" Une expédition au Golfe d'Edoran "

De Wikiscanthel


Une expédition au Golfe d'Edoran

Expéditions du DSHECOL


Le navire était maintenant prêt à partir. Le commandant de bord connaissait parfaitement sa mission. Il ne lui restait plus qu'à définir un parcours, un chemin qu'il suivrait tout au long de cette expédition de deux semaines. La seule chose qu'il savait, c'est qu'il était en mission scientifique pour le DSHECOL et que ,lui et son équipage, devait se rendre dans le Golfe d'Edoran. Il ne dirigeait pas cette expédition, non c'était un scientifique : le professeur Bounomen. Le professeur, lui, savait ce qu'il allait étudier avec son équipe. C'était la faune et la flore du Golfe. Depuis qu'on savait précisément les frontières dans le golfe, rien n'avait été entrepris pour savoir si une espèce particulière, végétale ou animale, peuplait cette contrée.

Le navire quitta son port d'attache à Aarosia. Il mit cap au sud en direction du Golfe d'Edoran. Les jeunes scientifiques étaient tout excités à l'idée de cette expédition car il allait quitter la terre ferme pour la première fois pour la plupart d'entre eux. Ils emportaient avec eux, des combinaisons de plongée très protectrice contre le froid. Car on avait beau aller en mer, on était au mois de décembre et les tempêtes sont nombreuses en cette période.

Le bateau va mettre 2 jours pour arriver au Golfe, c'était autant de temps qu'il était nécessaire pour l'équipe scientifique de mettre son projet en place pour que chacun sache la tâche qu'il lui sera confier.

Le navire était maintenant en marche, l'expédition pour le Golfe d'Edoran aussi. Le navire continuait sa route. Il était maintenant arrivé dans les eaux qu'ils étaient venus visiter. Le capitaine était soucieux depuis que les services du DSHAE l'avait prévenu d'une manœuvre militaire des voisins zollernois dans le Golfe d'Edoran. Il espérait qu'il ne serait pas pris pour cible. Mais mis à part cela tout allait bien à bord.

En effet, la température, pour cette saison était fort agréable et il n'y avait pas beaucoup d'icebergs, gros blocs de glaces perdus dans la mer, qui jalonnaient le parcours du navire. Les scientifiques avaient choisit de s'arrêter en plein milieu de la mer. Le moment était venu de commencer les premières expériences. C'était pour cela qu'ils étaient payés par le DSHECOL.

Mais un problème était venu à l'esprit du chef de l’expédition, en effet, il ne savait pas quoi étudier et son équipe de scientifiques était composée principalement de jeunes chercheurs inexpérimentés.

Il fallait donc qu'il trouve remède à ce problème. Le navire ne bougeait maintenant plus mais la tension à bord était nettement retombée.

Le professeur, lui, était heureux. Sa tête chercheuse était vivante et il allait enfin pouvoir commencer la partie scientifique de l'expédition. Il n'attendait que cela. Cela faisait très longtemps qu'il souhaitait diriger une expédition scientifique dans le domaine écologique.

Mais aujourd'hui, l'expédition devait occuper ses pensées. Il avait pris quelques notes et commencer à créer son organigramme de recherche et ses équipes. Il avait notamment donner à chaque chef d'équipe sa "mission scientifique à accomplir"

Son expédition allait commencer dès demain et il n'avait que 4 jours devant lui pour remplir sa tâche, à savoir mieux comprendre l'écologie de cette région de la CSH. Il savait maintenant par quoi ils allaient commencer. Il avait déjà prélevé de l'eau de mer, tout au long du chemin parcourue pour connaître le taux de pollution de la mer en cet endroit. Il était prévu d'envoyer les équipes sous marines prélever des échantillons de flore sous marines pendant qu'une autre équipe prendraient des photographies de la faune sous marine pour essayer de déceler une partie des espèces animales présentes dans le coin.

Tout allait commencer demain et c'est sur cette pensée que le professeur Aakovanen s'endormit.

C'était aujourd'hui le grand jour. Enfin, les scientifiques allaient pouvoir faire leurs métiers. Les plongeurs de la première équipe de photographie étaient partis depuis 1 heure maintenant et ils n'allaient pas tarder à remonter avec les premiers clichés de la faune sous-marine. Leur travail commençait à devenir intéressant ,beaucoup plus que le long voyage qui les avait menés ici.

