" La faune et la flore autour du TAS "

De Wikiscanthel


La faune et la flore autour du TAS

(Expéditions du DSHECOL)



Le bateau était maintenant parti depuis 4 jours déjà et pour l'instant seule l'immaculé blanche glace se dressait en travers de la route du bateau. Les scientifiques étaient désespérés de ne voir aucune trace d'animaux vivant sur la banquise en surface et cela les inquiétaient grandement. Mais où sont donc passés ces animaux?? Le bateau avait beau faire de régulières haltes pour que les savants puissent chercher avec les jumelles des animaux mais rien. C'est le cas en surface car les plongeurs eux avaient pu voir de près les poissons qui regorgent sous l'épaisse couche de glace mais en surface il n'y avait rien.

De plus il fallait bien l'avouer le bateau n'avançait guère vite à cause du mauvais temps qui le poursuivait depuis lundi. On avait beau être au mois de juillet, la neige et le blizzard se faisait quand même bien épais en cette saison. Et cela pensait Lorgäm Menesmen, jeune assistant tout heureux de faire parti de cette expédition, ne facilitait pas du tout la tache des scientifiques qui ne voyait rien à 100 mètres devant eux.

Et du coup, il y avait un autre problème bien plus grave qui se dressait à l'horizon, dans ce fichu blizzard, allait-on pouvoir voir les dangers que représentent les icebergs? Et est ce que le bateau allait pouvoir conserver sa route initial?

Il sortit de ses pensées quand il entendit retentir une sonnerie au cri strident. Il accosta le premier matelot à sa portée:

-"Eh que se passe t'il?" -"Je n'en sais rien" lui répondit l'autre. "On a juste reçu un appel de la capitainerie nous disant de rappliquer immédiatement et de mettre en marche la sonnerie d'alerte c'est tout. On ne nous a rien dit de plus ce qui n'est pas bon du tout si vous voulez mon avis. Vous feriez mieux de rentrer dans votre cabine."

Le matelot s'en alla de suite après ça. Bizarre pensa le jeune assistant pourquoi me dit il de rentrer dans ma cabine si il ne sait pas ce qui se passe et pourquoi la sonnerie d'alerte sans annonce.

Les premiers jours ne se déroulent décidément pas comme prévu.

Le blizzard était toujours présent et avec lui le mauvais temps, la pluie, des fois même la neige, et le froid intense qui glaçait toutes les personnes de la tête au pied. Mais bon les scientifiques, pour la plupart, travaillaient au TAS et donc connaissait ce froid mais pour les marins s'étaient autres choses. Eux au mois de juillet, se trouvait sur les eaux proche du pays, plus chaudes.

L'alerte était passée depuis longtemps maintenant et tout le monde rageait que le capitaine ait déclenché cette alerte parce qu'il avait perdu la trace de son chien!!! Les scientifiques eux désespéraient toujours autant de voir ce blizzard chaque matin en se levant. Certains même commençaient à implorer le ciel pour avoir du meilleur temps.

Seuls les plongeurs étaient heureux. Ils avaient pu voir, étudier dans leur milieu naturel et ramener des spécimens à bord pour approfondir leurs recherches sur ces espèces dont ils étaient persuadés de ne pas avoir percer à jour tous leurs secrets. Malgré tout, les scientifiques à bord ne perdaient pas espoir. Ils commenceront donc par étudier des poissons et puis après tout cette mission "commandée" par le DSHECOL durera un mois. Or il peut se passer beaucoup de choses en un mois.

Département Scanthélois Ecologie

Organisation
La Cheffe
Réalisations
Institut Océanographique Arctique - Parc National de Scanténoisie - Parc National d'Eoliennes
Expéditions
" A la recherche du crapaudent " - " La faune et la flore autour du TAS " - " La vérité sur le crapaudent " - " Une expédition au Golfe d'Edoran "