Caucus d'Aarosia 2006

De Wikiscanthel

En février 2006, le Caucus Fédérale s'est tenue à Aarosia alors que le parti se trouvait dans l'opposition face à une Table Ronde de coalition centre-droit, dirigé par l'UCS.

Ci-dessous vous trouverez l'intégralité des échanges de février 2006.

En résumé, voici plaquette du Caucus

Pour la véracité des propos : ici

Le Caucus d'Aarosia, au préalable (février 2006)

Budget de l’événement : 4 KCSH

La Ligue Scanthéloise était en effervescence. Au programme, il fallait d'abord réserver les chambres d'hôtel dans la Capitale Fédérale, ainsi que régler l'achat de passes pour les transports publics afin de les distribuer aux invités et membres de la LS. Dim Web ainsi que Yvan Sorine s'occuperait entièrement de l'organisation: des invitations avaient été envoyées à plusieurs partis politiques de même tendance à l'étranger afin d'avoir des invités de marques à ce congrès national. Yvan Sorine devait encore réserver la salle de Congrès de l'Aéroport International d'Aarosia afin de permettre aux invités de rentrer dans leurs pays le plus rapidement possible lorsque le Caucus serait terminé. Il fallait faire de l'événement politique le plus important de la CSH au sein des partis un événement bien organisé et concret. Dim devrait encore se charger de rédiger le programme. Le logo du manifeste qui en ressortirait était prêt. Il fallait faire vite, le 14 février approchait à grand pas...


La Ligue Scanthéloise terminait les petits points à régler. Le parti s'était agrandit depuis un jour et comptait désormais le plus de membres actif au sein des partis. La LS devenait le parti le plus puissant en terme de membre, la pluralité de la "Droite Plurielle, Nationaliste, Conservatrice et Religieuse" aura mené ces partis à un immobilisme total. Les invitations avaient été envoyées et des politiciens de même bord politique de l'écologie membre de l'ADP à Prya et des écolos nautiens feraient également le déplacement à Aarosia. Tout se déroulait pour le meilleur jusqu'à présent et ce Caucus Fédéral allait être encore une fois une réussite grandiose.


La LS se préparait dans la bonne humeur. L'opposition avait frappé un grand coup en janvier pour montrer son mécontentement et surtout son incompréhension. La Table Ronde était vacillante et semblait se désolidariser de plus en plus. La LS avait démontré également sa force de persuasion et son activité inébranlable malgré son rôle d'opposition. Ce rôle n'était d'ailleurs pas que critiques mais aussi propositions et alternatives. Le Caucus devait permettre au parti de s'appuyer sur un projet global et pertinent. On n'avait pas hésité à inviter d'autres partis d'autres pays pour que la réflexion soit encore plus micromondiale à l'heure où certaines voix s'élèvent pour rebâtir une organisation micronationale. Aarosia rentrait donc en effervescence attirant les lumières du MM avec un double événement : le tournoi de Scanthir et le Caucus. La presse était convoquée au siège du parti élésien pour le lancement demain de l'événement qui marquait indéniablement la longévité d'un parti politique fort de son activité, une longévité que certains jaloux avaient souhaité négative mais ils s'étaient sans aucune doute trompés.


Le Caucus Fédéral 2006 de la LS était ouvert. Les sympathisants, militants et membres du parti avaient envahi la ville fédérale afin de discuter pendant quelques jours de la politique fédérale, nationale et internationale du parti politique de l'Opposition. Des membres internationaux avaient répondu présent et tout ce petit monde se réunissait dans la salle de congrès de l'AEIA dont l'adresse était la suivante: "http://fr.groups.yahoo.com/group/Caucusfederal2006/"

Que la plus grande fête politique commence!


Voici le programme de ce caucus Fédéral 2006:

1) Présentations

2) Présentation de la situation politique actuelle en CSH

3) Bourdes et erreurs du Gouvernement actuel

4) Brainstorming d'idées politiques

5) Séminaire: Comment gagner la majorité aux élections?

6) Idées et commentaires des participants

7) Votes et résolutions finales


1) Discours d’ouverture par Dim Web, président de la LS

Bonjour et Bienvenue. C'est un honneur de vous recevoir ici à l'Åærøpørt Internåtiønål d'Åarøsiå dans cette salle spécialement créée pour les Congrès et autres manifestations. Nous sommes très heureux de vous accueillir dans la Capitale Fédérale de la CSH. En 2002, nous nous trouvions à Helviå, en 2004 à Scånie et cette année à Åarøsiå. Nous sommes probablement l'unique parti politique qui peut se targuer d'une autant longue longévité au sein de l'Archipel et pour cette raison, nous avons décidé d'inviter des représentants d'autres tendances politiques tout en ayant des liens particuliers avec l'écologie afin de discuter de points autant divers que variés. Ces discussions nous permettront de mettre à jour notre programme politique dans le but de reconquérir l'InterPåres et sa fonction présidentielle en CSH.

Je remercie monsieur MacFly, Président de l'Assemblée Nationale de Prya et membre de l'Alliance Démocratique de Prya (ADP) de sa présence ainsi que Monsieur J-F Lalande, éminent politicien, recteur et personnalité bien connue de l'écologie à Nautia. D'autres invitations ont été relayées, mais n'ont pas reçu l'écho escompté et nous en sommes désolés.

