Confédération de Scanténoisie-Helvetia

Visitez notre Bibliothèque Fédérale : http://www.scanthel.net/wiki - màj 11.2017

Début de la Conférence

Conférence d'Aarosia pour le Cap d'Édredonie

Re: Début de la Conférence

Messagede Ulk Pinsson » 12 Jan 2013, 16:27

Ulk suivait les échanges. Il ne savait pas trop comment les qualifier, mais au moins, le dialogue était établi.

- "Bien, Mesdames et Messieurs Vos Excellences,

Maintenant que les présentations sont faites et en préambule de ces discussions, je tiens à vous remercier de bien vouloir dialoguer sur cette délicate question. Je sais que les questions de souveraineté nationale sont prégnantes chez vous et cette volonté constructive que vous possédez tout deux est tout à votre honneur.

Je suppose que vous êtes chacun venus avec votre proposition pour régler ce problème. Aussi, si vous pouviez chacun exprimer vos souhaits en les expliquant clairement, cela pourrait lancer les discussions. Par là, j'entends passer outre les "c'est chez moi", "non, c'est chez moi". Nous sommes ici pour trouver une solution durable et satisfaisante pour toutes les parties et je compte bien remplir ces engagements et user de tout mon poids pour les obtenir.

Voyez-moi comme un interlocuteur et un médiateur dans ce conflit. J'essaierai de n'intervenir que pour clarifier des points ou signaler des accords et désaccords. En cas d'accord, ce dont je suis certain, nous pourrons ensemble rédiger, comme d'habitude, un texte reprenant les points essentiels.

Vos Excellences, je vous laisse la parole!"

Ulk reprit place auprès des négociateurs scanthélois. Il sortit son calepin car il aimait prendre des notes à l'improviste. Maintenant commencer la partie...
DSHAE de la XXXème et XXXIème Table Ronde
Représentant Scanthélois auprès de la Ligue des États Modernes et de ses Agences
Directeur de l'Agence Humanitaire de la Ligue des États Modernes
===
Député UCS au Parlement Fédéral
===
Avatar de l’utilisateur
Ulk Pinsson
 
Messages: 597
Inscription: 09 Mar 2010, 19:10
Localisation: Aarosia

Re: Début de la Conférence

Messagede Otto Shüsnik » 12 Jan 2013, 16:53

Voyant ke personne ne réagissait, le Président Shüsnik se leva et prit la parole.

- Monsieur Pinsson, je vous remercie de bien vouloir jouer le rôle de médiateur. Je sais ke c'est une lourde tâche et k'elle n'est pas toujours aisée. Je suis konscient de l'importance de cette conférence et des réperkussions k'elle pourrait avoir si elle s'avérait être un échek. Sachez ke j'eksplikerai mon point de vue avek klarté et ke je ne parlerai k'avek le but de préserver les intérêts de chake partie, à kommencer par ceux des habitants de l'Edredonie ki n'ont, hélas, guère été invités à donner leur point de vue depuis le début de cette krise, ce ke nous devrions tous regretter.

Le Président se rassit. La gravité se lisait sur son visage. Puis se tournant vers le représentant de l'Empire d'Edoran, il reprit la parole.

- Puiske nous sommes tous ici à la demande de l'Amiral Störtebeker, je propose ke nous ékoutions d'abord sa position.
Ministère des Affaires Mikromondiales
Avatar de l’utilisateur
Otto Shüsnik
 
Messages: 29
Inscription: 11 Jan 2013, 19:07

Re: Début de la Conférence

Messagede Ch. de Hauteville » 12 Jan 2013, 22:35

Madame von Krass, les valeurs que vous défendez sont nobles, il vous faut plus de conviction ! Le Saint-Empire soutiendra toute action visant à établir un Royaume de Krassland.

Monsieur Shüsnik, c'est vous qui avait eu l'initiative de cette rencontre, je n'ai fait que proposer ce lieu. Mais il faut bien que quelqu'un commence...

Vos Excellences, je vais être assez bref.

Il y a une affirmation sur laquelle le Krassland et Edoran seront d'accord. C'est que nous ne souhaitons pas entrer en guerre.

Lors de nos échanges de courrier, Monsieur Shüsnik a clairement affirmé que l'Armée du Saint-Empire, en ce déployant sur le sol édredon, exerçait le droit d'aller et venir sans contrainte sur le territoire du Saint-Empire, et qu'il ne nous contestait nullement ce droit.

Ainsi, le Krassland, par la voix de Monsieur Shüsnik, a reconnu la souveraineté du Saint-Empire sur l'Edredonie.

