Louis de Klausbourg

De Wikiscanthel
Klausbourg Louis (de)
Louis de Klausbourg.jpg
RubbanMériteÉtranger.png
Aarosia
UCS
2019 - ...
Général d'armée (2e section) Drapeau edoran.png
PJ

Louis de Klausbourg, né à Reichberg (Grand-Duché de Zollernberg), est un membre de la famille grand-ducale zollernoise et de la famille impériale édoranaise, fils du Grand-Duc Victor-August Ier et de son épouse, la princesse Marie-Constance d'Edoran.

Depuis le 11 janvier 2019, il occupe la troisième place dans l'ordre de succession au trône édoranais. De janvier 2017 à mars 2018, date de sa conversion à l'Éthérisme, il occupait la première place dans l'ordre de succession au trône zollernois. Il était alors l'héritier présomptif de sa sœur, la Grande-Duchesse Charlotte-Marie, aux titres d'empereur des Zindes, d'empereur de Maurésie, de seigneur des Îles Océanes et de défenseur de la Foi. Il continue de porter en Edoran et au Zollernberg les titres respectifs de prince de Klausbourg et du Saint-Empire et de prince de Zollernberg. Toutefois il utilise d'autres titres en fonction de son lieu de villégiature : celui de duc de Carrignan en Allancia, celui de duc de Port-Royal en Bonne-Espérance et celui de Basileios en Moldavia. Installé en CSH depuis le 5 novembre, il ne fait usage d'aucun de ses titres de noblesse.

Biographie

Enfance

Le prince Louis naît le 27 août 2014 au château de Reichberg. Il est le deuxième enfant du prince Victor-August, kronprinz de Zollernberg et de son épouse la princesse Constance d'Edoran. Louis est le deuxième petit-fils du grand-duc Louis Ier et de la grande-duchesse Marialyn. Ondoyé dès la naissance par Monseigneur von Stolz, premier aumônier de la Cour, il est baptisé trois jours plus tard, dans la chapelle Sainte Anne de la cathédrale Saint Joseph de Wilhelstaufen par Monseigneur Alfons von Scwhartzwolf, évêque auxiliaire de Wilhelstaufen. Ses parrain et marraine sont le duc Perzeval de Lichtenberg et la princesse Sophie-Charlotte de Zollernberg.

Lorsque son père monte sur le trône, il n'a que quatre ans. En vertu des règles de succession au trône de Zollernberg, Louis prend rang après sa soeur, au deuxième rang, dans l'ordre de succession au trône zollernois. Il assiste au couronnement de son père en la Basilique-des-Dieux, au côté de sa soeur, la kronprinzezzin Charlotte-Marie, de sa mère la grande-duchesse Constance, de sa grand-mère la grande-duchesse douairière Marialyn et de sa tante la Princesse royale.

De sa cinquième à sa huitième année, son éducation est confiée, ainsi qu'il est de tradition dans la famille grand-ducale, à une gouvernante. L'éducation de Louis, conformément aux traditions de l'aristocratie, est ensuite confiée aux pères trinitaires de l'Institution Zainte Trinité à Wilhelstaufen.

Formation et carrière militaire

Son baccalauréat littéraire en poche, Louis rejoint, à titre d'élève-officier, l'académie royale militaire de Zandhurzt dans le Wilhelstein. Il y reçoit une formation d'officier. Il en sort un an plus tard, avec les épaulettes de Lieutenant. Il est affecté au 1er régiment de la Garde Pruzienne, au sein de la Maison militaire du Grand-duc où il parfait sa formation militaire.

En 2016, il rejoint au titre de la coopération, le Saint-Empire d'Edoran. Intégré au grande de lieutenant, au sein de la Garde impériale, il devient officier en second de l'escadron blindé au sein du bataillon d'intervention équestre. Il est promu commandant en novembre 2016, et commande le bataillon chargé de protégé les bâtiments institutionnels lors des grandes manifestations de novembre. Il remplit sa mission avec succès. Le 18 novembre de cette année, il est nommé ministre délégué à la Défense auprès du Chancelier et ministre des affaires étrangères, Charles de Hauteville. C'est le début de sa carrière politique.

Bien que retiré du service actif, Louis de Klausbourg, porte au sein de l'armée édoranaise, en sa qualité de prince, le grade de général d'armée du cadre de réserve.

