Premier Janvier (film)

De Wikiscanthel
Premier Janvier
1erJanvier Affiche.png
Genre : Film d'horreur
Durée : 1h45
Pays : Scantenoisiehelvetiaflag.png
Année : 2019 (19.02)
Réalisationl : Frædærik Frøngstrøem
Casting : Fråns Hellspert
Inkå Bråksten
Lårs Tråkkårt
Production : TVB Films
Box-office :
Prix :

Premier Janvier est un film d'horreur scanthélois en langue française produit en 2019 par TVB Films et réalisé par Frædærik Frøngstrøem avec Fråns Hellspert (Bølgert), Inkå Bråksten (Slutkå)et Lårs Tråkkårt (Le Voisin).

Synopsis

Bølgert et Slutkå doivent déménager après que Belgart ait obtenu un nouveau travail de pêcheur sur un énorme chalutier ayant port dans une ville du Nord à Rijsel dans le Rijselhoek. Slutkå est plutôt reluctante à quitter Småby. Elle s'y plaisait, avait ses amies avec qui elle tricotait pendant que son mari de marin Bølgert partait en mer pendant de longs jours pêcher la morue au large des côtes scanténoises et valdiskes ainsi que russlaves. Femme au foyer, Slutkå a peur de ne pas réussir à s'insérer dans cette nouvelle société qu'elle ne connait pas bien et où elle ne connaît personne.

Bølgert, quant à lui, est ravi de partir. Il n'aimait pas Småby. Plutôt solitaire, son caractère était forgé par de longs mois seul avec des équipages ne parlant parfois pas sa langue, présents uniquement de façon saisonnière pour se faire un peu d'argent sur le même bateau que lui.

Les préparatifs vont bon train. C'est bientôt le 25 décembre et Quetzal sous forme de luminaires divers et variés brille de mille feu partout dans les chaumières et dans les rues du village de pêcheurs du Nord. Les affaires ont été envoyées par cargo et le couple aide désormais la mère de Slutkå à déménager de Småby à Scanie en vivant chez elle avant de partir pour le Rijselhoek.

Deux jours avant la nouvelle année, Bølgert dit au revoir à ses parents, ravi de découvrir de nouveaux horizons. Il leur promet de leur écrire ou de leur transphoner régulièrement alors que Slutkå vit très difficilement la séparation d'avec sa mère, veuve, et désormais bien installée à Scanie afin d'être plus autonome dans la grande ville d'à côté, sans sa fille et son beau-fils.

Le couple part en direction d'Aarosia afin de prendre un vol pour Rijsel. Arrivés sur place, ils parcourent les paysages du Nord qui ressemblent parfois à leur mère patrie. Ils s'arrêtent à Steene où ils découvrent leur nouvelle demeure. La maison, est un peu en dehors du village. Plantée au milieu de presque nulle part en haut d'une falaise balayée par les vents forts et hostiles et rincée par la houle iodée, Bølgert décide d'aller se présenter chez les voisins, une petite maison très proprette à deux pas de chez eux, devant d'abord traverser un champ malmené par les éléments naturels de ce climat hostile. Slutkå l'accompagne, espérant y rencontrer une future nouvelle amie en la personne de la voisine.

Après avoir sonné à la porte, un homme, Le Voisin, très charmant vient leur ouvrir. Le couple se présente et Le Voisin les invite à entrer dans sa maison. La maison est très jolie, très bien décorée, peut-être trop bien décorée au goût de Slutkå. Pas de femme, Le Voisin y vit seul, depuis des années. Rentier qu'il est, il ne travaille plus et descend une fois la semaine au village de Steene pour y faire ses courses. Slutkå, dépitée, se rend compte que Le Voisin sera le seul dans les parages. Mais Slutkå n'aime pas l'atmosphère qui se dégage du Voisin. Sur le chemin du retour, elle évoque ses doutes quant à la sincérité du Voisin mais Bølgert n'y voit qu'une sorte de syndrome voulant tout rejeter de leur nouvelle vie. Une dispute s'ensuit et le couple s'endort, fâché, pour leur première nuit. Slutkå, avant de s'endormir, regarde par la fenêtre et voit, au loin, la lumière scintiller au-travers de la fenêtre du Voisin. Elle s'endort finalement.

Le lendemain, Bølgert doit s'en aller à Rijsel pour son travail. Slutkå reste seule dans la maison. Elle s'organise comme elle peut, tourne en rond. Consulte les horaires des transports publics pour se rendre à Steene. Il n'y a aucun moyen de transport. Dépitée, elle décide de faire une ballade. En sortant de la maison, elle aperçoit le Voisin, sous son proche, la regardant au loin s'en aller.

Revenant en fin d'après-midi avec la nuit tombée depuis longtemps dans ces nordiques contrées, Slutkå reste seule à la maison. Une panne d'électricité. Cherchant le disjoncteur, ce dernier est dehors. Slutkå sort et se retrouve nez à nez avec Le Voisin qui la surprend en l'effrayant de sa soudaine apparition. Il vient lui apporter un bout de gâteau et du pain qu'il a fait, se disant qu'elle n'aurait peut-être pas eu encore le temps de remplir les armoires de victuailles.

Slutkå le remercie et s'enferme à double tour dans sa maison. Le réveillon va être décidemment triste et glauque. Mais elle décide finalement de surmonter ses peurs, se disant que Le Voisin n'est peut-être pas si dérangeant que ça. Et puis passer le Nouvel-An seule ne lui plaît pas. Elle décide de prendre une bouteille d'Aakavit et d'aller sonner chez Le Voisin. Lorsqu'elle arrive devant la maison, la porte est ouverte et quelques lumières à l'intérieur montrent qu'il y a quelqu'un. Elle entre en l'appelant mais personne ne répond. Le vent claque la porte derrière elle. Slutkå tente de la rouvrir, mais la porte est fermée: impossible de la rouvrir.

La nuit jusqu'au Premier Janvier va être longue et terrifiante...

Box office

Prix et distinctions