Marjan Bekagne

De Wikiscanthel
Bekagne Marjan
Marjan Bekagne.jpg
Helvetia
AFD
2010 - ...

Homme politique

PJ

Biographie

  • Nom: Bekagne.
  • Prénom: Marjan.
  • Date de naissance: 17 octobre 1950, 60 ans.
  • Situation maritale: Veuf, sans enfants.
  • Province de résidence: Kaora / Prove d'Helvetia (CSH)
  • Formation initiale: Avocat.
  • Parti politique: Alliance Fédérale Démocratique (AFD) (CSH)
  • Fonctions actuelles: Président de l'Ecodémocratie de Prya.

Un passé Cocagnien

Marjan Bekagne, avocat à la retraite, est le fruit de l'union entre une constitution et un code pénal. Marjan est née le 17 octobre 1950 et est arrivée au Pays de Cocagne le 12 mars 2009. Elu le 16 mars 2009 magistrat à la Haute Cour de Justice, il confirme alors sa passion pour le droit.

Le 20 mars 2009, Marjan marque la fin de son arrivée en devenant le premier doyen de l'Université F.Bertagne...doyen de la faculté de droit bien entendu! Sa première initiative est d'ouvrir la faculté aux citoyens. Le 04 avril 2009, il crée le CUL (Comité Universitaire des Lois), organe de réflexion, de création et de surveillance du droit. De plus, le premier cours de droit Cocagnien est mis en marche. Dans le même période, Marjan fort de son expérience avec l'équipe de football des Caskroutes de Painde-Campagne, décide de créer sa propre équipe: les Babanes de Cabane.

Monsieur Bekagne est également investi dans la vie économique de son nouveau pays puisqu'il dirige l'entreprise publique de Bois-Castagne. Le 21 mars, le magistrat Bekagne est nommé Premier Magistrat de la HCJ par les magistrats.

Le 01 mai 2009, notre magistrat de choc se voit propulser au poste de ministre d'Etat. Ultime consécration pour cet amoureux du droit. Il est élevé par Nathan Pamacompagne élu président de la République. Malheureusement, sa première loi rencontre un échec cuisant. Fort de ses valeurs, Marjan n'hésite pas une seconde à démissionner pour respecter les citoyens.

A la suite de ce mandat, Jean Filmonpagne est élu président de la république. Il demande alors à Marjan Bekagne de devenir ministre des affaires régaliennes et de la justice. Ce dernier accepte est montre alors son indépendance politique.

C'est le 6 juin 2009 que Marjan publie sa première nouvelle intitulée "L'homme qui portait deux montres..." aux éditions A tous vents.

Une procédure de révocation à la magistrature est enclenchée contre Marjan. Elle aboutie sur une loi destituant le magistrat Bekagne de ses fonctions le 20 juin 2009. Néanmoins, étant donné le manque de débat préalable à cette révocation, Marjan décide de porter plainte contre l'Etat. L'affaire est en cours.

De retour de ses vacances à Prya, Marjan semble avoir pris du recule. Il décide alors de démissionner des postes de professeur de droit et de doyen de la faculté le 27 juillet 2009. C'est à la même date qu'il quitte également la direction de l'entreprise Bois-Castagne.

Enlisé dans cette affaire de plainte. Marjan subi également des pressions de la part du Conseil des Sages qui refuse catégoriquement de le domicilier à Cabane-en-Sagne sur les listes électorales. Tout devient compliqué, la création d'une revue tourne au vinaigre pour une histoire de pochettes dans un dossier. Marjan, décide alors de se remettre en question et de faire une pause dans sa carrière politique en RPC. Il demande le 25 août, la double nationalité Cocagno-Pryanne.

Il deviens citoyen Cocagno-Pryan et titulaire de ses droits civiques le 12 septembre. Le lendemain Marjan voit sa plainte ne pas aboutir malgré que la HCJ reconnaisse qu'il existe des points contradictoires à la constitution.

Après une campagne bien menée, Marjan Bekagne est élu Représentant des Citoyens de Prya le 21 septembre 2009 avec 60% des voix. Il siège donc avec Tod Ruffin au conseil constitutionnel pryan. Quelques jours plus tard, il devient également le gouverneur de la province de Kaora et siège au parlement Pryan. Petite anecdote à ce sujet, Marjan est le seul député à avoir voté deux fois le texte économique liant Cocagne et Prya: une fois dans chaque pays.

