Territoire Autonome du Svalbord

De Wikiscanthel
(Redirigé depuis T.A.S.)


Portail du Territoire Autonome de Svalbord

Drapeau du TAS
Armes du TAS
Le TAS est territoire inhabité autonome administré par la Confédération de Scanténoisie-Helvetia. Un observatoire de la faune et flore de la Mer du Nord a été implanté début décembre 2002. La base est nommée l'IOA, ce qui signifie "Insitut Océanographique Arctique".

Bienvenue en Territøire Åutønøme du Svålbørd !

Article de la semaine

  • Le nouveau drapeau du TAS, «D'azur foncé à la croix scanthéloise tressée d’argent à la filière senestre de gueule et au flocondelisé d’argent en canton du chef senestre» est adopté à 46/50 au Parlement (Juillet 2016)
  • Une proposition de moderniser le drapeau du TAS est lancée par le CMV (Juin 2016):
    • La Croix Scanthéloise se retrouve en motif de tribus du nord. La barre rouge représente la position à l'extrême occident de la CSH. Le floncondelysé rappelle la souveraineté de la CSH sur le Svalbord.
  • Inauguration de la nouvelle station scientifique de l'IOA par Sandra Wallso, Cheffe du DSHECOL. (Juin 2016)
  • Une vague de chaleur s'abat sur la zone protégée ce qui laisse envisager une fonte des glaces plutôt inhabituelle. (Juillet 2006)

Le saviez-vous ?

La base de l'IOA est entièrement alimentée en secteur fermée grâce aux panneaux solaires recouvrant les igloos (2002-2003), containers habitables (2003-2016) et station high-tech (depuis 2016) abritant matériel, vivre et hommes.

Le «Svålbørd» ou «Territoire Autonome du Svalbord» est connu sous ce nom dans l'Archipel entier. Toutefois, les Russlaves l'appellent «Le Svalborsk».

De décembre 2002 au 28 juillet 2016, le Drapeau du TAS était le suivant:

DrapeauTASanim.gif

Situation

Tascarte.gif

Plan du site

Des vivres s'y trouvent, tout est prévu pour survivre dans la base. Des antennes relient l'IOA à l'ÆIA pour informer l'Aéroport International d'Aarosia de la météo. De plus, l'IOA est alimenté en électricité grâce aux panneaux solaires et des éoliennes.

Au début, quatre igloos de verre ont été construits et étaient reliés sous terre par des corridors. La réalisation a été coordonnée avec l'ancien Office Fédéral de Recherche des Energies, organe fédéral dépendant du DSHECOL. Très vite, deux containers habitables ont été placés et ont servi de station entre 2003 et 2016.

Depuis 2016, c'est une station high-tech (+204% de superficie) qui occupe les lieux.


Plan de la nouvelle station 2016

Les projets relatifs à l'IOA servent à préserver la faune et la flore et à en découvrir dans cette région très méconnue.

Histoire

La Confédération de Scanténoisie-Helvetia a fait une demande auprès de l'OEA pour obtenir un territoire de 3km² à l'extremité du micromonde. Petit à petit, les pays ont acceptés les uns après les autres ce projet d'agrandissement du territoire souverain de la CSH, et le 5 novembre 2002, la CSH obtenait le feu vert pour y construire une base pouvant être habitée par un maximum de 30 citoyens.

Sciences, éducatiøn et culture

Le TAS est un lieu hautement important pour l'Education. C'est un territoire scientifique qui permet à plusieurs personnes d'y vivre et d'y étudier les vents, marées, faune et climat à l'extrémité nord de Archipel.


Tourisme

Des visites régulières par des citoyen-ne-s de la CSH servent à tenir les bâtiments en état. Des visites scientifiques par des experts étrangers ainsi que des visites « touristiques » sont souvent organisées. Mais cette base est par accord sous-entendu comme étant non-résidentielle. Une liaison régulière par bateau, depuis les ports d'Aarosia et de Scanie est assurée.

Avec la nouvelle station construite en 2016, un nouveau tourisme écologique pourra être entrepris même si toutefois, l'augmentation de capacité de la station sert principalement le bien-être des scientifiques travaillant dans des conditions rudes et difficiles.