Week-end découvertes

De Wikiscanthel

Lancé par le DSHAE à la mi-juillet 2006, les week-end découvertes font découvrir aux scanthélois différents pays qui souhaiteraient obtenir un dialogue diplomatique avec la CSH.

Ci-dessous, les journées dédiées à cet événement

Hezpenya

Drapeau de Hezpenya
A titre informatif, et profitant d'un week end plutôt chaud et prompte aux sorties familiales, les services du DSHAE ont décidé d'organiser des week end rencontres avec de nouvelles micronations désirant se faire connaitre du THSPS. Un budget de 4 KCSH est donc débloqué par le DSHAE pour ces week-end découverte.

La première "découverte" correspond à une exposition sur une micronation hispanophone : l'État Souverain d'Hezpenya. Cette visite se déroulait à Aarosia dans une salle annexe des bâtiments du DSHAE.

On pouvait y trouver les coordonnées de cette micronation à l'entrée : www.Hezpenya.ne1.net

Puis la visite continuait avec quelques photos complétées de textes qui faisaient découvrir cette micronation. Sa géographie était d'une banalité déconcertante car il s'agissait d'un petit archipel d'ilets au climat subtropical antagoniste à celui de la CSH parsemé d'oasis et d'un désert. D'un point de vue sociétal, la langue nationale est l'espagnol ou le Castillan, dialectes inconnus de la majorité de nos universitaires penchées sur les problématiques du langage même si certaines concordances avec la micronation disparue de l'Arsgentyne ressortaient.

La religion était aussi ancrée même si les cultes ne ressemblaient en rien au storaltisme, colvinisme ou autre zorthodoxie. A l'instar de toutes micronations son histoire a été tourmentée entre coup d'états, guerres et révolutions même si l'insularité a semblé protéger les habitants du chaos. D'ailleurs, cette micronation ne semble pas avoir des velléités guerrières et respire la démocratie. Malgré tout sa récente émergence et sa faible activité ne permettent pas d'envisager cette micronation comme prospère.

La visite se concluait sur une série de courtes monographies notamment du drapeau nationale et d'un portrait du chef de l'Etat, son Excellence SZ Vicente.

Les scanthélois curieux avaient l'occasion d'enrichir leurs connaissances micromondiales.

Lien vers le message

Légoland

L'exposition ambulante des week-ends découvertes offerte par les services du DSHAE se déplaçait en Scanténoisie. Le Maire Provial Thomas von Zeeland avait choisi un lieu prestigieux de la ville, le navire l'Aarosia. Il était bien entendu présent pour accueillir les délégués du DSHAE et les curieux venus s'instruire.

Le thème de cette exposition portait sur une micronation étrangère bien éloignée de nos contrées une fois n'est pas coutume. Il s'agissait de la République Démocratique Légolandienne (ou RDL).

Celle-ci a un fonctionnement propre et très autarcique. Elle ne possède pas de lieux de rassemblements de ces citoyens et usite souvent de transphones pour communiquer. Cette micronation est à la fois une fédération de 4 micronations plus modestes autant qu'elle se veut micronation à part entière de 4 régions. La distinction n'étant pas clairement établie cela entretient le trouble. Ces références nombreuses au monde réel (EL) dénotent cependant de cruelles divergences ludiques aux odeurs parfois polluantes. Celles-ci risquent clairement d'être un obstacle déterminant à de futures coopérations voire même à une reconnaissance.

La visite retrace les différents thèmes classiques d'une micronation (politique, économie, culture, histoire et géographie). L'adresse de cette micronation particulière est la suivante:

http://port-gouv-rdl.populus.ch/

Athlétia

La troisième exposition organisée par le DSHAE avait eu lieu le week end dernier mais, il faut bien l'avouer, n'avait pas trouvé écho au sein de la population et de la presse. L'événement avait pour thème la micronation d'Athlétia qui avait cherché à se rapprocher de la CSH début juin. Le DSHAE avait d'ailleurs à l'époque débloqué des fonds financiers afin de séjourner quelques jours du coté de cette micronation. Hélas, l'activité a décliné depuis et aucun émissaire n'était revenu à la charge occasionnant l'arrêt du projet de voyage en Athlétia malgré 1 KCSH de dépensé.

Tournée exclusivement vers les sports, cette micronation n'a pas réussi à passer l'épreuve de l'après JMO pour s'installer dans un tout autre domaine qu'est la diplomatie. M Zeeland avait été cordialement invité à faire un discours puisqu'il possédait la double nationalité. Le DSHAE après un rapide propos incita M Zeeland à venir à la tribune s'exprimer. Ces émoluments étaient à hauteur d'1 KCSH ce qui correspondait à la fin du budget alloué (4KCSH) à ces week end découvertes.

Message

Thomas Zeeland avait décommandé, son temps précieux semblait se tourner vers une étude universitaire et autre échéance politique. Pour combler ce vide, un porte parole du DSHAE faisait donc une petite conférence sur la République d'Athlétia en résumant les grandes lignes directrices de ce pays. Pour les assoiffés de connaissances, il invitait les personnes à se rendre : Ici

Un érudit de l'actualité micromondiale prit alors la parole et dit d'un ton direct, "encore une micronation instable à l'arrêt, la liste est si longue...". Ces derniers mots finirent par faire sortir de l'exposition les derniers curieux.