Nye-Scåniå

De Wikiscanthel
Nye-Scåniå - Nouvelle Scanie
NyeScaniePhoto.png

FlagNyeScania.png

NyeScania.png

Données Politiques
Population 702 hab.
Langues français
Prove Scanténoisie
Parti Gouvernant S.E
Circonscription CE_S_12

Nouvelle scanie.jpg

Nye-Scåniå est une localité de 702 habitants située proche du littoral de la Mer du Nord dans la Prove de la Scanténoisie mais ne touchant pas la mer directement. C'est la localité la plus septentrionale de la Prove.

Généralités et histoire

Nye-Scåniå, en français Nouvelle-Scanie, est une localité à l'intérieur d'une imposante palissade faisant le tour de la ville. Un garde fait le guet à l'unique porte d'entrée et demande l'identité des visiteurs. Nye-Scånia est village moyenâgeux. Toutefois, le moderne y a sa place, puisque la plupart des toits sont équipés de panneaux photovoltaïques pour la production d'électricité domestique.

Le style architectural est légèrement différent entre les 2 côté de la rue principale. La place du village contient un bâtiment plus important que les autres - le seul possédant 2 étages - entouré d'un temple dédié à Storalt et d'une église dédiée à Quetzal.

Histoire

Le village a été divisé en 2 parties égales par le passé: un côté les storaltistes et de l'autre les colvinistes. Tout le monde s'entendait parfaitement bien, mais les colvinistes avaient finis par être incommodés par les courants d'airs froids générés pas les storalistes et la décision fut prise de les regrouper.

Politique

Nye-Scåniå est une Localité où la majorité politique est sans-étiquette et dont la force principale est localiste.

Population

  • 2010 (avril) : 592 habitants
  • 2017 (novembre) : 702 habitants

Religion

Langue

La seule langue officielle de l'administration est le français, bien que l'usage du scanténois pour le nom soit officiellement plus usité.

Héraldique

Le drapeau de Nye-Scåniå représente la forteresse religieuse divisée à part égales entre les Colvinistes et les adeptes de Storalt en bonne entente.

Actualité

  • Avril 2015 : Création d'un centre administratif dont l'entrée principale était située sur le boulevard des Dieux, avec des entrées secondaires sur l'impasse Storalt et le passage de Colvin.