Langues de l'Archipel

De Wikiscanthel

Les langues parlées dans l'Archipel sont diverses et variées et parfois complètement isolées et pratiquées uniquement dans une région ou même un pays.
L'Université de Kara en Karévie offre des cours spécialisés dans l'apprentissage des langues étrangères de l'Archipel.

Armaréen

OFFICIEL: Drapeau armara.png Armara

L'armaréen est de l'anglais.

Avarois

OFFICIEL: Drapeau avaricum.png Avaricum

L'avarois est la langue officielle d'Avaricum. C'est une langue difficile à apprendre tant sur la grammaire que sur l'écriture. L'Encyclopædia Universalis‎ du pays détaille les règles, exceptions, graphies et règles de syntaxe dans un livre de linguistique extrêmement développé. Il est consultable ici.

En revanche, la lettre «U» est remplacée par la lettre «V» sauf si ces deux lettres se suivent.

Belgogien

OFFICIEL: Drapeau Belgoge.png Belgoge

Le belgogien est du néerlandais.

Bretzelbourgeois

OFFICIEL: Drapeau bretzelbourg.png Bretzelbourg

La langue officiel du Bretzelbourg fut le «zollernois bretzelbourgeois» dont les caractéristiques étaient les suivantes:

  • Le «Z» provient de l'influence du Zollernberg et de des Zollernophones.
  • Le «u» avec les deux points au dessus (ü) est une caractéristique de l'alphabet Bretzelbourgeois. Il est donc conseillé de l'écrire ainsi.
  • Le «r» est une consonne répétitive qui peut être placée dans chaque mot à la suite d'une voyelle, de sorte que la phrase soit qualifiée de "berlle". C'est l'aristocratie qui applique ce mode de langage soutenu. Si le mot contient déjà un «r», placer un «r» même dans une autre position n'est pas nécessaire. Il est possible de ne pas placer un «r» dans un mot tant qu'il y en a au moment un dans une phrase.
    • Exemple :
      • «Cormment allez vous Mademoiselle ? Arvez vous vu les nourvelles de la guerre orpposant le Zollernberg et le Zaint-Empire ?»
  • Le «f» remplace le «v»
    • Exemple:
      • «Foulez fou m'épouser ?»

L'unique formule de politesse, lorsqu'elle est adressée à un ami et à un proche, est «Bon appétit». Cela équivaut au «cordialement» usuel.

Cheminole

OFFICIEL: Drapeau Manutoba.png Manutoba

Le cheminole (ou cheminol) était une langue où l'anglais était écrit phonétiquement à la française.

  • Exemple:
    • «Prévisions météorologiques» = «ouézeur phorecaste».
    • «Comment allez-vous» = «Aou dou iou dou»
    • «Le cheminole est une langue facile à parler» = «Ze cheminole is euhn izi languouage tou spik»

Cözlandais

OFFICIEL: Drapeau cozland.png Cözland

Le Cözlandais est une langue, comme de nombreux idiömes de l'Archipel du Micromonde, qui a évölué en mélangeant deux compösantes, l'une micrömondiale (le fröçais, dont l'usage diplömatique s'est répandu il y a fört longtemps), et l'autre löcale (le cözave).

  • Les sons /o/ s'écrivent en cözlandais ö, et se prönoncent /eu/.

Par exemple : le Zöllernberg, expröpriation, sölilöque, révölution.

  • La lettre o ne s'écrit pas "ö" si le son est ou, on, oi.

Exemple : longtemps, rond, boîte, Belondör.

