Libre Armée Kalésienne

De Wikiscanthel
LAK Logo.png
£ibre Armée Ka£ésienne
Opérations Indépendance et lutte armée
Fondation 15 août 2016
Siège Inconnu
Obédience Kalésie
En activité oui
Branches internationales 5 + noyau central
Couleur Noir
Slogan Kalésie pour toujours !
Liens extérieurs Forces Noires

La £ak

La Libre Armée Kalésienne (orthographiée «LAK», «Lak» ou encore «£ibre Armée Ka£ésienne» ou «£ak») est un groupe militaire et terroriste présent dans le sud de l'Archipel. Longtemps dans le l'ombre de la LRS, un groupe indépendantiste syldàve, la £ak est depuis septembre 2016 au devant de la scène de l'Archipel suite à l'affaiblissement de la LRS.

Organisation

La £ak est composée d'un noyau central dirigeant et de branches nationales dans plusieurs pays du continent sud, notamment en Amnésie, à Prya, à Pirée, en Francovie et en Ostaria.

Mode opératoire

La £ak perpètre des attentats, des enlèvements, de la propagande et plus rarement des meurtres.

Histoire

Drapeau de la £ak

Après la chute de la Kalésie, les lieux étant sous influence anarchique, un homme, Bienvenue-Aimé César Houssé Saladié, à la tête d'une escouade de koussas armés, prend la ville minière de Bombasha en en chassant son chef le Sénateur Dudu, afin d'occuper militairement le pays.

Les habitants syldàves et kalésiens sont alors enfermés ou réduits au servage. L'été suivant, en 2012, la République Indépendante et Populaire du Bangana (RIP.B) est alors proclamée. C'est le début d'année noires pour les Kalésiens et les idées indépendantistes germeront en eux. Pendant ces années noires sera créée la LRS, groupe Syldàve et modèle de la £ak.

En mai 2016, un Banganais d'origine kalésienne, George Elizabeth, assassine de la Vejiga et établit une nouvelle République du Bangana. Mais les Kalésiens, pendant de longues années en souffrance, perdent confiance dans le Bangana et le 15 août, un kalésiens, £éonard Omniha£ëk crée la £ak.

Très extrême, ce groupuscule menace le nouveau Bangana et les dirigeants finissent emprisonnés le 28 août 2016 lors du Coup d'État du Colonel Funeray. Mais bien qu'affaibli par l'emprisonnement de ses dirigeants, la £ak ne disparut pas. En effet, un nouveau chef en prit les commandes et cette dernière se renforça dans l'ombre. Aujourd'hui, elle est de nouveau près à combattre dans les pays qui occupent l'ancien territoire de la Kalésie.

Des liens avec les Forces Noires

Dès le premier communiqué de la £ak à la communauté internationale, les Forces Noires ont appelé de leurs voeux à une étroite collaboration avec la £ak, les deux groupuscules poursuivants des buts communs, à savoir le rétablissement de pays disparus et depuis occupés par de nouvelles nations de l'Archipel.