Je vous présente également Yvån Sørine, ancien InterPåres de la CSH et qui a occupé divers poste de Chef de Départements (ministères) au sein du pays notamment le DSH-Affaires Etrangères (DSHÅE). Et puis je suis très content d'accueillir officiellement au sein du parti notre nouveau membre Guståv qui nous a rejoint il y a moins d'une semaine.

Vous le savez, la CSH vit des heures politiques difficiles: notre Table Ronde qui est le Gouvernement, fait tout de travers et jamais le pays n'a été aussi instable dans sa composition gouvernementale. Ce gouvernement de droite plurielle rend les décisions presque impossibles à réaliser ni même à mettre sur table.

La LS, depuis le 1 janvier 2006, est entrée dans l'Opposition gouvernementale pour la première fois de son histoire il me semble. C'est a nous maintenant de travailler ensemble afin de définir nos priorités, nos nouvelles priorités et de mener ensemble la LS à l'InterPares. Notre stabilité, pacifisme et démocratie fait de la CSH un pays stable et important pour l'Archipel ou tout du moins pour le Continent Nord.

Que les discussions commencent et qu'elles soient utiles et intéressantes. Merci de votre présence. Je déclare officiellement ce Congrès National et Caucus Fédéral 2006 de la LS ouvert.

Dim Web

(Intervention de M. Macfly, Président du parti politique pryan ADP)

Je remercie, Mr Dim Web, de m'avoir inviter à me joindre dans votre belle capitale, ici à Aarosia... Ne connaissant pas la culture de votre pays, c'est un honneur de me présenter devant vous...

Je suis Macfly Eric, habitant pryan depuis 1 an 1/2, Président de l'Assemblée Nationale de Prya et Président de l'Alliance Démocratique de Prya (ADP) qui a pour fait d'arme, la prolongation de Prya suivant l'après-Kok qui fut douloureux pour chaques pryans... Bien que je sois plus un homme d'affaire qu'un politicien, j'ai défini au sein de mon parti les lignes directrices qui sont une approche centriste de la politique (que je donnerais ici).

voilà pour ma première intervention dont je pense avoir fait le tour..

M. Macfly


(Ambiance)

Yvån n'avait pas eu à se déplacer fort loin lui qui résidait en permanence dans la capitale confédérale scanthéloise. Les locaux grouillaient d'élésiens, de politiciens étrangers et de journalistes. Le Caucus avait réussi à attirer pas mal de monde au final. Cet événement original dans le Micromonde avait sans doute servi ce fait.

Dim Web venait de finir le discours de lancement du Caucus sans rentrer dans trop de détails de la politique interne actuelle en CSH pour ne pas effrayer les non-scanthélois qui avaient l'amabilité de se déplacer. L'ambiance était chaleureuse. M Macfly, président de l'Assemblée Nationale de Prya et Président de l'Alliance Démocratique de Prya (ADP), s'était à son tour présenté. Il était intéressant de voir un parti pryan assisté au Caucus élésien car les deux pays avaient de nombreux points communs, ne serait-ce que la vitalité politique ou l'écologie. Yvån avait ouï dire que quelques nautiens seraient présents également, il attendait peut être un petit mot de leurs parts pour cloturer l'inauguration avant de passer au programme plus politique. Une chose le surprit cependant, Dim n'avait pas annoncé le programme des prochains jours. Néanmoins, une chose est sûre, Yvån se ferait un plaisir de servir de guide pour voir les matchs de Scånthir actuellement et où Prya participait!


2) Présentation de la situation politique actuelle en CSH, par Dim Web, président de la LS

Chers,

Je vous présente succinctement la situation politique actuelle en CSH.

Après plusieurs années de coalition gouvernementale, la LS a perdu les élections à l'InterPares (Présidence) en décembre 2005 et donc ne gouvernera pas à l'Exécutif de janvier 2006 à avril 2006.

Les raisons pour lesquelles la LS ne fait pas partie du Gouvernement, la Table Ronde sont les suivantes:

- Dénigrement systématique du candidat opposé UCS à la LS pendant la campagne politique - Au second tour, la LS n'a reçu que les voix de ses propres membres

Au vu de ces résultats, la LS a estimé n'avoir aucune légitimité à siéger au sein de la Table Ronde et au vu du dénigrement du candidat UCS, elle a décidé de ne pas participer et d'entrer dans l'Opposition. En générale, l'opposition se compose de petits partis qui ne sont pas dans la coalition gouvernementale, et le plus souvent, il n'y a pas d'opposition partisane mais uniquement personnelle. Pour cette raison, la CSH est un pays très stable et démocratique.