Premières fonctions ministérielles

Alors que l'Empereur Philippe Ier est malade, bien qu'il soit l'aîné des petit-fils du Souverain, les pairs l'écarte de la Régence en raison de son jeune âge, et confie la Régence à son parent le Prince de Saint-Maurice-les-Lions. Néanmoins, Louis est appelé à participer au nouveau gouvernement qui se forme sous la présidence du général de Hauteville nommé Chancelier. Louis est nommé ministre délégué à la Défense auprès du Chancelier, Ministre des affaires étrangères. A cette fonction, Louis poursuit la construction de la ligne de défense fédérale chargé de protéger les Saint-Empire et ses vassaux de l'invasion étrangère. La mort de son père le Grand-Duc Victor-August en janvier 2017 met fin à cette expérience gouvernementale.

Chef de la Maison impériale et royale de Klausbourg

Empereur et roi de jure

La mort de son père fait de Louis le nouveau chef de la Maison impériale et royale de Klausbourg. Ainsi, il est fictivement à la tête d'un vaste ensemble territorial qui s'étend du Golfe de Locquetas jusqu'aux Golfe d'Angmar. Il assume, comme son père et son grand-père avant lui, les titres transmissibles aux seuls mâles ou par préférence masculine, de roi d'Angmar, roi de Locquetas, empereur de Persis, archiduc de Laufenbourg et archiduc de Zabrück-Crassauerstein. Son autorité sur les états dont il est de droit le Souverain n'est pourtant que nominale et l'objet de prétention : le Locquetas s'est proclamé Commonwealth et subit la dictature du duc de Kervagan autoproclamé Lord-Protecteur. Le royaume d'Angmar et l'Empire de Persis sont ingouvernables et en proie aux luttes intestines. Le Laufenbourg est état de quelque 5 200 km² qui dépend économiquement et diplomatiquement du Zollernberg que son gouvernement prend ses ordres directement à Wilhelstaufen. Quant Zabrück-Crassauerstein est un protectorat zollernois laissant au Grand-Duché la direction de sa politique étrangère. C'est néanmoins dans ce pays où il peut encore influer sur la politique intérieure qu'il installe sa Cour.

Archiduc de Zabrück-Crassauerstein

En janvier 2017, Louis se fait couronner Archiduc de Zabrtück-Crassauerstein en la cathédrale Zaint Ziegfried de Kroenenberg. La cérémonie réunie un grand nombre de chefs d'état et du gouvernement, au premier rang desquels sa sœur aînée, devenue Grande-Duchesse de Zollernberg. L'archiduc Louis II installe sa résidence officielle et sa Cour au Palais Zaint Kazimir, à Kroenenberg, capitale de l'Archiduché de Zabrück-Crassauerstein. Enclavé au cœur du Zollernberg, cet Etat dont il est le monarque absolu a connu la dictature merksiste et connaît un certain retard économique par rapport à son grand voisin, le Zollernberg. Il renouvelle néanmoins sa confiance dans le Ztathouder (chef de gouvernement) le Carzinal Zabrücksi.

Le prince Louis ne résidera dans l'archiduché que quelques mois. En février 2017, il accepte la régence proposée par les pairs du Saint-Empire d'Edoran. Il s'installe alors à Allancia.

Le 17 mars 2018, sa conversion à l'Éthérisme, le contraint à abdiquer sa Couronne archiducale en faveur de sa soeur la Grande-duchesse Charlotte-Marie.

Régent du Saint-Empire

En février 2017, l'Empereur est de nouveau atteint d'une forme grave de flémingite, qu'il a contracté ainsi que son fils, lors d'un voyage aux colonies. L'Empire est une nouvelle fois sans tête alors qu'il connaît une période d'affaiblissement économique et géopolitique sans précédant. Louis, ayant succédé à son père au titre de duc de Carrignan qui avait été offert par l'Empereur Philippe à son gendre, est désormais Pair d'Edoran, et membre de la Chambre qui doit désigner le futur Régent. Il est présent lors de la séance qui doit décider du nom de celui qui assumera le pouvoir à la place de Philippe Ier. Encore jeune mais bénéficiant du soutien de l'impératrice Iraïna, sa grand-mère, et du général de Hauteville, son mentor, Louis est désigné à l'unanimité des pairs présents comme Régent du Saint-Empire, fonctions à laquelle il va démontrer ses qualités de gouvernant et de diplomate.

Politique intérieure

Devenu Régent du Saint-Empire, Louis s'installe au Palais de la Réunification, au cœur d'Allancia, capitale de l'Empire. Soucieux d'un fonctionnement normal des institutions, ils convoquent de nouvelles élections générales qui voient la victoire du parti impérial. Le Régent confirment Hauteville dans sa charge de Chancelier, à la tête d'un gouvernement remanié.

Politique extérieure

Disposant de la haute main sur les affaires étrangères, le prince Louis mène, en collaboration avec le Vice-Chancelier et ministre des affaires étrangères André d'Haudricourt, une politique d'ouverture vers les Etats du Sud de l'Archipel. Ainsi, il ouvre une ambassade à Prya et signe un traité de reconnaissance mutuelle avec Mézénas où il se rend en visite officielle. Une crise diplomatique va montrer aux yeux du monde ses qualités de chef d'état, au cours de deux crises majeurs du micromonde.

Crise russlave

Crise travnane

L'après Régence

Archiduc d'Edoran et prince de Bonne-Espérance

Carrière parlementaire et ministérielle

Basileios de Moldavia

Citoyen scanthélois

Louis de Klausbourg arrive en CSH le 5 novembre 2018.

Dès le 6 novembre, l'OFNARE lui oppose un refus de nationalité, lui opposant l'Article 5 alinéa a) de la Loi sur l'Immigration, article s'appliquant aux multi-nationaux (Louis, par son père est de nationalité zollernoise, par sa mère, de nationalité édoranaise). L'OFNARE l'invite également à déposer recours contre cette décision. Le 9 novembre 2018, l'InterPares Shivana Pal annonce qu'«une décision de la Table Ronde fut portée à Louis de Klausbourg après consultation d'un certain nombre de Très Honorables. Il en résultat qu'en cas de contestation de la décision devant l'Assemblée Fédérale, cette dernière aurait accédé largement à sa demande. Aussi, ce dernier était gratifié de la Citoyenneté Scanthéloise sans perte de ses deux autres nationalités, et ce, immédiatement.»

Louis de Klausbourg dépose une demande de Brevet Citoyen le 30 novembre 2018 et l'obtient avec une note de 17,5/20 le 6 janvier 2019. Il dépose dans la foulée une demande pour intégrer la Table Ronde et remplace Henrik Egeland au DSHI le 13 janvier 2019 au sein de la 2è Table Ronde de la 46ème mandature.

Chef du DSHI

Depuis son arrivée au DSHI, Louis de Klausbourg travaille à la création d'une police scanthéloise. Le texte législatif, en cours de rédaction, sera prochainement présenté à la Table Ronde

Vie familiale

Mariage

Louis de Klausbourg s'est marié le 11 avril 2017 avec Antonia-Esméralda Kosturi, princesse-héritière de Moldavia en la cathédrale éthériste de Chinisau. Le mariage, en rite éthériste, a été célébré par le Grand-pontifle Ignace II en présence du roi Idhomène VIII de Moldavia, de la Grande-duchesse Charlotte-Marie II de Zollernberg, des cours de Zollernberg, d'Edoran et de Moldavia et du corps diplomatique présent en Edoran.

Le 24 mai 2018, à la mort de son père, le roi Idhomène VIII, Antonia-Esméralda est devenue Basileia de Moldavia. Louis prit alors le titre de Basileios, conformément à la tradition moldave. La Basileia Antonia-Esméralda partage désormais son temps entre Chinisau la semaine, et Aarosia le week-end.

Ascendance

Descendance

Louis de Klausbourg est le père de quatre enfants :

  • Louis-Philippe (21 ans ; né le 1er mai 2017), étudiant en philosophie à l'Université de Wilhelstaufen (Zollernberg)
  • Procope (19 ans ; né le 4 juillet 2017), étudiant en géographie à l'Institut Universitaire des Détroits (Véran)
  • Sybille (14 ans ; née le 2 décembre 2017)
  • Jules-Ezéchias (13 ans ; né le 17 janvier 2018)

Titulatures

Titulatures actuelles

Edoran : Son Altesse Impériale le prince Louis, prince de Klausbourg & du Saint-Empire, duc de Carrignan & de Port-Royal

CSH : Monsieur Louis de Klausbourg

Moldavia : Son Altesse Impériale & Royale le prince Louis, basileios de Moldavia

Zollernberg : Son Altesse Royale le prince Louis, prince de Zollernberg

Honneurs et distinctions

En CSH, Louis de Klausbourg est porteur du «Ruban du Mérite Étranger» (RubbanMériteÉtranger.png) pour les médailles et distinctions reçues à l'étranger:

  • Commandeur de l'Ordre impérial de l'Aigle d'Argent (Edoran)
  • Médaille d'Alexandre & Gorno le Grand (Russlavie)