la modérée-désormais Lise Frongstroem. Cette dernière lance un amendement constitutionnel pour un retour à la Confédération. Le Oui et le Non sont à parts égales et la majorité émane du Blanc. La tentative de la Restauration échoue.

Séveryne Dassert échoue. La 7è IP ne sait plus où donner de la tête. Tous les partis critiquent sa gestion de l’InterPares, ses prises de positions trop « dictatoriales ». Un message du MH provoque la démission immédiate du Gouvernement Dassert. Une nouvelle élection Présidentielle est organisée. Au troisième tour, le 17 mars 2004, Ugo de Belcyne et le Mouvement Humaniste est porté au pouvoir avec 53.85% des voix face à Yvan Sorine, membre alors de FD. Le 8è IP est représenté par Ugo de Belcyne.

Le mois d’avril 2004 est une chasse aux fantômes. Certains citoyens s’aperçoivent que la majorité des composants du THSPS sont des clones. Une vaste opération est engagée. Un à un, tous les partis, sauf le NES, le MH, la LS et l’UCC, disparaissent. Le pays passe d’environ 12 citoyens à 5 citoyens ! Parallèlement, une nouvelle tentative par l’UCC de Restaurer la Confédération échoue.

Le 29 avril 2004, c’est la catastrophe. Dim Web, change son vote en sa défaveur et porte ainsi son rival Corentin Duval, chef de l’UCC, 9è IP de la CSH. Certains citoyens crient à la fraude, à la tricherie. Le vote de Dim Web aurait été changé après le délai imparti. Mais d’autres combines viennent semer le trouble. S’engage alors un autre creux de vague. Dim Web organise un vote de consultation sur son conductorat au sein de la LS. Il est balayé et Anneslia reprend le flambeau.Des dissidences sur la construction d’autos et de routes, créent une scission de la LS et Dim Web quitte son parti qu’il avait créé pour fonder le Parti Fédéral Scanthélois (PFS).

Le 24 juillet 2004, la LS, le PFS et l’UCC, seuls partis rescapés des clonages, approuvent à l’unanimité la Constitution Espoir présentée sous l’étiquette LS-UCC. Cela cependant brouille encore les liens fragiles entre la LS et le PFS, car ce dernier estimait qu’au temps de la LS « webienne » c’était Dim qui avait relancé l’idée d’une Constituante et d’une nouvelle Constitution. Pour cette raison, le PFS pensait que l’intérêt de la cohésion nationale devrait être garantie. Sans succès.

Après que des échanges violents se produisent et des morts en cascades, Corentin Duval et Anneslia, des départs vers d’autres cieux plus calmes, la CSH ferme ses frontières pendant 5 jours. Le Zollernberg, mal informé, envahit la CSH avec son armée pour la délivrer du joug « merksiste-luniniste ». Les Scanthélois ébahis ne comprennent rien ! Ils chassent les Zollernois grâce à l’appui de certains pays du Continent Nord et par des messages rassurants à l’ONV.

En septembre, Yvan Sorine lance l’idée de réunir la Cohésion Nationale sous l’égide du sport et propose de lancer un grand débat autour d’un sport national. Ce dernier sera le Scanthir, sport de glace et de neige. Afin de relancer l’immigration, la LS lance un amendement à la Loi sur les Partis Politiques Virtuels (LoPPVi) en demandant la suppression de l’obligation d’adhésion. Le nouveau texte est voté par 75% de la population. Au même moment, la CSH encore ébranlée par l’invasion zollernoise se lance dans un renouveau: Sorine (LS) se présente à l’InterPares et est élu Onzième InterPares avec 75% des voix et Dim Web rejoint à nouveau la LS. En signe de cohésion nationale malmenée par les Zollernois, la CSH se dote également d’Armes Nationales afin de marquer une fois de plus sa visibilité. Son sceau fédéral reprend les armes nationales. Le pays se remet petit à petit de la crise avec le Zollernberg, d’ailleurs son grand voisin est lui aussi malmené mais de l’intérieur et les têtes de l’invasion tombent les unes après les autres. La CSH continue sa politique d’ouverture et entame des négociations avec Skotinos. Son traité bilatéral est accepté à l’unanimité par le Très Honorable Souverain Peuple Scanthélois.

En décembre, Dim Web (LS) est élu Douzième InterPares et ceci tacitement.

Histoire

Chroniques
1845-2001 : histoire de l'ère indéfinie - Histoire de 2001 - Histoire de 2002 - Histoire de 2003 - Histoire de 2004 - Histoire de 2005 - Histoire de 2006 - Histoire de 2007 - Histoire de 2008 - Histoire de 2009 - Histoire de 2010 - Histoire de 2011 - Histoire de 2012 - Histoire de 2013 - Histoire de 2014 - Histoire de 2015 - Histoire de 2016 - Histoire de 2017
Chronologie
1998 - 1999 - 2000 - 2001 - 2002 - 2003 - 2004 - 2005 - 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016 - 2017