Le candidat Von Zeeland de l'Union Citoyenne Scanthéloise (UCS), droite libérale, a décidé de composer un gouvernement formé du Parti pour Un Mieux (PUM), parti se disant centriste et également religieux. La religion de Storalt ne bénéficie d'aucune garantie législative dans l'exercice de sa practibilité, il n'en reste pas moins un parti non-séculier. Etat fédéral composé de diverses minorités, la laïcité au sein de notre pays est un pillier essentiel afin de tenir les membres de la Communauté ensemble. La laïcité est donc garante de la démocratie et du respect de ceux qui ne croient pas. Ceux qui croient ont le droit de pratiquer une religion, uniquement dans un cadre privé. Le PUM occupe le DSH de l'Intérieur ainsi que de l'Education-Culture. Autant dire, le DSHI est le plus important dans l'organisation du pays. Et l'éducation et la culture aux mains d'un non-séculier peut engendrer de graves conséquences.

Le Parti National Populaire (PNP), parti que je considère comme un parti d'extrême droite conservatrice a occupé l'Office Fédéral Spatial.

L'Union Citoyenne Scanthéloise détient elle le DSH Affaires Etrangères, le DSH Lois et Justice et le DSH Ecologie. Mentionnons encore que l'InterPares détient le rôle d'organisateur de la vie parlementaire scanthéloise ET l'organisation de la vie diplomatique.

Il y a donc une concentration de pouvoirs très fort pour certaines personnes et depuis plus d'un an, l'InterPares n'a jamais plus conservé la Présidence ET Les Affaires Etrangères.

Tout cela pèse lourd dans notre situation politique.

Pour les raisons suivantes:

La LS est le SEUL parti se réclamant ouvertement en tant qu'écologiste. Elle est le seul parti également prônant une sociale-démocratie et donc de gauche. Les valeurs constitutionnelles de la CSH sont des valeurs proches de la ligne directrice du parti LS et il devient important de garder ces lignes principales dans l'intérêt de la nation scanthéloise.

Ainsi, la LS a demandé une modification d'une loi. Sans être membre du Gouvernement, elle a du passer par une récolte de signature d'un quorum de citoyen afin de proposer un Référendum. Et elle l'a gagné!

Le second vote de cette législature a été déclenché par le DSH Intérieur Augustin Duval du PUM. Il n'a pas obtenu la majorité. C'est donc une première victoire de l'Opposition.

Cette situation politique, la LS l'a voulu qu'à moitié. Démocrate, elle ne pouvait prétendre à une représentation à l'Exécutif en ne représentant que ses propres membres. Mais dans l'Opposition, des points clés peuvent lui échapper.

Aujourd'hui Gustave Laguiolle à rejoint la LS. Et le PNP s'est dissout. Ce qui signifie que sur un total de 6 personnes, 3 font partie de l'Opposition. Nous pouvons donc faire échouer tous les votes, et bloquer toute décision.

Voilà pour la présentation de la situation politique actuelle en CSH. Je vais donc passer au point 3. après une courte pause...

DW


3) Bourdes et erreurs du Gouvernement actuel

Maintenant que nous avons terminé notre petite pause, je vous invite à prendre place et passer un bon moment de rigolade sur les bourdes de notre Gouvernement.

1) Concentrations de pouvoir de l'InterPares et du DSHAE 2) Bisbilles ouvertement décriées entre le chef de l'Intérieur Duval et de son "administré" Chef de l'OF Spatial Merckx sur la sphéricité de l'Archipel 3) Lors d'une votation, l'InterPares a voté blanc à une proposition de son cabinet ministériel, faisant ainsi échouer un vote proposé par le Gouvernement 4) Disparition du Chef de l'OFSpatial en pleine législature 5) L'InterPares, sous l'ancien Gouvernement, a déserté ses fonctions en délégant un pigeon (!!!) pour siéger à sa place. Il a reçu également un "blâme" pour non respect de la Loi cadrant ses fonctions de ministre 6) Le Chef de l'OFSpatial maintenant disparu, a reçu deux "blâmes" lors de la précédente législature pour les mêmes raisons citées au point cinq. De plus il n'a pas été dénaturalisé comme le demandait les Lois fédérale dans l'"Intérêt de la Nation" permettant ainsi à la CSH de garder un citoyen, citoyen trop peu nombreux malheureusement. Alors illégal, il est redevenu légal et a donné sa voix au parti de son "sauveur" donnant la majorité entière à la coalition au pouvoir. Magouilles de copains?! sûrement! 7) Le ministre de l'Intérieur étant chargé des "votes" a estimé que lorsqu'il y avait 3 Oui et 3 Non lors d'un vote, le résultat était Oui. Mal lui en a pris de ne pas connaître son propre dossier, lors d'une égalité, le NON l'a toujours emporté en CSH depuis 2001. 8) Le ministre de l'Intérieur, interviewé à la télévision, a terminé son discours par "Que Storalt vous bénisse". Nous avons trouvé cela inadmissible. En tant que représentant de l'Etat, il doit également représenter la Constitution et les articles, notamment l'article sur la laïcité de l'Etat. L'inculpé a prétendu à son droit à sa propre parole. Il n'en va pas ainsi lorsque l'on est Ministre et que l'on parle au nom de l'Etat 9) La proposition de vote de l'Opposition a fait plus de 20 jours avant d'être mis en votation populaire. Jamais une votation ne s'était fait attendre autant longtemps avant d'être mis en votation. C'était clairement une tentative d'étouffement de notre manière de procéder. 10) Le porte-parole de l'UCS a estimé que son président et par là même l'InterPares n'était pas assez présent et trop discret. 11) Le DSHAE ne fait plus rapport de sa politique au Peuple. Il déclare même que l'InterPares n'a "aucun commentaire à signaler". Nous en déduisons que s'il n'y a rien à dire c'est que rien n'a été fait. Ce n'est clairement pas le rôle d'un président InterPares!

