Manifeste du 2 février 2002

De Wikiscanthel

Après un vote consultatif dans la population scanténoise-helvetian (interrogeant les citoyens pour savoir si la LS est "quelque chose de bien dans ce pays"), la Lega Scantenees répond à cet affront. Désireuse de voir un jour apparaître une Helvetia indépendante et neutre, la Lega Scantenees déclare les points suivants dans un manifeste qui est appelé "Manifeste du 02.02.02" :

1) La Lega Scantenees constate avec regret la prise de position finale de l'UCCC et du CDI qui estiment que la LS ne sert à rien. Il est dommage de voir comment la politique n'est pas en terrain propice au débat en Scanténoisie-Helvetia puisque un parti politique ne peut que faire avancer la cause des minorités.

2) La Lega Scantenees estime que Dim Web, Recteur de l'UNIDEMSCA doit conserver sa place de membre LS pour que la diversité culturelle soit représentée indépendament à l'éducation et à la formation.

3) La Lega Scantenees va demander aux autres pays du micromonde s'ils l'appuieront dans la création d'un pays indépendant de l'AdminScanthel et qui portera le nom d'Helvetia.

4) La Lega Scantenees, malgré les résultats du sondage, refuse de baisser les bras et de ce fait, ne sera pas dissoute et continuera la lutte.

5) La Lega Scantenees est est le seul et l'unique parti politique en Scanténoisie-Helvetia qui représenta la gauche socialiste, soucieuse des minorités.

6) La Lega Scantenees oeuvrera pour l'indépendance de la Prove de l'Helvetia et demande une automisation progressive qui l'ammènera à un référendum sur sa souverainté, dès août 2002.

7) Le référendum ne sera organisé qu'en Helvetia et le reste de la Confédération devra se plier aux résultat et l'accepter avec fair-play et dignité.

8) La Lega Scantenees déplore le fait que les citoyens ne sont pas sociaux et de gauche et qu'ils préfèrent l'argent et l'opportunisme plutôt que le dialogue et l'ouverture individuelle et sociale.

9) La Lega Scantenees déplore le viol de l'article 22 de la Constitution par les responsables politiques de l'UCCC et du CDI ainsi que le double sens caché de la dernière partie de ce texte "cf: tout en ..." en rappelant que la Lega Scantenees avait refusé largement cet article hypocrite : "Art.22 - La Constitution reconnait que la Prove d'Helvetia contient deux cultures et s'engage à soutenir la minorité de l'Helvetia Sud dans son autonomie, tout en gardant l'idée que la Confédération est une et indivisible".

10) Le Manifeste présent se nomme "Manifeste du 02.02.02" puisque c'est la date officielle où il a été rédigé et que si tout va bien, en 02.02.2003, l'Helvetia sera indépendante.

Manifeste rédigé le 02.02.02 et signé à Helvia, en ce jour du 02.02.02.

Dim Web