Logiquement, le Krassland ne devrait donc plus gesticuler de la sorte.

Cependant, si le Krassland réaffirme la reconnaissance de notre souveraineté sur l'Edredonie, et surtout qu'il annonce publiquement renoncer définitivement à ses prétentions sur ce territoire, alors le Saint-Empire lèvera le dispositif spectaculaire qu'il a déployé en Edredonie. Il n'y aurai plus aucune raison de maintenir une si importante force défensive.

Dans tout cas contraire, la sécurité de l'Edredonie nécessitera une défense à toute épreuve, au regard de la menace qui plane sur elle.
Général Charles de Hauteville,

Chancelier impérial, Ministre des Affaires Etrangères
Feld-Maréchal du Saint-Empire d'Edoran.


Médecin-Général Hector Florimond,

Médecin militaire, diplomate,
Représentant permanent du Saint-Empire à l'AHLEM.
Avatar de l’utilisateur
Ch. de Hauteville
 
Messages: 173
Inscription: 25 Oct 2011, 22:50

Re: Début de la Conférence

Messagede Otto Shüsnik » 12 Jan 2013, 23:34

Amiral, koncernant vos konseils à madame von Krass, je vous prie de bien vouloir cesser de jouer les spin-doktors. Okkupez-vous plutôt des élektions ki ont lieu aktuellement en Edoran, où vous êtes d'ailleurs en mauvaise posture, si mes renseignements sont bons.

Il est vrai ke j'ai émis en premier la possibilité ke nous nous renkontrions pour des négociations, ce ki plaide en ma faveur kand je parle d'un règlement pacifike à cette krise, je vous remercie de nous le rappeler. Cependant, c'est à vous et à vous seul ke nous devons d'être ici, en CSH, c'était le sens de ma phrase. Personnellement, j'aurais choisi l'Edredonie, une région ki serait selon vos dires un gouvernorat édorannais alors ke chakune de vos interventions nous prouve un peu plus ke vous konnaissez bien peu cette région. Mais nous y reviendrons plus tard.

Je le rekonnais sans diffikulté, avant ke je ne sois Président de ce pays, le Krassland a eu et il avait il y a enkore peu de temps des prétentions sur l'Edredonie. Mais la toute dernière fois ke cela s'est produit, c'est kand j'ai akcepté de voir Edoran rejoindre l'AHLEM. Depuis, bien des choses se sont passées, il a été porté à ma konnaissance des faits nouveaux et il se peut ke vous n'ayez pas perçu un changement dans mes déklarations koncernant l'Edredonie, mais ce changement était très subtil, je l'admets, peut-être trop pour vous, et cependant d'une importance kapitale.

Il est vrai ke je ne vous konteste nullement le droit de cirkuler où vous voulez sur votre territoire. Mais cela n'implike en rien le fait ke vous soyez sur votre territoire lorske vous êtes en Edredonie. De même, je vous ai dit ke vous aviez respekté mes ekzigences en ne vous approchant pas des kôtes krasslandaises. Mais là enkore, cela n'implike en rien le fait ke les kôtes de l'Edredonie appartiennent à Edoran.

Le Krassland n'a pas besoin de renoncer à ses prétentions sur l'Edredonie kar en ce ki me koncerne, et j'ai la faiblesse de kroire ke c'est le Krassland tout entier ke je représente ici, le Krassland n'a aukun droit sur l'Edredonie, mais c'est également votre kas et, jusk'à ce ke vous me démontriez ke j'ai tort, je ne vous rekonnaitrai jamais aukune souveraineté sur l'Edredonie.

Non, Amiral, non, l'Edredonie n'est pas un gouvernorat édorannais : c'est un protektorat verlorin et c'est ce ke je vous démontrerai lors de ces négociations.
Ministère des Affaires Mikromondiales
Avatar de l’utilisateur
Otto Shüsnik
 
Messages: 29
Inscription: 11 Jan 2013, 19:07

Re: Début de la Conférence

Messagede Otto Shüsnik » 13 Jan 2013, 09:46

Après ce très long eksposé, ke l'on aurait très bien pu entendre dans l'une des salles du Tribunal de Grosse Instance de Neu Krassburg - sans doute parce k'avant d'entrer en politike, Otto Shüsnik était un avokat de profession et k'il aimait par-dessus tout se lancer dans des plaidoiries interminables - bref, après ce long eksposé, disais-je, un silence lourd s'abattit. Un silence k'une seule personne réussit à briser.