Eustaqyan

OFFICIEL: Drapeau santeustaquy.png Sant Eustaquy

L'Eustaqyan est donc une langue qui se base sur du catalan, et ensuite, suivant un codage de remplacement de lettre. Le «o», dans sa forme simple, peut se trouver dans les prénoms et noms, mais nul part ailleurs. Aussi, le «o» devient «au» , mais les lettre «ò, ô, ö, ø» restent ainsi. Le «i» devient «y», mais les lettres «ì, î, ï» ne changent pas. De plus, «en» se transforme en «an» et le mot «la» devient «al», «de» devient «ed», «del» devient «led», «dels» devient «sled» et «les» devient «sel». Lorsqu'un «t» est entouré de voyelle, ce dernier est doublé («tt») et lorsque deux «u» se suivent («uu»), ils s'écrivent «w».

Français

La langue archipélienne par excellence est le français. Elle est comprise par tous les locuteurs des pays de l'Archipel et est enseignée à tous les échelons scolaires. C'est la langue universelle.

Frenobourgeois

SEMI-OFFICIEL: Drapeau freineubourg1.png Freineubourg

Le frenobourgeois est une langue nationale du Freineubourg. Il a des racines d'ancien scanténois et est aujourd'hui très proche du scanténois moderne à la variante près que la langue écrite emprunte la règle des "z" de la langue zollernoise, c'est-à-dire que les sons "sse" sont remplacés par des "z". Cette influence zollernoise sur du scanténois est unique dans l'Archipel. Le brassage des populations ayant mené à cette écriture hybride entre les deux pays influents et voisins de la Principauté n'y est pas pour rien.

  • Exemple:
    • «Le frenobourgeois écrit, c'est une langue presque scanthéloise» = «Le frenøbøurgeøis æcrit, z'est une långue prezque zcånthæløize».

Le frenobourgeois n'a qu'un statut semi-officiel (langue nationale): l'administration communique en frenobourgeois uniquement avec les citoyens ayant déclaré cette langue comme étant leur langue d'usage alors qu'elle n'utilise que le français dans sa langue de travail, et de communication officielle.

Gwanguama

OFFICIEL: Drapeau Gwangua.png Gwangua

Le gwanguama est du haoussa.

Hubanois

OFFICIEL: Drapeau HubanieMaritime.png Hubanie Maritime

L'hubanois dit récent (ou langue hubanaise) était la langue parlée en Hubanie Maritime. La langue utilisait la règle du «verbe premier». Ce verbe premier était un verbe unique, le verbe «mouter», qui était un verbe placé au maximum dans les phrases et ce notamment dans les campagnes et les villages. Ce verbe pouvait ainsi avoir plusieurs significations, mais de telle sorte que cela ne gêne pas la compréhension de la phrase. Une seconde caractéristique de l'hubanois était de mettre une apostrophe là où un «e» aurait du se trouver. Toutefois, les colons parvinrent à leur faire placer des «e» dans leurs phrases, mais les Hubaniens gardèrent tout de même un apostrophe pour les «e» finaux des mots de plus de quatre lettres.

L'ancien Hubanois avait d'autres particularités qui raccourcissaient les mots.

  • -isme/-iste = -i (ex : journalisme, journali : journali)
  • -oïde : -o (ex : humanoïde : humano)
  • -ième/-ème => on garde le nom qui a servi de radical : (ex : deuxième : deux)
  • -ment/-age/-able => si le radical est un adjectif, on garde uniquement (unique) l'adjectif : (ex : incroyablement : incroyable) ; si le radical est un verbe, on garde le verbe à la troisième (trois) personne du présent : (ex : témoignage : témoigne, faisable : fait); si c'est un nom commun formé à partir d'un autre, on garde le nom qui a servi de radical : (ex : langage : langue)
  • -ateur => on garde le verbe à la troisième (trois) personne du présent (ex : présentateur : présente)
  • -ique =>on garde le nom servant de radical : (ex : méthodique : méthode)
  • -tion/-ation => si le radical est un verbe, alors on garde le verbe à la troisième (trois) personne du présent : (ex : affirmation : affirme)
  • -ion => si le radical est un verbe, alors on garde le verbe à la troisième (trois) personne du présent : (ex : précisions : précis)

Précisions: Les règles sont à appliquer pour le premier suffixe, par exemple (méthodiquement : méthodique). Les verbes obtenus sont accordables comme un nom ou un adjectif (ex : affirmations : affirmes; témoignages : témoignes).

Les exceptions (exceptes) générales étaient que si le nom donnait des précisions (précis) sur une région, un pays, un lieu ou si c'était un nom propre, il n'y avait pas d'abréviations(abréges) (ex : Hubanien, Locquetais, etc...). Enfin, si le suffixe était -able,-atif, il n'y a pas d'abréviation (ex : incroyable, significatif).

Exceptions : notamment, attention, etc...

Jaminican

OFFICIEL: Drapeau Jaminaica.png Jaminaica

Le jaminican était une langue parlée en Jaminaica. Seuls quelques mots étaient prononcés dans le reste de la phrase en français:

  • God Jaminican: Bon jaminaicais
  • God Jaminicany: Bonne jaminaicaise
  • Santee Nésion: Sainte Nation
  • His Santee JahFari zee Twint: Sa Sainteté le JahFari le premier
  • Good Commin: Bienvenue
  • Brooty: Frère
  • Church: l'Église
  • Mistah: Monsieur (formule de politesse)

Karenvois

OFFICIEL: Drapeau Belgoge.png Belgoge

Le karenvois est du patois anversois.

Kentois

OFFICIEL: Drapeau Belgoge.png Belgoge

Le kentois est du wallon.

Kolozistanais

OFFICIEL: Drapeau kolozistan3.png Kolozistan

Le kolozistanais est la langue nationale du Kolozistan. C'est l'une des langues les plus complexes de l'Archipel. La lettre «A» s'écrit «Æ», le «B» s'écrit «ß», le «C» s'écrit «€», le «D» s'écrit «Đ», «E» s'écrit «Ə», «É» s'écrit «Ě», «È» s'écrit «Ĕ», le «O» s'écrit «Œ», le «S» s'écrit «§», le «T» s'écrit «Þ», le «W» s'écrit «₩», et le «Y» s'écrit «¥».

  • Exemple:
    • Le Kolozistan est une grande nation, un jour elle deviendra la première puissance micromondiale = Lə Kœlœzi§þæn ə§Þ unə grænđə næþiœn, un jœur əllə đəviənđræ læ prəmiĕrə pui§§æn€ə mi€rœmœnđiælə.

Krasslandais

OFFICIEL: Drapeau krassland.png Krassland
RÉGIONAL: Drapeau zollernberg.png Zollernberg

Le krasslandais est la langue nationale du Krassland. Ses règles sont simples: la lettre «C» est remplacée par la lettre «K» sauf si le son est [s]. Exemple:

    • un cas = un kas
    • ceci = ceci

En outre, dans les milieux ruraux, les lettres «Qu'» sont remplacées par un «K»

Lédon

OFFICIEL: Drapeau LED.png Ligue Éburnéenne Décanale

Le lédon est du breton.

Liberien

OFFICIEL: Drapeau liberistant1.png Liberistant

Le liberien ancien est encore traditionnellement parlé au Liberistant. Il s'écrit soit de gauche à droite, soit de haut en bas. De plus, les terminaisons en «ène», «in» et «an» prennent un «G» final à l'exception des adjectifs et noms propres relatifs au pays.

Exemple:

    • Un an = un ang / ou

u
n

a
n
g

Scanténois

OFFICIEL: Scantenoisiehelvetiaflag.png CSH
OFFICIEL: Aarosiaciteflag.png Aarosia
OFFICIEL: Helvetiaflag.png Helvetia

Le scanténois (Scanténois Moderne) est la langue officielle de la Confédération de Scanténoisie-Helvetia à égalité de traitement avec le français. Son apprentissage est très facile:

  • Le a du français s'écrit å
  • Le à du français s'écrit å
  • Le â du français s'écrit å
  • Le é du français s'écrit æ
  • Le è du français s'écrit æ
  • Le ê du français s'écrit æ
  • Le o du français s'écrit ø

En outre, les chiffres 70, 80 et 90 s'écrivent «septånte», «huitånte» et «nønånte». Enfin, les mots «Helvia» et «Helvetia» ne prennent jamais le å et l'adjectif «helvetian» ou «helvian» est invariable en genre et en nombre.

