Ligue Scanthéloise

De Wikiscanthel
(Redirigé depuis Élésien)
Ligue Scanthéloise & Démocrates
Lêgå Scånthelees & Dæmøcræåts
LS2017.png
Président
Vice-présidents
Shivana Pal
Lucien Choubard (US)
Anne Groenalberg (LS-H)
Fondation 2001
Siège La Ligue
Rue de l'Ours 1
SH - 2002 Helvia - HV
Confédération
Assemblée Fédérale 14 députés (36,16%)
Chef de groupe Shivana Pal
Chefs de départements Tous
Aarosiaciteflag.png Helvetiaflag.png Drapeau de Scantenoisie.png
Proves
Assemblée d'Aarosia 5 députés (33,05%)
Postes aarosian aucun
Assemblée Helvetian 5 députés (45,93%)
Postes helvetian MPH
Assemblée Scanténoise 4 député (29,52%)
Postes scanténois aucun
Idéologie(s) - Nationalitaire
- Écologiste
- Social-Démocrate
Couleur Vert
Partis Dérivés - Parti Fédéral Scanthélois
- Helvetia Nova
- Renouveau Scanténois
- Réforme Rurale
- Republica Helvetia
Site officiel Site Officiel


La Ligue Scanthéloise en vieux scanténois 'Lêgå Scånthelees', est un parti politique virtuel de la Confédération de Scanténoisie-Helvetia. Le parti est actif et n'a jamais cessé de l'être depuis le début de l'Ere Moderne.

Le parti a placé le plus grand nombre d'InterPares à la tête de l'État.

Après la fusion avec l'AFD en octobre 2012, le nom du parti est parfois explicité sous les termes « Ligue Scanthéloise & Démocrates (LS&D) ».

Organisation

Le Parti est démocratique et s'organise via des élections internes où tous les militants peuvent élire et être élus.

Présidence

Vice-Présidence

Anciens mandats exécutifs élésiens

Sections

La Ligue Scanthéloise est composée de divers groupes politiques la représentant au niveau provial. Ces groupes, sont affiliés au parti national, mais restent indépendants dans leurs décisions concernant les affaires proviales.

  • Unitescantenoise.gif Le Groupe parlementaire élésien à l'Assemblée Proviale de Scanténoisie est l'Unité Scanténoise & Démocrates (US&D). Elle est dirigée par Frensh Fraïte.
  • Gropalsa.gif Le Groupe Parlementaire élésien à l'Assemblée Proviale d'Aarosia est le GROPALSA ou le LSA, depuis Janvier 2010. Elle est dirigée par Shivana Pal.
  • Lshelvetia.gif Le «Groupe LS» ou «LS-H» est encore utilisé en Helvetia. Il est dirigé par Mirko Kranjcar.
  • Les Jeunes Léguistes forment la section jeunesse autonome du parti.

Origines

La LS s'est d'abord appelée la Ligue Scanténoise. Elle était uniquement active dans la Prove de l'Helvetia et militait pour son indépendance de la Confédération en un État autonome et souverain.

Orientation

À ses débuts, la LS était un parti indépendantiste. Le parti s'est mué progressivement en un grand parti fédéraliste, d'obédience écologiste, social-démocrate et nationalitaire. Il travaille de concert avec les syndicats, défend la laïcité, et toutes les minorités qu'elles soient culturelles, ethniques, religieuses ou sexuelles. C'est le parti qui place les femmes le plus souvent à des postes éligibles et reste le parti envoyant le plus de femmes dans les Parlements et lieux de pouvoirs sans forcément user de discrimination positive.

Les Caucus fédéraux

La LS est le seul parti démocratique de l'Archipel a exister sous sa forme et son programme autant longtemps. Elle est aussi la seule à avoir organisé Cinq Congrès Nationaux / Caucus Fédéraux tous les deux ans, en rotation dans chaque ville du pays. Au terme du Congrès National, le parti édicte un Manifeste qui (re)définit les grandes lignes et options du parti.

  • Premier congrès élésien à Helvia du 12 au 14 mai 2002, nommé 'Unions': ce congrès fixe l'option fédéraliste et abroge l'idée indépendantiste du parti.
  • Second congrès élésien à Scanie du 29 février 2004, nommé 'S'engager pour la Scanténoisie-Helvetia': ce congrès ancre l'idée écologiste du parti.
  • Troisième congrès élésien à Aarosia du 14 au 21 février 2006, nommé "Måde in Scåntænøisie-Helvetia': ce congrès définit la stratégie du parti afin de regagner l'InterPares après deux législatures en mains de l'UCS.
  • Quatrième congrès élésien à Helvia du 29 février 2008, nommé 'ReGénération': ce congrès définit la reprise d'activité du pays et l'arrêt du Gouvernement d'Urgence National.
  • Cinquème congrès élésien à Scanie mi-mai 2010, nommé 'Stratégies' : ce congrès réaffirme la volonté de la LS de gagner l'InterPares et scelle un pacte de la Gauche avec l'AFD.
  • Sixième congrès élésien à Aarosia du 12 octobre 2012, nommé 'L'Union fait la force' : ce congrès entérine la fusion des anciens de l'AFD n'ayant pas rejoints le POLPOT au sein de la LS. Le terme « & Démocrates » vient s'ajouter au nom du parti de façon inofficielle.
  • Septième congrès élésien à Helvia le 14 octobre 2014, nommé 'Nouvel envol': ce congrès prépare un regain démocratique en pleine ère glacière.

Identités visuelles

Le saviez-vous?

  • La LS est peut-être un "diplodocus" de la politique scanthéloise, elle n'en reste pas moins un parti extrêmement actif et réactif aux changements qui font partie de la vie de la nation.
  • Le parti LS a vécu de grands boulversements. Le parti qui était tout petit et régional est passé d'un parti indépendantiste à un grand parti national et fédéral. La LS a eu l'honneur de représenter 12 fois la CSH: Dim Web (5x), Anneslia (2x), Dråke Wålø Wimsberg (2x), Yvan Sorine (1x), Esther Von Zaehrinken (1x) et Shivana Pal (1x) ont été élus IP et on fait un travail reconnu.
  • Mylénie Choutez, autoproclamée Elésienne a fait une tentative de putsch en Septembre 2003. Elle a été immédiatement exclue du parti avant même l'exclusion définitive du pays.
  • La LS a aussi un marque de fabrique: ses logos. L'image véhiculée est très importante en politique et vous trouvez ici les anciens logos du parti.
  • La LS a changé de nom le 07.04.2003, 3 ans après sa création, en changeant "Scanténoise" par "Scanthéloise".
  • Après séparation d'avec Dim Web en mai 2004 qui créa le Parti Fédéral Scanthélois, la LS est à nouveau "unie" depuis septembre 2004 après avoir formé un groupe parlementaire avec le PFS sous étiquette LS.
  • La LS est le seul parti à organiser tous les deux ans un Congrès National et Caucus Fédéral redéfinissant les grandes lignes partisanes qui débouchent sur les Manifestes élésiens.
  • Les élections de mars 2015 voient le pire résultat obtenu par la LS (et la gauche) de toute l'histoire du Parlement, avec 20% des voix.

Affiches

Lien externe