Kornelius Glaukome : Hihihihi, not'bon Président Shüsnik, par Saint Krassimir ça c'était rud'ment ben envoyé ! Not'petit nobliaux d'opérette, y sait pu koi dire !

Otto Shüsnik
: Dites-moi, Amiral, pouvez-vous nous ekspliker par kel processus l'Edredonie est passée du statut de protektorat verlorin à celui de protektorat édorannais avant de devenir finalement gouvernorat édorannais ?
Ministère des Affaires Mikromondiales
Avatar de l’utilisateur
Otto Shüsnik
 
Messages: 29
Inscription: 11 Jan 2013, 19:07

Re: Début de la Conférence

Messagede Ch. de Hauteville » 13 Jan 2013, 15:29

Je parle en toute liberté, Monsieur, à Madame von Krass comme à n'importe qui d'autre. Je ne serai peut-être bientôt plus Ministre, mais je ne suis pas ici en tant que ministre, je m'exprime au nom de Sa Majesté Impériale en tant que son représentant personnel, sa voix au sein de cette rencontre. Et vous ne pensez pas sérieusement, Monsieur, donner quelques conseils que ce soit à Sa Majesté Impériale.

Concernant l'Edredonie, le Chancelier Plénipotentiaire de l'Institut de Verlor a pris, en date du 19 février 1922, une mesure protectrice face au Zollernberg, consistant à confier au Saint-Empire d'Edoran l'administration du protectorat, devant l'anihilation de l'Institut. Il s'agit de l'aboutissement d'une amitié non dissimulé entre l'Institut et le Saint-Empire. Sa Majesté Impériale, par décret du même jour, fait de l'Edredonie un protectorat édoranais et s'est engagé en contre-partie à préserver la micro société édredonne dont le Docteur Théofrasque Fibulle de Saint-Ail, de l'Université Impériale d'Allancia et d'origine verlorine, a publié une monographie disponible à la Bibliothèque universitaire d'Allancia, préfacé par Evariste Polydore, recteur de la-dite université et verlorin lui aussi. Par la suite, le protectorat est devenu gouvernorat ce qui lui permet l'envoie de député à la Diète.

Ceci étant dit, nous avons répété depuis la réapparition du Krassland que nous ne négocierons jamais sur le statut de l'Edredonie et notre souveraineté sur ce territoire.

Nous ne sommes donc ici que pour désamorcé la situation née des menaces krasslandaises récentes. si le Krassland a abandonné ses prétentions et ses menaces sur l'Edredonie, je me demande ce que nous faisons là. En effet, nous n'avons aucune raison de maintenir une troupe aussi conséquente en Edredonie si les Krasslandais n'essayerons plus de la prendre par la force.

S'adressant aux deux fusiliers-marins...

Fleurbon, Laubaine, prévenez le navire, fin du quartier libre, tout le monde à bord dans les plus brefs délais.
Général Charles de Hauteville,

Chancelier impérial, Ministre des Affaires Etrangères
Feld-Maréchal du Saint-Empire d'Edoran.


Médecin-Général Hector Florimond,

Médecin militaire, diplomate,
Représentant permanent du Saint-Empire à l'AHLEM.
Avatar de l’utilisateur
Ch. de Hauteville
 
Messages: 173
Inscription: 25 Oct 2011, 22:50

Re: Début de la Conférence

Messagede Otto Shüsnik » 13 Jan 2013, 17:36

Otto Shüsnik : Un instant, Amiral, je ne pense pas vous avoir dit ke nous en avions terminé ! Je n'en étais k'à l'introduktion ! Vous pourriez au moins me laisser terminer mon argumentaire ! J'ai en effet déjà lu la monographie ke vous citez et il est d'ailleurs étonnant ke pas une seule fois ne soit mentionné le protektorat verlorin ! Sans doute un "oubli" dû à l'étrange habitude des Edoranais de réékrire l'histoire dans un sens ki vous arrange !

Bien ke l'Amiral ne semblait pas entendre de ke lui disait le Président Shüsnik, ce dernier poursuivit.

Otto Shüsnik
: Je vous ai dit ke j'entendais démontrer ke l'Edredonie n'a jamais cessé d'être un protektorat verlorin jusk'à aujourd'hui et je kompte bien le faire ! A moins ke vous ayez peur de ce ke je pourrais dire ? (s'adressant à ses gardes du korps) Prince, Charmant, postez-vous à la porte et empêchez l'Amiral de nous kitter trop vite. Par Saint-Krassimir, vouloir kitter la table des négociations alors je viens à peine de kommencer, a-t-on déjà vu chose pareille ?