Il y en a sûrement encore quelques unes que j'ai oublié. Et il y en aura encore qui viendront, soyez-en certains.

Nous voyons donc clairement des politiciens incapables de mener notre pays à bien. Pour diverses raisons, nous étudions la possibilité de révoquer l'InterPares, mais il nous faudra atteindre les 2/3 des membres de l'Assemblée Fédérale. Nos trois voix ne font que la moitié et non les 66%.

Maintenant que je vous ai exposé le point trois. Je pense qu'il serait intéressant de faire un brainstorming concernant des idées que vous avez, et des idées sur tout et n'importe quoi. Qu'elles vous concernent directement ou non. Sur n'importe quel sujet. Je vous serais reconnaissant de lancer vos idées en liste avec si possible une mini explication-motivation de votre pensée.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à vous raffraichir la mémoire en visitant notre site

http://www.liguescantheloise.cjb.net

Merci, merci et merci!

Dim Web


4) Brainstorming d'idées politiques

Voici mes idées motivées que je lance dans le débat:

- intensifier nos rapports avec l'Union Syndicale Scanthéloise «http://www.geocities.com/unionsyndicalescantheloise» Pourquoi? Nous nous réclamons de la social-démocratie. Nous devons donc axer notre politique sur le néo-corporatisme qui inclut également des idées et propositions des Syndicats, permettant ainsi une stabilité et une paix du travail créant ainsi une situation économique intéressante et fiable

- création d'un parc national ou toute construction humaine serait interdite. Cette délimitation devrait être réglée par une loi réglant ainsi un endroit protégé, protection ultime de la faune et la flore

- réaffirmation qu'aucune route ne doit être construite en dehors des villes et que le ferroutage (chargement de la voiture sur le rail) est l'unique moyen de transports vert pour les longues distances

- explosion de la LS en fédération de partis politiques Provial. On pourrait avoir par exemple la Ligue Verte Helvetian, l'Union Sociale Scanienne ainsi que le Parti Démocratique Aarosian former au niveau national la Ligue Scanthéloise. Ces partis au niveau Provial permettrait une stimulation de la vie politique au niveau des Proves, et réaffirmerait notre pluralité politique unie dans un seul parti au niveau fédéral

- création définitive de deux parcs à éoliennes: un sur les versants sud des Monts Savonifères en Helvetia et l'autre dans la Mer du Nørd.

- création d'une loi protégeant la faune et la flore ainsi que l'exploitation des ressources maritimes (poissons, algues utilisés fortement dans l'industrie pharmaceutique de renom scanthéloise)

- loi décrétant qu'en dehors des zones urbanisées actuellement, aucune nouvelle construction ne peut être possible sur le bord des rives allant de Scanie au Zollernberg protégant ainsi le littoral et le laissant intact.


- Affirmation du rôle positif que la CSH peut jouer au niveau international tant au niveau de sa stabilité démocratique et économique.

- Faire prendre conscience aux autres nations de l'Archipel que nous ne sommes pas des obscures nordiques et que nous existons depuis 2001 ainsi que notre constitution et nos lois sont appliquées et que la définition du système démocratique scanthélois n'est pas uniquement sur papier mais également dans la réalité (rapport très positif au CNA)

- Légiférer sur le Storaltisme en lui mettant des garde-fou et en rangeant cette religion sous le droit public régis par l'Etat pour empêcher toute dérive sectaire et anti-laïque.

- Intensifier nos rapports avec des pays proches de nos valeurs, tels que Prya, Locquetas et Nautia. S'ouvrir plus sur les pays du sud qui nous ignorent totalement.

- Affirmer notre désapprobation conernant le blanchiment des inculpés zollernois dans l'invasion scanthéloise en supprimant l'article diplomatique affirmant que notre souveraineté nationale peut être défendue par le Zollernberg (ce qui est le cas aujourd'hui!)

- Réaffirmer notre thèse NATIONALITAIRE d'un patriotisme éclairé et ouvert sur l'Archipel, estimant que notre culture ne peut qu'être bénéficiaire d'un apport étranger de minorités et de peuples non autochtones. Nous sommes probablement le pays de l'Archipel comptant le plus de minorités présentes à des postes politiques: helvian, scanténois, zollernois...

- Mise en application et vote du Projet ZELEN-ZEN et ZELEN-ZECT avec d'autres pays que le Zollernberg, notamment Nautia et Locquetas.

- Loi facilitant la naturalisation scanthéloise mais demandant une certaine implication dès le départ dans l'organisation du pays.

- respect strict de la laïcité de l'Etat.

- mise en place annuelle du Défilé des Minorités archipeliens (gays et autres minorités culturelles et nationales) affirmant ainsi les valeurs sûre de tolérance et de pacifisme ainsi que de démocratie, les Trois Pilliers fondateurs de la CSH et réaffirmant le sobriquet auto-proclamé par les autorités de l'époque de "Aarosia, Capitale Gay-Friendly de l'Archipel".

Discutons-les. et proposez-en d'autres! :)


5) Séminaire: Comment gagner la majorité aux élections?

(Intervention de M. Sorine)

Je pense que beaucoup d'idées de ce brainstorming devraient ressortir lors de notre projet final pour la prochaine course à l'investiture. Rajoutons au passage notre activité parlementaire d'opposition actuelle dans la réforme de la LoPAC ou encore nos remarques prises en considération pour la Loi sur l'Economie. Hélas les tergiversations à la Table Ronde ne permettent pas de boucler ces textes en votation. Le manque d'investissement de l'InterPares, les divers acteurs du DSHI au DSH Titlan, rapporteur de cette loi, font perdre beaucoup de temps au Parlement et donc au THSPS.

Pour en revenir au sujet du jour, il faut bien dire que M Zeeland (UCS - InterPares) est déjà en sursis. En effet, sur proposition élésienne faite par Dim Web, le processus de destitution de l'IP au 2/3 de l'assemblée aurait pu être enclenché. Malheureusement, le PUM, ennemi affirmé de la LS (on ne sait trop pourquoi d'ailleurs), a refusé. Cependant, le PUM y a réfléchi démontrant ainsi à l'UCS que leur Table Ronde était divisée et surtout plus que fragilisée. Bref la pression de la LS à travers ce Caucus Fédéral également met l'actuel DSHAE et IP Zeeland en fâcheuse posture. Mais quoi de plus logique après un demi-mandat troué d'erreurs diverses.

Les prochains élections fin avril sont encore lointaines et il serait présompteux de ne penser qu'à cela. Mais le fait d'aborder cette question est tout à l'honneur de la LS qui se doit d'avoir un véritable projet, tranchant avec l'apathie Ucésienne. Si le Parlement reste à 6 membres, la [[LS]) avec 3 membres semble définitivement tenir la corde. M Zeeland ou l'UCS, s'ils ne redressent pas la barre vont droit dans le mur, tellement que je ne suis pas persuadé qu'ils envisagent un nouveau mandat à l'IP. Le PUM reste un parti à ne pas négliger même si en terme de nombre de voie il est franchement minoritaire. Cependant, si M Laguiolle, nouvel arrivant LS, reste trop discret, le rapport de force pourrait à nouveau s'inverser et la LS, en critiquant durement mais à juste titre les autres partis, pourrait se retrouver dans la même configuration qu'en décembre. Alors soyons patient, construisons un projet avec deux ou trois thèmes essentiels issus sans doute du précédent brainstorming. Continuons de critiquer une Table Ronde à la dérive. Pour obtenir gain de cause dans deux mois, soyons sûr de nous, de nos projets, le THSPS saura reconnaître nos valeurs et notre application à faire avancer la CSH comme depuis et pour toujours.

Merci

M Web, je vous laisse, comme votre titre de président du parti le veut, mener si ce n'est des votes au moins la prise en compte de résolutions finales et les conclusions à faire de ce Caucus: - pour la fin de l'investiture Zeeland; - pour les futures élections de fin avril

Par ailleurs, je propose de rédiger un document-rapport de ce Caucus que nous pourrions mettre sur notre site démontrant ainsi un dynamisme réel et une volonté de réfléchir sur des projets concrets pour le pays.

Yvan Sorine


6) Idées et commentaires des participants

(Intervention de M. Macfly)

Je suis les débats que vous démontrez et je m'excuse de ne pouvoir en dire plus mais il faut que vous sachiez que Prya est rentrer ce week-end en campagne pour les présidentiels et que je dois jongler au sein de l'AN en même temps... Pour moi, les idées données sont bonnes mais ils faudraient juste les compartimenter par ordres d'idées. Voici le texte que nous avons diffuser pour montrer nos idées démocratique.. :

"L'HORIZON DE NOS VALEURS POLITIQUES

La chute de Kok n'a pas seulement enterré l'idéologie de Prya. Elle a laissé la place à un Prya déstabilisé: les débats politiques ont perdu leurs anciens clivages structurants mais ce n'est pas la fin de l'Histoire, on a pu le voir. Nous pensons, à l'ADP, que le combat pour que la personne humaine reste le centre de toute décision politique, économique et sociale n'est pas terminé. Quand la sphère économique est de moins en moins maîtrisée, quand on veut limiter le débat politique national, ce sont les consciences des citoyens que l'on méprise. Rude combat, qui donne du sens à l'action : cela demande parfois de résister à toutes les facilités du prêt à penser.

La réforme, une nécessité historique :

La politique, ce n'est pas mettre en place des machines à pouvoir. C'est vouloir construire l'avenir. Or, si l'on vit parfois une crise démocratique, c'est que des problèmes entiers demeurent, gouvernement après gouvernement. Les départs, la vie, l'Etat, etc. Tant que la méthode politique sera longue, les blocages resteront. Réformer, c'est, pour les grands sujets, rechercher l'accord des partenaires de l'Etat pour décider en toute clarté.

La participation, la méthode de la réforme :

Un Etat moderne n'est pas un Etat total. C'est un Etat qui a des partenaires. L'entreprise, les institutions intermédiaires, le tissu culturel : voilà des maillages qui couvrent tout le pays et qui sont au contact des réalités. Comment prendre des décisions sur les entreprises sans y associer les partenaires locaux ? La participation, c'est aussi, à l'ADP, la démocratie interne. Dans chaque adhérent, les différents talents sont appelés à prendre leurs responsabilités. Ainsi, notre doctrine n'est pas imposée aux autres, mais par une réflexion collective menée par les militants. Pour l'ADP, la démocratie, c'est l'élévation de la conscience et de la responsabilité de chacun.

La justice, ciment républicain :

Si avant toute décision politique, on se posait la question "Est-ce juste?", on éviterait beaucoup de rejet de la part des citoyens. L'inégalité des pryans, est-ce juste? Les excédents financés de l'état ou des entreprises, est-ce juste? Les élèves qui sortent du système éducatif sans diplôme, est-ce juste? La place actuelle des nouveaux venus dans notre société, est-ce juste? Justice dans les décisions, justesse dans leur application: et les pryans se réconcilieront avec la politique.

Les trois citoyennetés :

Identitaire par définition, la citoyenneté, c'est-à-dire cette volonté sans cesse renouvelée de vivre ensemble, ne peut se construire qu'autour de repères clairs : d'abord le lien local, lieu de l'enracinement familial et culturel, ensuite la nation, lieu du bien commun et de l'intérêt général, enfin l'Extérieur, berceau naturel de notre expansion économique et culturel. C'est en respectant ces trois citoyennetés, profondément inscrites dans le cœur des pryans, que nous respecterons chaque citoyen.

Notre ligne de conduite

Dans un monde qui bouge, nous sommes condamnés à faire face à l'aléatoire. La seule certitude qui nous reste est que nous n'en avons plus ! Mais n'est-ce pas le seul moyen de nous adapter à une réalité mouvante ? Dépositaire des valeurs de l'humanisme et du libéralisme, notre famille politique doit prendre en compte ces évolutions et s'inscrire résolument dans la modernité. Si elle ne le faisait pas, elle disparaîtrait progressivement et n'occuperait plus, sur l'échiquier, qu`un espace résiduel. Or quel est notre devoir ? Retarder notre fin politique (« encore une minute, monsieur le bourreau ») ou proposer à nos concitoyens un projet de rupture avec un temps révolu ? Si l'on hésitait encore, le cycle électoral que nous venons de vivre nous fournirait une seule et bonne raison de renouveler nos analyses. Le socle de la démocratie est donc très fragile. Aussi, pour refonder notre projet politique, une approche d'envergure s'impose : Il n'y a rien de plus important à construire pour notre génération qu'une Prya dotée d'une volonté propre et capable de se faire respecter. Or Prya traverse une crise interne ou externe! À nous de faire en sorte qu'elle reprenne sa marche en avant. C'est notre projet pour Prya : défendre et promouvoir une Alliance politique qui porte un modèle de société et de civilisation.

Prya est en danger

L'Archipel, c'est la construction unique de peuples et de citoyens qui se sont unis, et pas seulement d'Etats qui se sont alliés. Aujourd'hui, l'Archipel se trouve confrontée à un défi central : faire face aux géants qui se regroupent dans un élitisme micromondial. Donner un projet à Prya dans l'Archipel nous permettra de reconquérir notre souveraineté."

Ce texte date du mois de septembre 2005.. Voilà j'espère que vous gagnerez ces élections...

Macfly Pdt ADP


(Intervention de M. Ardoin, politicien pryan)

Je suis désolé d'avoir mis tant de temps à m'exprimer, mais les débats que j'ai suivi ici sont floues pour moi, ne connaissant pas la situation politique de la CSH, et étant pas mal pris par ailleurs pour aller fouiller tout cela... J'ai noté que le buffet était excellent...

Plus sérieusement, ce qui m'inquiète actuellement dans le "micromonde" est une uniformisation des nations sur un modèle "politiquement correct" : écologique et démocratique. Il est envisagé à Nautia une annexion du Krassland, pour "nettoyage", mettant ici un terme à un modèle différent du notre.... N'est-ce pas un peu hégémonique ? Est-il souhaitable que toutes les nations soient construites sur les mêmes principes philosophiques ? Je ne pense pas, j'aime la diversité, et l'insolence, et je pense que le Krassland garantissait cela dans notre "archipel". La quasi-disparition d'Ys a récemment déjà détruit un modèle de nation ! Outre le fait que cela me fâcherait que Nautia mette fin à 5 ans de paix et de non agression, je n'aime pas cette idée d'uniformisation sur mon propre modèle (ou sur un autre)

Ces craintes font que j'ai du mal à m'intéresser à votre programme "écologiste" pour la CSH, qui renforcerait encore plus l'uniformisation des nations pérennes ! Désolé d'être rabat joie !

Jean-Benoit Ardoin


(Le débat s’est aussitôt engagé vers l’impérialisme vert naissant et l’uniformisation du Micromonde.)


(Réponse de Dim Web)

C'est à dire que la CSH existe depuis avril 2001. Et que depuis avril 2001 elle applique l'écologie, voire à outrance puisque nous n'avons pas de routes hors des villes en CSH.

Il y a le même commentaire de ma part mais plutôt sur les nations nouvelles: on se déclare "Souverain Roi" afin d'avoir les autres à sa botte, mais il n'y a que très peu de démocraties républicaines dans le Micromonde: Nautia, CSH et Prya? Et c'est tout. La plupart des autres, sont des monarchies voire tyranniques, donc... notre débat écologique garde toute son importante, d'autant plus que nous sommes le seul pays sur le continent nord à s'en réclamer. Nous ne sommes donc pas dans un "moulage" important mais appliquons nos valeurs que nous avons fixés depuis 2001. 5 ans c'est pas mal...

Même nos universités créent des colloques sur l'écologie.

DW


(Réponse de JB Ardoin)

Je comprends bien le point de vue ! C'est d'ailleurs ce qui m'a fait soutenir à Nautia une intervention non belliqueuse au Krassland. D'un point de vue In Lude, c'est impeccable... D'un point de vue Ex Lude, je pense que l'on arrive à une situation très délicate sur l'existence même, ou plutôt la cohabitation entre nos nations et d'autres nations construites sur des modèles différents, voire sur l'existence même de ces nations... Je ne critique pas votre politique, Nautia tiens la même depuis toujours... Mais j'ai en ce moment peu de coeur pour soutenir cela car je crains que ça ne soit pas favorable à l'épanouissement du micromonde dans les prochains mois !

JB Ardoin


(Réponse de M Sorine)

Je comprends très bien ce que vous voulez dire M Ardoin et je puis vous affirmez avoir été surpris que Nautia accueille les Yssois en exyl tout autant qu'elle souhaite annexer le Krassland pour des raisons assez obscures. Pourtant, Nautia et ceux qui mènent ce "combat" (pas au sens belliqueux du terme, disons cette "quête") ont pour moi l'idée de sauvegarder si ce n'est de sauver deux micronations caractérisant la diversité du Micromonde. Nautia agit un peu comme d'autres : Locquetas avec Persis ou Fradeu, Avaricum avec Skotinos bien que la comparaison s'arrête là ne souhaitant sûrement pas comparer à Nautia à quelconque autre micronation impérialiste/royaliste. D'autant que les micronations qu'englobent Nautia ne sont pas particulièrement à son image! Il me semble donc que Nautia agit positivement dans le cas d'Ys et du Krassland, ces deux micronations semblant avoir vécu. Néanmoins ,leur disparition pose en effet le problème de l'uniformisation des micronations et on rejoint un problème majeur : pourquoi les nouveaux joueurs, au lieu de rejoindre des micronations en place et structurées, préfèrent créer leur propre micronation (un forum et c'est tout!) par mimétisme avec celles qui existent déjà. De ce "courant" nait deux problèmes: - celui que vous soulevez : uniformisation du Micromonde avec un manque cruel d'originalité ce qui engendre un manque tout aussi cruel d'interactions intermicronationales; - celui d'un essoufflement interne des micronations par manque de nouveaux citoyens.

Je ne sais pas quelle est l'idée des Nautiens qui récupèrent une à une les micronations au background original mais peut-être M Ardoin vous serez plus à même de nous le dire :).

En tout cas, je vous remercie de participer à votre manière à ce Caucus qui prend une tournure micromondiale. La LS est consciente des difficultés à fédérer autour d'un micromonde mais il faut bien le dire la LS a toujours eu une politique extérieure protectionniste et de neutralité complète. Et je dois bien avouer que son bilan après cinq ans est plutot positif en la matière puisqu'elle nous a évité bien des déboires.

Yvan Sorine


(Réponse de Dim Web)

Je vois bien votre problème. Mais cela reviendrait alors à dire que nous devrions cesser nos activités écolos pour créer une diversité qui ne dépend finalement que des nouveaux arrivants venus qui, comme l'a dit très justement Sorine, profite de créer de nouvelles nations plutôt que d'en rejoindre d'autres. En plus, en les créant, je le répète, ils créent bien trop souvent des monarchies de droit divin et je pense que Nautia, Prya et la CSH font un bon travail concernant l'écologie puisqu'elle se trouve implicitement et fortement ancrée dans nos valeurs, alors que je pencherais plus pour dire que les monarchies de droit divin sont plus dangereuses pour l'épanouissement du micromonde que notre établissement de notre politique écologiste en CSH et nos trois pays écolos.

Finalement, combien de pays existent encore et fonctionnent bien qui ont été créés avant 2002? 4: le Zollernberg, la CSH et Nautia restés dans l'Archipel et Prya qui est parti un moment dans l'OdM. Toutes les autres sont nouvelles et ne fonctionnent presque uniquement sur des régimes monarchiques. Edoran, Locquetas, etc. Oui c'est vrai, le Krassland est un pays intéressant. D'autant plus que pour des raisons écolos, nous nous sommes ignorés depuis plus de 5 ans à part lorsque nous nous sommes côtoyés dans le E-PLMT. Combien de nations nous ignorent-elles? Toutes, sauf le Zollernberg, Locquetas et Nautia. En encore, nous sommes en pleine crise diplomatique avec le Zollernberg, des citoyens appelant au respect de la CSH par le Gouvernement zollernois, sont traités de Merksistes!

