Histoire de 2003

De Wikiscanthel

Le 4 février 2003, la Constitution Renaissance IV (CRIV) lancée par l’UCCC entre en vigueur, puisque approuvée à 85.71% de la population.

Le 3 avril 2003, nonante virgule nonante et un pour cent de la population accepte l’Union de Fradeu et de la CSH.

Partisans de la LS fetant la victoire

Le 8 mai 2003, Adasky, sous l’étiquette UCC (Union Citoyenne Confédérée) obtient 12.5% des voix, Ugo de Belcyne avec le Mouvement Populaire (MP) obtient 50% des voix et Dim Web pour la LS en obtient 37.5%. Le 15 mai 2003, un an après un virage opéré dans la logique de la LS, cette dernière place Dim Web à l’InterPares avec 53.85% des voix. C’est le début d’une période sombre qui s’annonce. Non pas à cause de Dim Web, mais de ce qui découlera de son abandon de l’InterPares pendant l’été suite à un accident exlude.

Une impératrice à la tête de la CSH

Le premier septembre 2003, en élection de remplacement, après une lutte entre des nouveaux citoyens Xavier Young de l’Unité Démocratique (UD), Wiktor-Wiktoria de l’UCC, Mylénie Choutez de la LS et Ugo du MP, Mylénie Choutez bat Xavier Young à 57.14% au second tour. Cette dernière nostalgique peut-être de la période An Anarchist est élue 5è InterPares de la CSH et se proclame directement Impératrice de la CSH. La LS, avec un chef absent pour des raisons connues, réagit et vire Mylénie du parti. Un vote de destitution est entamé. Xavier Young arrivé second, refuse de reprendre le travail et un nouveau vote est relancé le 8 octobre 2003. Anneslia bat Adasky avec 71.88% des voix et devient la 6è InterPares du pays. La CSH est secouée. Si paisible, en 6 mois, elle vit passer 3 IP se succéder !

Le 19 Novembre 2003, le Parti Démocrate Radical Nationaliste (PDRN) dirigé par Franz Gerhard von Ganet, gagne une votation importante. La Confédération est changée en République Confédérale (RCSH). Une séparation politique va se creuser. UCC et LS rejettent le nom, le Bloc Nationaliste Républicain dirigé par Fathia Elhsab, le PDRN, le Mouvement Populaire, l’Helvetia Nova dirigé par Justine de Sade et le Nouvel Elan Scanthélois dirigé par Séveryne Dassert acceptent le plan. Une guerre des plumes est déclarée. Les vieux partis diplodocus contre les réformistes. L’Unité Démocratique rebaptisée Front Démocratique avec Xavier Young reste muette...

Le 20 novembre 2003, après des échanges virulents, la ML est fermée par Adasky. Elle est rouverte un jour plus tard. Mais Adasky se fait kidnapper par les FN Branche Dissidente Ultra-Activistes, déjà responsables de la mort de Balbo. Le Père de la Nation est assassiné. La RCSH est au creux de la vague.

La Présidentielle de décembre voit s’affronter le BNR, le FD, le NES (HN/TUC), le MH et le PDRN avec les chefs ou secrétaires des partis. La LS et l’UCC se taisent, mais la LS fait une alliance avec le NES/HN. Le 27 décembre 2003, la RCSH met à sa tête une coalition de centre droite et de gauche agrarienne en portant Dassert avec 41.18% des voix contre 29.41% pour le FD et le MH.

Histoire

Chroniques
1845-2001 : histoire de l'ère indéfinie - Histoire de 2001 - Histoire de 2002 - Histoire de 2003 - Histoire de 2004 - Histoire de 2005 - Histoire de 2006 - Histoire de 2007 - Histoire de 2008 - Histoire de 2009 - Histoire de 2010 - Histoire de 2011 - Histoire de 2012 - Histoire de 2013 - Histoire de 2014 - Histoire de 2015 - Histoire de 2016 - Histoire de 2017
Chronologie
1998 - 1999 - 2000 - 2001 - 2002 - 2003 - 2004 - 2005 - 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016 - 2017