Kornelius Glaukome : Pardi, j'pense ben k'not petit nobliaux veut point entendre c'kon a à dire ! Il a ben trop peur de perdre la partie !

Otto Shüsnik : Peut-être pouvons-nous demander à monsieur Pinsson ce k'il pense de tout ceci ?
Dernière édition par Otto Shüsnik le 13 Jan 2013, 18:10, édité 1 fois.
Ministère des Affaires Mikromondiales
Avatar de l’utilisateur
Otto Shüsnik
 
Messages: 29
Inscription: 11 Jan 2013, 19:07

Re: Début de la Conférence

Messagede Ulk Pinsson » 13 Jan 2013, 18:07

Ulk secoua la tête. Il n'aimait pas la tournure que cette Conférence prenait. Il tenait à mettre les points sur les "j".

Vos Excellences, un peu de calme!

Nous sommes ici pour trouver une solution satisfaisante aux deux parties. Je sais que vous avez chacun des positions à tenir et je le comprends. Excellence Störtebeker, je vous prie de rester à la table pour discuter tranquillement. Excellence Glaukome, je vous demanderai d'user d'un langage respectueux. Je ne pense pas que les termes familiers soient appropriés en ces temps-ci. Veuillez garder cette rhétorique pour vos meetings krasslandais. Excellence Shüsnik, s'il vous plait, ne tournez pas autour du garenpin et veuillez aller directement au but. Ne perdons pas temps en rhétorique et autres futilités, la population edredonne mérite mieux que de sombres palabres et autres menaces en tout genre.

Je prierai chacun d'être respectueux. Si j'entends encore un autre mot désobligeant envers n'importe quelle partie, je demanderai à la personne nommée de quitter ces lieux sur la patinoire, regardant les délégations tour à tour, me suis-je bien fait comprendre?
DSHAE de la XXXème et XXXIème Table Ronde
Représentant Scanthélois auprès de la Ligue des États Modernes et de ses Agences
Directeur de l'Agence Humanitaire de la Ligue des États Modernes
===
Député UCS au Parlement Fédéral
===
Avatar de l’utilisateur
Ulk Pinsson
 
Messages: 597
Inscription: 09 Mar 2010, 19:10
Localisation: Aarosia

Re: Début de la Conférence

Messagede Otto Shüsnik » 13 Jan 2013, 18:25

Otto Shüsnik : Monsieur Pinsson, je vous prie de bien vouloir ekskuser le... vokabulaire de monsieur Glaukome. Il n'est pas, komme nous, un homme habitué aux konférences et aux mondanités. Je suis entièrement disposé à eksposer mon point de vue mais je souhaite pouvoir le faire en étant précis kar la raison de notre présence ici est bien trop importante et ce ki est en jeu l'est aussi. (puis, il ajouta) Et autre chose, monsieur Pinsson, cela se komprend beaukoup plus de votre part kar vous n'êtes pas familier avek l'Edredonie, kontrairement à l'Amiral Störtebeker, mais vous faites erreur en appelant "édredons" les habitants de ce petit morceau de terre. Ce sont des Edredoniais. Et ce n'est pas un mauvais jeu de mots.

Kornelius Glaukome : Hihihihi, ça pour sûr, si ma pauv'mère était enkore de c'monde, elle s'rait point heureuse ke ses ancêtres soient app'lés des édredons !
Ministère des Affaires Mikromondiales
Avatar de l’utilisateur
Otto Shüsnik
 
Messages: 29
Inscription: 11 Jan 2013, 19:07

Re: Début de la Conférence

Messagede Ch. de Hauteville » 13 Jan 2013, 21:20

Cher Ulk, comprenez que je ne suis pas là pour parler du statut de l'Edredonie, ni pour écouter les élucubrations de cette délégation. Je ne serai pas venu perdre mon temps pour cela. Je suis là pour savoir si le Krassland renonce à ses menaces ou non, pour que je puisse enlever mes canons ou non. J'attends donc une réponse claire de Monsieur Shüsnik à ce sujet. Dans le cas contraire, je serai obligé de quitter la rencontre.
Général Charles de Hauteville,

Chancelier impérial, Ministre des Affaires Etrangères
Feld-Maréchal du Saint-Empire d'Edoran.


Médecin-Général Hector Florimond,

Médecin militaire, diplomate,
Représentant permanent du Saint-Empire à l'AHLEM.
Avatar de l’utilisateur
Ch. de Hauteville
 
Messages: 173
Inscription: 25 Oct 2011, 22:50

PrécédenteSuivante

Retourner vers Conférence d'Aarosia

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron