Discussion utilisateur:Thomas von Zeeland : Différence entre versions

De Wikiscanthel
 
(3 révisions intermédiaires par 2 utilisateurs non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
Par contre, pour Avaricum, faudrait ajouter Skotinos, non ?
+
La Bibliothèque n'est pas un endroit de débat diplomatique , j'ai donc retiré les messages. :)
  
[[Utilisateur:Atékarone|Atékarone]] 28 février 2007 à 17:31 (CET)
+
--[[Utilisateur:Thomas von Zeeland|Thomas von Zeeland]] 28 février 2007 à 20:15 (CET)
  
Non , parce-que si ca figure sur la carte , la carte est informative.
+
La magie de Flash ''ou'' comment créer des territoires qui s'illument lorsque les Dieux daignent avoir la magnanimité (petit clin d'oeil à Aurél) de les considérer :
  
Le DSHAE , conformement aux principes humanistes qu'il defend , refuse l'oppresion des peuples , qu'elle soit-elle.
+
* Dans la librairie, ouvrir (double-clic) le fichier où est entreposé la très contestée carte.
 +
* Sélectionnez le territoire d'un Etat (shift pour sélectionner plusieurs territoires). Attention : généralement, et théoriquement, le logiciel grise la surface sélectionnée seulement si elle est entourée de traits. Mais il arrive qu'une erreur infime dans la réalisation des frontières engendre le fait que le logiciel considère les deux Etats frontaliers comme un seul (exemple : entre le Zoll et le Locquetas, il y a un machin pas très bien joint, repérable au suivi de la ligne frontalière, dont l'épaisseur diminue généralement). Il est donc nécessaire de passer un coup de ''ligne'' pour lier le trou. Autre chose : il faut préalablement avoir séparé le layer lands & names en deux layers (ça pose des problèmes lors de la création des boutons animés), chose très chiante, je le conçois, car le tiers des indications disparaît (surtout lorsqu'une gourde comme moi manie Flash).
 +
* Une fois la totalité du territoire voulu sélectionnée, clic-droit sur la zone, et ''Convert to Symbol...'' (ou analogie française, si la version n'est pas crackée :D (merci Julien !)). Si ce n'est déjà fait par la création du bouton (= symbole), ouvrir dans la librairie ledit bouton. La chaîne cinématique apparaît, avec (je fais la traduction hein, au cas où) Up, Over, Down et Hit. Up correspond au stade où le bouton est inactif. Over quand on le survole. Down lorsqu'on clique dessus. Et Hit, la réaction au clic (pas trop capté la différence avec Down, mais peu importe (ce doit être le moment où on relâche (bienvenu dans le monde des parenthèses à répétition (hihi)))).
 +
* Donc, à partir de là, avoir beaucoup de précautions. Une fois la case ''Up'' sélectionnée par défaut, faire ''F6'', ce qui passe à la case suivante, en ayant copié l'état de la case précédente. Il faut donc changer la couleur pour ''Over''. Pour retrouvez le pays sélectionné dans le fatra blanc qui emplit la page, faire un zoom arrière puis avant sur l'îlot aperçu. Le remplir alors de la nouvelle couleur. Et faire deux fois ''F6'', pour copier ce nouvel état dans les deux dernières cases : ''Down'' et ''Hit''. Et voilà, tout "simplement". Plus qu'à répéter l'opération et se faire chier avec tous les bugs dont l'on est responsable.
  
--[[Utilisateur:Thomas von Zeeland|Thomas von Zeeland]] 28 février 2007 à 17:34 (CET)
+
Bien majestueusement,
  
Et alors ? La carte n'a-t-elle justement pas vocation informative ?? Après, si vous voulez prendre parti, il n'y aucune oppression des peuples, je vous le garantis ; vous n'avez qu'à demander aux joueurs skotinecs, moi en l'occurence, puisque je suis le seul lol. Non mais sérieusement ?
+
[[Utilisateur:Atékarone|Atékarone]] 5 mars 2007 à 23:26 (CET) alias la Froschkaiserin
 
+
(Pour les villes avaroises, c'est Saint-Nicolas-de-Guysenval, éventuellement S<sup>t</sup>-Nicolas-de-Guysenval, ou à la rigueur St-Nicolas-de-Guysenval (avec des tirets quoi))
+
 
+
[[Utilisateur:Atékarone|Atékarone]] 28 février 2007 à 17:37 (CET)
+
 
+
 
+
 
+
"Le DSHAE , conformement aux principes humanistes qu'il defend , refuse l'oppresion des peuples , qu'elle soit-elle." et le Wasserland ? qui est doit dit en passant un Etat pollueur, votre pire ennemi donc.
+
 
+
--Silverstein[[Utilisateur:90.20.15.163|90.20.15.163]] 28 février 2007 à 19:50 (CET)
+

Version actuelle en date du 6 mars 2007 à 00:26

La Bibliothèque n'est pas un endroit de débat diplomatique , j'ai donc retiré les messages. :)

--Thomas von Zeeland 28 février 2007 à 20:15 (CET)

La magie de Flash ou comment créer des territoires qui s'illument lorsque les Dieux daignent avoir la magnanimité (petit clin d'oeil à Aurél) de les considérer :

  • Dans la librairie, ouvrir (double-clic) le fichier où est entreposé la très contestée carte.
  • Sélectionnez le territoire d'un Etat (shift pour sélectionner plusieurs territoires). Attention : généralement, et théoriquement, le logiciel grise la surface sélectionnée seulement si elle est entourée de traits. Mais il arrive qu'une erreur infime dans la réalisation des frontières engendre le fait que le logiciel considère les deux Etats frontaliers comme un seul (exemple : entre le Zoll et le Locquetas, il y a un machin pas très bien joint, repérable au suivi de la ligne frontalière, dont l'épaisseur diminue généralement). Il est donc nécessaire de passer un coup de ligne pour lier le trou. Autre chose : il faut préalablement avoir séparé le layer lands & names en deux layers (ça pose des problèmes lors de la création des boutons animés), chose très chiante, je le conçois, car le tiers des indications disparaît (surtout lorsqu'une gourde comme moi manie Flash).
  • Une fois la totalité du territoire voulu sélectionnée, clic-droit sur la zone, et Convert to Symbol... (ou analogie française, si la version n'est pas crackée :D (merci Julien !)). Si ce n'est déjà fait par la création du bouton (= symbole), ouvrir dans la librairie ledit bouton. La chaîne cinématique apparaît, avec (je fais la traduction hein, au cas où) Up, Over, Down et Hit. Up correspond au stade où le bouton est inactif. Over quand on le survole. Down lorsqu'on clique dessus. Et Hit, la réaction au clic (pas trop capté la différence avec Down, mais peu importe (ce doit être le moment où on relâche (bienvenu dans le monde des parenthèses à répétition (hihi)))).
  • Donc, à partir de là, avoir beaucoup de précautions. Une fois la case Up sélectionnée par défaut, faire F6, ce qui passe à la case suivante, en ayant copié l'état de la case précédente. Il faut donc changer la couleur pour Over. Pour retrouvez le pays sélectionné dans le fatra blanc qui emplit la page, faire un zoom arrière puis avant sur l'îlot aperçu. Le remplir alors de la nouvelle couleur. Et faire deux fois F6, pour copier ce nouvel état dans les deux dernières cases : Down et Hit. Et voilà, tout "simplement". Plus qu'à répéter l'opération et se faire chier avec tous les bugs dont l'on est responsable.

Bien majestueusement,

Atékarone 5 mars 2007 à 23:26 (CET) alias la Froschkaiserin