Savonite

De Wikiscanthel

Minerai des Monts Savonifères découvert par des peuples primitifs antéludiques au Krassland. Des filons ont depuis été exploitées sur l'ensemble du massif.

  • Auteur : Wei von Steinbrücke
  • Date : 14 août 2004
  • Source

L'origine de la savonite, et sa deskription du point de vue chimique

La savonite est un minerai très partikulier, un minerai endémique pourrait-on dire, car elle n'existe que près du Krassland, dans les Monts Savonifères plus exaktement (tel le mystère de la poule et l’œuf, est-ce le mot savonifère ou savonite qui est apparu le premier ?).

Un peu d'histoire : il y a quelques années, une équipe de Krasspoal Industries procéda à une série de forages dans les Monts Savonifères, afin de remonter le temps à travers ses différentes kouches et dater l'apparition de la Savonite. Au fur et à mesure du percement, elle notait la koncentration de savonite dans la roche. Elle était toujours la même, jusqu'à un certain point, où elle était inexistante. Les chercheurs en konkluèrent qu'à un moment donné, la Savonite était apparue spontanément, laissant les kouches inférieures de la Terre intaktes et servant de base pour les suivantes.

Selon les observations et expérimentations effektuées, la savonite ne kontient pas d'eau, mais elle réagit à son kontakt en moussant (très fortement avec de la Krassbier). Sa formule est la suivante : NPEsZrKSO*, c'est à dire du nitroxyde de phosphosulfure d'einsteinium zirkonisé potassique. Pour une plus grande simplicité la molékule fut symbolisée par "Sv".

La partikularité du Sv réside dans le fait que tous les atomes le komposant ne sont présents qu'une seule fois par molékule. Toute molékule est neutre, et la molékule de Sv komporte 204 protons, additionnez le nombre de protons de chaque atome présent pour vérifier ce nombre. Sa masse atomique est d'ailleurs de 475,4 g.mol-1, ce qui est extrêmement lourd.(*tous les éléments cités sont dans le tableau périodike de Krassdéleïev)

Revenons à l'Histoire. Récemment, pendant des fouilles arkéologiques (M. Karpagon cherchait son koffre dans la terre, quand il tomba sur le morceau de roche. Au lieu de la jeter, il s'empressa d'aller la vendre à l'antiquaire le plus proche), des fouilles disions-nous, un texte fut retrouvé. Il était gravé sur une plaque de granit, avec ce qui semblait être une traduktion en Krasslandais ancien. Voici ce qui était ékrit (version originale): Fitzslzll mousss, djêll bindoushhh, a veklô çafé déé bûll. Csszet éstrenje obdjzet esh dzorênvint l'propziêt dl'Zsimpjêrrratûüürch...(je vous fais grâce de la suite).

Il s'avéra plus tard que cet étrange dialekte était la langue que parlait un non moins étrange peuple, les Savonnettes. Leur empereur, Mixàbèbê 1er, décida de s'approprier la dékouverte de la future savonite et voulut la faire noter dans son registre. Il se mit à dikter à son skribe, Pàl-môliv Ekstràmµssân, et voici la traduktion: "Aujourd'hui, 20e de la Bulle Inversée, notre très cher et vénéré Empereur, Mixàbèbê 1er, chef sûprême de l'armée, bienfaiteur du peuple, grand prêtre du temple du Gel-Douche (...sur 3 pages) déklare avoir dékouvert un nouveau matériau : le Savonn...hic". L'Empereur était viktime d'un hoquet chronique. On rapporte qu'ensuite il kondamna son skribe à se nourrir exklusivement de shampooing pendant une semaine, et qu'après l'avoir jeté dans sa cellule il grommela : "maudit faquin, ça t'apprendra à retranskrire mon hoquet".

Malheureusement, l'inskription était faite et ne pouvait pas être effacée. Au fil du temps, le Savonn-hic devint le Savonn-hit (pendant la période dite "publicitaire"), puis le Savonit par kontraktion et finalement la Savonite, pendant la période dite de "féminisation orthographique".

Ce n'était pas la première fois que le skribe lui faisait le koup, et on lui doit notamment l'ébonite, la bakélite, la gingivite, la klématite, le skotch-brite et tant d'autres mots.

Pourtant le mystère de la savonite et des Monts Savonifères reste entier : était-ce parce l'Empereur avait trouvé l'objet dans les monts savonifères qu'il avait kommencé son nom par "Savonn" ou était-ce issu de son imagination et avait-il par la suite nommé ces montagnes "Monts Savonifères" ?

On rakonte aussi que vers l'an 1480 la savonite fut mélangée à la Krassbier, donnant ainsi à l'excellent breuvage toute la mousse qui désormais le karaktérise. Mais cela est une autre histoire, que je vous laisse dékouvrir à la Fakulté Marcus Licinius Crassus.