Marjan relance sa carrière publique en fondant l'ACA, Alliance Citoyenne pour l'Avenir avec Jean-Pierre Jengagne. Ce parti politique est le fruit du mort née "Parti des Idées" et de l'impulsion de Mademoiselle Duchampagne et de Monsieur Jeangagne. De même à Prya, Marjan devient le secrétaire national du MEDEP, parti politique Pryan.

C'est en février 2010 que Marjan Bekagne quitte le Pays de Cocagne. Etant conscient qu'il ne pouvait plus rien apporter aux citoyens Cocagniens, il quitte le pays mais y garde une résidence secondaire.

Le renouveau Pryan

Marjan Bekagne n'est donc plus citoyen Cocagnien depuis le 01 mars 2010; Il va pouvoir alors se consacrer entièrement à ses fonctions de Président du Parlement et de Représentant des Citoyens.

C'est en Mars que Marjan donne une trajectoire universitaire à sa carrière: il devient Recteur de l'Université. C'est une nouvelle aventure qui l'attend. Marjan décide quelques jours plus tard de quitter le MEDEP. Cette entité politique n'est plus à la hauteur de son image: après le congrès de début mars qui n'aura jamais lieu, Marjan tente de partager son étonnement. Il ne recevra aucune réponses.

C'est en avril 2010 que Marjan décide de se lancer dans l'aventure présidentielle. Il quitte tous ses postes et mène une campagne importante pour sa carrière. Il prend ses fonctions le 01 mai 2010 dans un climat délicat. En effet, il n'est pas populaire mais il était le seul candidat. Son travail Présidentiel commence donc dans une drôle d'ambiance.

C'est août 2010 que Marjan décide d'impulser une nouvelle dynamique pour son pays: il veut modifier la constitution afin de permettre le fonctionnement du pays avec moins de citoyens. Ces projets le mène à se représenter à l'élection présidentielle. Il est élu haut la main et enchaîne donc une deuxième mandat dans le but unique de faire appliquer cette nouvelle constitution.

L'aventure Scanthéloise

Le 28 septembre 2010, Marjan Bekagne obtient la nationalité scanthéloise. Membre du parti de gauche, la Ligue Scanthéloise (LS), Marjan décide de mener un nouveau combat politique. Une nouvelle aventure démarre... Il est nommé dirigeant en Helvetia de la LS et prononce son premier discours concernant le brevet citoyen en octobre 2010.

Le 23 novembre, Marjan annonce qu'il quitte la LS. Le manque d'organisation du parti le pousse à accepter de prendre la tête de l'Alliance Fédérale Démocratique. Un nouveau projet politique s'annonce avec les élections parlementaires.

Marjan se présente alors à l'élection de l'IP sous l'étiquette de l'AFD et obtient un peu plus de 19% des voix. Malheureusement sa carrière est brutalement stoppée par une maladie qui ne permet pas à Marjan d'assumer de responsabilité. Il revient sur le devant de la scène en acceptant un poste au DSHEcol en août 2011.

Au fil des dates

  • Adhérent au MEDEP du 02 septembre 2009 au 08 avril 2010.
  • Citoyen pryan depuis le 12 septembre 2009.
  • Réprésentant des Citoyens du 21 septembre 2009 au 22 avril 2010.
  • Gouverneur de Kaora du 25 septembre 2009 au 22 avril 2010.
  • Président de l'Otarie Club de Prya du 01 octobre 2009 au 22 avril 2010.
  • Secrétaire National du MEDEP du 01 novembre 2009 au 10 février 2010.
  • Président du Parlement du 9 février 2010 au 22 avril 2010.
  • Retrait de la citoyenneté Cocagnienne le 01 mars 2010.
  • Recteur de l'Université Pryanne du le 04 mars 2010 au 22 avril 2010.
  • Président de l'Ecodémocratie de Prya depuis le 01 mai 2010.
  • Adhérent/militant à la Ligue Scanthéloise du 15 septembre 2010 au 23 novembre 2010.
  • Citoyen Scanthélois depuis le 28 septembre 2010.
  • Dirigeant de la LS en Helvetia du 01 octobre 2010 au 23 novembre 2010.
  • Adhérent/militant à l'Alliance Fédérale Démocratique depuis le 24 novembre 2010.