Les marins étaient aussi impatients que les scientifiques. Ils voulaient absolument savoir pourquoi ils avaient dû se déplacer jusqu'ici en plein hiver dans des conditions de mer parfois à la limite du danger. La preuve, il avait bien failli perdre une scientifique!

-"Ca y est, regardez les plongeurs remontent!"

En effet, on pouvait découvrir 4 têtes de plongeurs, tous armés d'un appareil photo dernier cri remontaient à la surface de l'eau glacée.

Le professeur Aakovanen dit alors: -"Que la deuxième équipe se prépare tout de suite. Je ne veux pas perdre de temps. Il faut qu'elle soit prête d'ici une demi-heure pour continuer les investigations. Celle-ci devra récupérer de la flore sous-marine pour qu'on puisse l'étudier dans nos laboratoires à Aarosia."

Sur ce, tous les scientifiques obéirent au professeur et allèrent soit se préparer pour plonger, soit se préparer à étudier les photographies remontés. Une demi-heure était maintenant passée et toute l'équipe scientifique était sur le pont. Les plongeurs prêts à effectuer les relevés et les autres prêts à étudier les photos.

Le professeur Aakovanen s'enferma dans le laboratoire avec Mlle Boudsen pour étudier les photographies et essayer de déceler des espèces sous-marine rare et peu connue dans notre pays. Ces eaux étant plus chaudes que celle qui bordait la plupart de nos côtes, ceci était plausible.

L'expédition touchait à sa fin. Les laboratoires installés sur le navire tournaient maintenant à plein régime. On trouvait de tout dans ce laboratoire. Les scientifiques s'affairaient autour de leurs éprouvettes remplies, soit d'eau de mer, soit d'espèces végétales. On avait même installés un aquarium d'eau de mer dans lequel se trouvaient des espèces animales du Golfe. Le professeur Aakovanen était content. Son expédition avait mieux terminé qu'elle n'avait débuté. On touchait au but et il s'avait maintenant que lui et son équipe allait avoir du boulot durant les prochaines semaines.

-"Alors Mlle Boudsen, du nouveau depuis hier?" questionna le professeur. -"Oui monsieur répondit-elle. D'après nos observations sur place et les photographes que nous avons ramené, nous pouvons maintenant affirmer que l'on a recensé plus de 50 espèces animales et au moins autant d'espèce végétale." -"Très bien et y en a t'il une de spécifiques?" -"Et bien c'est encore difficile à dire monsieur. Il faudrait que nous ayons tous les livres recensant les espèces connues. Il sera donc nécessaire d'aller à la bibliothèque de Scanie à notre retour." -"Bien, vous irez donc là bas dès notre arrivée"

Le professeur s'en allât de cette salle pour rejoindre la salle de photographie. Il décida de regarder lui-même ces photos pour être sûr de n'avoir rien oublier et de ne pas passer à côté de quelque chose de nouveau et de sensationnel. De toute manière, il avait pris soin de classifier les photos par endroit où elles ont été prises. Les scientifiques avaient découvert en l'espace de 3-4 jours, une flore intéressante, ainsi qu'un relief sous-marin présentant de nombreuses cavités dans lesquelles devaient se trouver de nombreuses espèces végétales différentes mais au grand désespoir du professeur, ils n'avaient pas eu le temps de tout explorer. Il était persuadé qu'il faudrait revenir ici.

Il prit une photo entre ses mains et la mit sous un microscope très particulier. Il scruta les moindres recoins de la photo, puis passa à une autre. Il fit de même avec toutes les photos prises mais ne trouve rien de surprenant. Bah se dit-il à lui même, on a déjà bien travailler et quelques jours de repos ne pourront que nous faire du bien. On analysera tout ça sur le trajet du retour et plus en profondeur dans les laboratoires nationaux.

Il s'empara du téléphone de bord et demanda au commandant de lever l'ancre. La première expédition du Golfe d'Edoran touchait à sa fin mais elle ne sera terminé que lorsque les conclusions définitives seront publiés.

Département Scanthélois Ecologie

Organisation
La Cheffe
Réalisations
Institut Océanographique Arctique - Parc National de Scanténoisie - Parc National d'Eoliennes
Expéditions
" A la recherche du crapaudent " - " La faune et la flore autour du TAS " - " La vérité sur le crapaudent " - " Une expédition au Golfe d'Edoran "