Il serait utile de peut-être limiter la création de nouvelles nations (mais finalement, c'est dommage) ou alors de "forcer" des backgrounds intéressants. Dans les deux cas, il n'y a plus vraiment de liberté et c'est donc pas la meilleure des choses à faire. Prenons l'exemple de Athlétia: très intéressante, cette nation du sport! Malheureusement elle s'organise en "forum" ce qui ne permet pas forcément de lire les échanges sans y être inscrit et de plus, le site n'apporte aucune information réellement intéressante pouvant intéresser le citoyen à devenir.

L'Ecologie est donc une valeur sûre de notre pays. Sociaux-démocrates et écolos, même si nous nous revendiquons de l'écologie, nous arrivons à faire vivre la CSH depuis plus de 5 ans avec pas uniquement le thème de l'écologie, mais sans colonisation, guerre et monarchies qui envahissent l'Archipel. Nous avons construits le pays sur l'écologie, le pacifisme et la démocratie. Que pouvons nous faire si Nautia et la CSH, qui se ressemblent, sont avec Prya et le Zollernberg les seules nations il me semble, encore vivantes depuis plus de 5 ans? Rien à part continuer dans notre esprit de jeu.

Peut-être sommes nous tous, Pryans, Natiens et Scanthélois (avec l'exception notable du Zollernberg) que le régime démocratique républicain parlementaire et écolo est d'une qualité "supérieure" dans la perspective de la longévité que ces petits royaumes monarchiques de droit divin, permettant "EL" à certaines personnes, de garder la pleine possession de l'Exécutif?

DW


(Réponse de JB Ardoin)

Je ne pense pas que le cas d'Ys et du Krassland soient à mettre dans le même sac. Dans le cas d'Ys, c'est un choix des yssois de rejoindre Nautia, il n'y a pas d'appropriation du territoire, et si les yssois souhaitait rester à Ys (ce qui semble le cas pour certains, marginaux), ils l'ont pu. L'intégration des yssois c'est fait par choix des yssois et avec l'accord des nautiens. Dans le cas du Krassland, c'est une vision très belliqueuse. Le projet de loi de notre consul dit clairement

Article premier : Selon les principes kénobitiques en vigueur à Nautia, le territoire actuel du Krassland est réputé nautien.

C'est un autre problème. Bref, je pense que c'est une parenthèse, mais une parenthèse importante pour l'avenir de l'Ecologie Micromondiale. En gros, je pense que devra se définir rapidement l'idée que notre écologie micromondiale est "impérialiste" dans le sens où elle cherche à s'appliquer partout, au détriment des autres formes de pensées, voir de la liberté d'expression, ou bien, si elle reste, comme dans son histoire depuis les débuts du micromonde, et comme elle a été appliqué à Nautia et en CSH, pacifiste et démocratique. Je souhaite qu'elle reste dans cette ligne, et, ma sympathie envers la LS m'incite à croire qu'elle (la LS) le souhaite aussi. Aussi, finissons cet aparté et je vous exprime mon souhait : renforcez chez vous cette idée d'écologie pacifiste et démocrate. A Nautia, les partis politiques ont depuis longtemps perdus toute crédibilité, et ce sont des points de vue personnels qui s'expriment continuellement.... avec des avantages et des inconvénients...

Jean-Benoit Ardoin


(Clôture du débat par Dim Web)

Oui, vous avez raison Monsieur Ardoin. Nous ne voulons pas "impérialiser" l'écologie par la démocratie dans les autres pays. Nous parlons ici de redéfinir notre programme politique national et qui concernerait uniquement le pays. Evidemment, tout parti politique se doit d'avoir un programme concernant l'Archipel, nous espérons une prise de conscience de la démocratie et de l'écologie. Sans pour autant coloniser des parties de pays à l'abandon. Mais...le Krassland est-il vraiment à l'abandon? C'est vraiment dommage.


7) Votes et résolutions finales

Pour l’heure, le brainstorming organisé a laissé en suspens certaines idées bien que la majorité va former le corps du programme pour les prochaines élections de fin avril.

Au final, ce Caucus aura été un formidable support pour faire le bilan de deux mois d’opposition gouvernementale. Il aura permis à des politiciens étrangers de s’intéresser à la scène politique scanthéloise ainsi qu’à un débat d’ordre micromondial de s’instaurer à l’heure où l’écologie semble prendre le pas sur d’autres valeurs. Enfin son activité démontre une fois encore la vitalité du parti élésien, sa force et son expérience.

Les seules résolutions prises se résument donc à la construction d’une plaquette résumant les idées élésiennes ainsi que ce document descriptif racontant le parcours de ce Caucus avant et pendant.

Plaquette : http://fr.groups.yahoo.com/group/Caucusfederal2006/files/caucusfederal2006.ppt

Remerciements à tous les participants notamment à Messieurs MacFly et Ardoin.