" A la recherche du crapaudent "

De Wikiscanthel


A la recherche du crapaudent

Expéditions du DSHECOL


Après 3 jours de marche au cœur des sous-bois remplis de fougères, et par la suite de la forêt helvetianne emplis de conifères d'altitude vertigineuse, l'expédition vient d'arriver à son point de chute.

Les 2 guides ont bien fait leur boulot jusqu'à présent, ne se perdant qu'à une reprise au détour d'une cabane de bois construite là sans doute par quelques sombres braconniers...

Après avoir installé leur campement au bord d'un ruisseau, la plupart de l'année gelé ,les scientifiques décident de se mettre immédiatement au travail. Deux assistants, Oläf Ludvigdsen et Yaleneva Iurgursson partent avec un guide vers un point d'eau situé quelques hectomètres du campement. Ce lac recèlerait, selon certains dires d'habitants du coin, le fameux "crapauds qui mord" .Ils ont pris avec eux de quoi prendre ce crapauds. En l’occurrence un filet filtrant l'eau pour recueillir les têtards, des seaux pour les préserver et un filet pour capturer les crapauds. Ils possèdent également des combinaisons pour éviter de contracter l'éventuelle grippe. Au campement pendant ce temps là, les autres membres de l'expédition montent un laboratoire qui possède tout le matériel nécessaire à la bonne réussite de l'étude.

L'expédition peut commencer à se mettre en place et à trouver les réponses à leurs questions.

Toujours au cœur de la forêt helvetianne, l'expédition suit son cours.

Dans le laboratoire monté sur place et sous tente, Hernët Xörsäm,le fameux professeur en écologie et fin connaisseur de la faune et la flore de CSH, a désormais entre ses éprouvettes à large fond les têtards des différents points d'eau et dans ses seaux la plupart des espèces de crapauds que lui et ses assistants ont trouvé au alentour.

-"Bien dit-il nous allons maintenant savoir si un ou plusieurs de ces crapauds sont vecteurs de la grippe crapaudine. Messieur Ludvigdsen pouvez vous me passer le "Braticamus Orangulus" .Je vais prélever de sa salive." -"Tenez professeur"

Celui-ci trop excité par une possible découverte oublia de remercier son assistant. Il prit le crapaud entre ses mains recouvertes de gants et puis demanda à un autre assistant de prendre un coton de tige et de prélever la salive du batracien. Les scientifiques répétèrent cette opération sur tous les crapauds qui étaient en leur possession. Ils placèrent ensuite tous les cotons de tiges dans une centrifugeuse prévu à cet effet. Cette dernière se mit en branle une fois le dernier coton placé.

-"Nous allons devoir maintenant attendre plusieurs heures, le temps que les résultats nous parviennent" -"Oh professeur comme je suis impatient d'avoir ses résultats" dit un assistant -"Moi aussi" renchérit un autre -"Calmez vous voyons! N'oubliez pas que nous ne sommes sur de rien en ce qui concerne cette grippe, tous les crapauds pour l'instant trouver ne possèdent pas de dents, n'oubliez pas ce fait important!" -"Professeur, professeur venez voir" cria Yaleneva -"Qu'y a t'il?" -"Il me semble, oui c'est maintenant sûr, ce groupe de têtards trouver sur le lac plus haut possèdent des germes de dents!!" -"Comment??? Messieurs et Mademoiselle nous avons maintenant la preuve qu'une espèce de crapaud possède des dents. Quelle découverte magnifique!!"

Après une semaine passée dans la foret helvetianne, l'expédition se préparait désormais à plier bagages et à rentrer vers la cité d'Helvia.

Cette semaine n'aura pas été vaine car à défaut d'avoir trouver un spécimen de crapaud à dents, l'équipe du professeur Xörsäm a pu ramener plusieurs têtards présentant des germes de dents. Le professeur et ses assistants voient donc leurs recherches sur ce crapaud se prolonger de plusieurs semaines. Il faudra d'ailleurs un certain temps pour savoir si oui ou non les têtards trouvés posséderont des dents à l'âge adulte.

"Nous avons réussi à trouver quelques spécimens de têtards et nous les avons soumis à un accélérateur de croissance(rassurez vous ce n'est qu'un programme).

Cet accélérateur nous a clairement affirmé que les têtards possèdant des germes de dents auront des dents plus tard.

La salive prélevé sur ces têtards affirment aussi qu'un virus jusqu'alors inconnu est contenu dans la salive.

Si un crapaudent (c'est le nom que l'étude lui a donné)vous mord vous êtes susceptibles de contracter ce virus. La maladie engendrée et ses symptômes ne sont pas encore bien définis du fait du peu de nombre de crapaudent (nous n'avons trouvé aucune espèce adulte, je vous le rappelle),et de l'isolement de l'espèce.

Ainsi nous recommandons la plus grande vigilance aux touristes visitant la forêt à proximité d'Helvia.

Par ailleurs, le DSHECOL demande à Mr Trois de se rendre dans ses bureaux pour discuter de la commercialisation d'un vaccin à la maladie, une fois que celui-ci sera trouvé.

Les laboratoires du DSHECOL bossent jours et nuits pour trouver les effets de la maladie et un vaccin."

Département Scanthélois Ecologie

Organisation
La Cheffe
Réalisations
Institut Océanographique Arctique - Parc National de Scanténoisie - Parc National d'Eoliennes
Expéditions
" A la recherche du crapaudent " - " La faune et la flore autour du TAS " - " La vérité sur le crapaudent " - " Une expédition au Golfe d'Edoran "