  • Exemple:
    • Un homme de l'Helvetia = Un Helvetian
    • Des femmes de l'Helvetia = Des Helvetian

(Articles détaillés: Scanténois Moderne & Article détaillé: Ancien scanténois)

Valdisk

OFFICIEL: Drapeau valdisky.png Valdisky

Le valdisk est la langue officielle du Valdisky. Ses règles sont relativement simples: la lettre «N» est remplacée par la lettre «И». De même, la lettre «R» est remplacée par la lettre «Я».

  • Exemple:
    • Bienvenu = Bieиveиu
    • Aéroport = Aéяopoяt

Verlorin

OFFICIEL: Drapeau Verlor.png Verlor

Le verlorin est une des trois langues officielles du Verlor. La langue était extrêmement compliquée. Quelques règles:

Négation: pour exprimer la négation en verlorin, on place la particule négative « jù » entre le pronom personnel et le verbe.

  • Exemple:
    • Ki wose : je dors.
    • Ki jù wose : je ne dors pas.

N.B.: les exemples ne sont pas des exemples réalistes.

Singulier et pluriel: les mots au pluriel en verlorin prennent la particule le préfixe z- s’il commence par une voyelle, et zi- s’il commence par une consonne.

  • Exemple:
    • Oni agrolabor : un fonctionnaire.
    • Oni zagrolabor : des fonctionnaires.
    • Ono wâtenn : une eau.
    • Ono ziwâtenn : des eaux.

N.B.: les adjectifs qualificatifs et les déterminants ne s’accordent pas en genre et en nombre avec le nom qu’ils accompagnent.

  • Exemple:
    • Ono wâtenn rahlde : une eau claire.
    • Ono ziwâtenn rahlde : des eaux claires.

Interrogation: pour former une interrogation, il faut rajouter en début de phrase un pronom interrogatif. Cette liste est l’un des rares véritables emplois au latin : Quis (qui), quid (quoi), ubi (où), quibus auxiliis (avec qui/quoi), cur (pourquoi), quomodo (comment), quando (quand). Il faut également inverser le sujet et le verbe.

  • Exemple:
    • Ki wose : Je dors.
    • Quando wose ki ? : Quand dors-je ?
    • Ki jù wose : Je ne dors pas.
    • Cur wose jù ki ? : Pourquoi ne dors-je pas ?
    • Po woso : On dort (impersonnel).
    • Quis woso po ? : Qui dort ?

Règles de conjugaison

Yssois

OFFICIEL: Drapeau ys.png Ys
OFFICIEL: Drapeau Persis.png Persis (Yssois persien)

L'yssois est la langue officielle parlée et écrite à Ys. Ses règles étaient relativement simple: la lettre «Y» était prépondérante à tel point que tous les «I» étaient remplacés par des «Y». De plus, les sons «iss» et «si» s'écrivent «ys» et «sy»

  • Exemple:
    • Simulation = Symulatyon
    • Justice = Justyce

Le -s placé après un -y était toujours prononcé.

L'yssois persien était proche de l'Yssois d'Ys. Il utilisait le «Y» à la place du «I». En revanche, les sons «iss» et «si» étaient maintenus tels quels sans le «y».

Zollernois

OFFICIEL: Drapeau zollernberg.png Zollernberg

Le zollernois est la langue officielle du Zollernberg. Ses règles sont relativement simples: la lettre «S» est remplacée par la lettre «Z» sauf lorsqu'elle est muette.

  • Exemple:
    • Services Secrets Zollernois = Zervices Zecrets Zollernois

Des mots d'origine allemande viennent compléter le vocabulaire national.